Québec investit 150 M$ dans Olymel

Source Olymel

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec investissent une somme de 150 millions de dollars en capitaux propres dans Olymel S.E.C. en vue de soutenir son développement et de renforcer sa compétitivité.

De ce montant, le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) accorde 74 millions de dollars par le biais du Fonds pour la croissance des entreprises québécoises (FCEQ) afin de permettre à l’entreprise de réaliser des projets évalués à 315 millions de dollars. 

Il s’agit de la première opération dans le cadre de ce nouveau fonds, destiné à soutenir les entreprises dont les principales activités sont réalisées au Québec et qui présentent un fort potentiel de croissance ou un caractère stratégique pour l’économie québécoise. Pour sa part, Investissement Québec verse 76 millions de dollars à Olymel à même ses fonds propres.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches, M. André Lamontagne, et le président-directeur général d’Investissement Québec, M. Guy LeBlanc, en ont fait l’annonce.

Spécialisée dans la production, l’abattage, la transformation et la distribution de viande de porc et de volaille, Olymel souhaite notamment améliorer l’efficience de ses processus et de ses équipements opérationnels dans l’ensemble de ses usines de transformation. Elle veut aussi mettre à niveau ses systèmes de gestion informatiques, aménager deux abattoirs de poulet existants afin d’effectuer du préemballage sur place, et ajouter un deuxième quart de travail à son usine d’abattage et de découpe de porc d’Ange-Gardien, en Montérégie.

« Le gouvernement s’investit pour accroître l’autonomie alimentaire des Québécois. Pour y arriver, nous devons soutenir le secteur de la transformation alimentaire québécois, lequel représente aussi un important levier pour le développement et la prospérité de nos régions. Olymel est une entreprise alimentaire phare au Québec. 

Accompagner sa croissance contribuera à l’atteinte de nos objectifs », a déclaré André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches à cette occasion.

« À l’aube de notre 100e anniversaire, ce soutien du gouvernement du Québec envers notre division alimentation nous aidera à poursuivre notre mission, qui est de contribuer à nourrir le monde en veillant à la prospérité des familles agricoles d’ici. 

C’est une marque de confiance qui se traduira par des retombées positives sur les régions du Québec, où nous sommes enracinés depuis des décennies grâce à notre modèle coopératif », a, pour sa part, fait savoir Ghislain Gervais, président de Sollio Groupe Coopératif et président du conseil d’administration d’Olymel.

« Grâce à une croissance constante depuis sa création, Olymel occupe désormais une position avantageuse et enviable tant sur les marchés d’exportation qu’au Québec et au Canada. L’aide du gouvernement du Québec et d’Investissement Québec vient appuyer nos efforts des dernières années et soutenir des projets de développement concrets, non seulement pour maintenir notre capacité concurrentielle, mais pour poursuivre notre croissance et toujours améliorer nos façons de faire. Cet investissement majeur aura également des retombées bénéfiques sur la vitalité des établissements d’Olymel en région, sur l’emploi ainsi que sur les filières porcine et avicole », a ajouté Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

Laisser un commentaire