Camionneur heurté mortellement par une section de pylône lors d’une manoeuvre de chargement chez Galvanisation Québec inc. : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête 

Camionneur heurté mortellement par une section de pylône lors d’une manoeuvre de chargement chez Galvanisation Québec inc. : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête 

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Stéphane Samoisette, camionneur pour Transport Germain Philie inc., le 14 août 2020, à Princeville. 

Chronologie de l’accident Le jour de l’accident, le camionneur se trouvait dans la cour de l’entreprise Galvanisation Québec inc. et s’affairait au chargement de quatre sections de pylônes tubulaires sur un camion semi-remorque à plateau. Pour ce faire, un cariste manutentionnait les pylônes à l’aide d’un chariot élévateur afin de les déposer sur le plateau de la semi-remorque pour le transport. 

Le camionneur, quant à lui, dirigeait le cariste de manière à positionner les pylônes aux bons endroits sur le plateau. 

Au cours des différentes manoeuvres, le camionneur plaçait des cales d’espacement de bois entre les pylônes superposés sur deux niveaux afin de remplir les espaces à plusieurs points de contact. 

Tandis que le chariot élévateur levait l’avant des quatre pylônes et que le camionneur déposait un morceau de bois entre le plancher de la semi-remorque et une attache d’acier, un pylône, situé au deuxième niveau du chargement, a chuté et a heurté le travailleur. 

Les secours ont été appelés sur les lieux, et M. Samoisette a été transporté à un centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Causes de l’accident 

L’enquête a permis à la CNESST de retenir quatre causes pour expliquer l’accident : 

Le pylône supérieur était positionné en équilibre précaire sur le plateau de la semi-remorque pendant les manoeuvres de chargement, favorisant ainsi sa chute. 

Le camionneur était positionné dans la trajectoire de chute du pylône supérieur. 

La levée du chargement par le chariot élévateur a provoqué un mouvement de rotation du pylône supérieur sur le côté opposé au chariot élévateur. 

L’organisation du travail, les méthodes et les techniques utilisées pour le chargement des pylônes étaient déficientes.

À la suite de l’accident, la CNESST a ordonné à l’employeur, Galvanisation Québec inc., la suspension des travaux de chargement des sections médianes de pylônes tubulaires. De plus, elle a ordonné la suspension des travaux de manutention et de transport des pylônes tubulaires sur le site de Galvanisation Québec inc. L’employeur ayant élaboré une méthode de travail sécuritaire, la CNESST a autorisé la reprise des travaux.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents lors du chargement ou du déchargement sur des remorques à plateau, des solutions existent, notamment : 

procéder à l’identification des risques; élaborer et appliquer une méthode de travail sécuritaire; 

utiliser les dispositifs de blocage et d’arrimage spécifiques au matériel à charger (exemples : cales, berceaux, sangles d’arrimage); 

demeurer à une distance sécuritaire du chargement lors des manoeuvres effectuées à l’aide d’équipements de manutention; 

veiller à la stabilité de la semi-remorque lorsque des marchandises lourdes sont chargées ou déchargées, par exemple en abaissant la suspension pneumatique. 

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. 

Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires. 

Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête 

Pour éviter qu’un tel accident se reproduise, la CNESST transmettra les conclusions de son enquête aux associations suivantes afin qu’elles en informent leurs membres : 

Conseil des structures, pylônes et antennes 

Association du camionnage du Québec 

Association des routiers professionnels du Québec 

Associations sectorielles paritaires 

Mutuelles de prévention 

Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d’études Transport par camion pour sensibiliser les futurs travailleurs et travailleuses. 

Par ailleurs, un groupe de travail sera mis en place en collaboration avec l’association sectorielle paritaire Via Prévention SST en transport et entreposage afin d’améliorer les pratiques lors d’opérations de de chargement et de déchargement sur les semi-remorques à plateau. 

Laisser un commentaire