Au moins 17 blessés lors d’une explosion accidentelle à Los Angeles

Agence France Presse

Au moins 17 personnes ont été blessées mercredi soir à Los Angeles lors de l’intervention ratée d’une équipe de démineurs qui tentait de déclencher l’explosion contrôlée d’engins explosifs artisanaux saisis en même temps que plusieurs tonnes de feux d’artifice illégaux, ont indiqué des responsables.

La déflagration, qui a endommagé des maisons et soufflé des fenêtres, a blessé dix policiers et sept civils, selon le chef du département de police de Los Angeles Michael Moore, qui a indiqué lors d’une conférence de presse que leur vie n’était pas en danger.

L’explosion a fait sauter le toit d’un camion de déminage et une boule de feu a été projetée dans le ciel au-dessus des quartiers sud de la ville californienne, selon des vidéos de chaînes d’information locales.

Les raisons d’une telle «défaillance catastrophique et totale du véhicule de confinement», qui aurait dû «permettre de se débarrasser en toute sécurité» des explosifs, n’étaient pas claire mercredi soir, a affirmé le chef de la police.

«Les protocoles ont été suivis mais quelque chose qui n’aurait pas dû se produire dans le véhicule est néanmoins arrivé et nous ne savons pas pourquoi.»

M. Moore a indiqué que les policiers avaient été alertés mercredi par téléphone de la présence de feux d’artifice illégaux à un domicile privé.

Ils y ont découvert des piles de cartons contenant des feux d’artifice qu’on trouve habituellement dans le commerce, pour un total estimé de 2 300 kilos d’instruments pyrotechniques.

Ils ont également trouvé, alors qu’ils emportaient les feux d’artifice, des engins explosifs fabriqués à partir de canettes de sodas auxquelles avait été ajouté un mécanisme de détonateur.

Ces bombes ont été placées à l’intérieur du camion de déminage et leur explosion a été provoquée par les démineurs à environ 18H40 locales.

Un homme habitant dans la maison où se trouvaient les explosifs, Arturo Cejas, âgé de 27 ans, a été arrêté et inculpé de possession d’explosifs. La police cherchait aussi mercredi à l’inculper de mise en danger d’enfant, son frère âgé de 10 ans ayant été retrouvé dans la maison.

Ces feux d’artifice auraient été achetés «hors de l’Etat» de Californie et transportés à Los Angeles afin d’être vendus à l’occasion du 4 juillet, la fête nationale américaine, a indiqué M. Moore.

La ville de Los Angeles, en proie à une exceptionnelle sécheresse, a lancé un programme de rachat de feux d’artifice — qui y sont interdits — avant cette fête. L’année dernière, la police avait indiqué avoir saisi plus de quatre tonnes de feux d’artifice.

Laisser un commentaire