Le gouvernement du Québec annonce le maintien de la gratuité des péages des autoroutes 25 et 30 pour les véhicules électriques 

Afin de poursuivre l’une de ses priorités, à savoir l’accélération de l’électrification des véhicules, le gouvernement du Québec s’engage à maintenir la gratuité des péages des autoroutes 25 et 30 pour les propriétaires de véhicules électriques immatriculés au Québec jusqu’au 1er janvier 2024. Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

Rappelons que les passages aux péages des autoroutes 25 et 30 sont gratuits pour les propriétaires de véhicules électriques depuis le 1er janvier 2016, alors qu’un projet pilote avait été déployé. Cette mesure, d’abord prévue pour une période de 5 ans, est maintenant renouvelée jusqu’au 1er janvier 2024.

Citations

Nul doute que la poursuite de cette mesure stimulera la croissance de l’utilisation des véhicules électriques. Les usagers de la route sont de plus en plus nombreux à faire le choix d’un véhicule moins polluant. Je ne peux que me réjouir à l’idée qu’ils souhaitent, comme votre gouvernement, contribuer à la lutte contre les changements climatiques.

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

L’électrification des transports est l’une des priorités du gouvernement. Par cette mesure complémentaire à la subvention lors de l’acquisition d’un véhicule, nous poursuivons ainsi l’objectif d’accélérer le rythme de l’électrification des véhicules énoncé dans le Plan pour une économie verte 2030.

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval


Faits saillants

  • Cette exemption est valable pour tous les véhicules routiers motorisés munis d’une plaque d’immatriculation avec lettrage vert délivrée par la Société de l’assurance automobile du Québec.
  • Pour bénéficier de cette mesure, le propriétaire d’un véhicule électrique admissible doit s’adresser à l’un ou l’autre des exploitants (Concession A25 ou Nouvelle Autoroute 30) afin de procéder à l’ouverture d’un compte client et d’obtenir le transpondeur requis. Le propriétaire d’un véhicule électrique déjà équipé d’un transpondeur n’aura pas d’autres démarches à effectuer.
  • Depuis le début de cet incitatif en 2016, le nombre de passages de véhicules électriques aux péages a augmenté considérablement, passant de 157 000 en 2016 à 344 000 en 2017, à 642 000 en 2018 et à 1,1 million en 2019. En 2020, dans le contexte de la pandémie, cette croissance a légèrement fléchi pour atteindre plus de 1,3 million de passages.
  • Le pourcentage des passages effectués par des véhicules électriques est de 8,4 % sur le pont Olivier-Charbonneau de l’autoroute 25 et de 5,2 % sur le pont Serge-Marcil de l’autoroute 30. Les régions de Lanaudière, de la Montérégie et de Laval, où se trouve l’essentiel de la clientèle des péages, se positionnent respectivement au 1er, au 2e et au 4e rangs des 17 régions administratives en matière de pourcentage de véhicules électriques au sein du parc automobile.

  • Le Plan pour une économie verte 2030 fixe un objectif de 1,5 million de véhicules électriques en 2030, soit 30 % des véhicules automobiles légers sur les routes du Québec.

Laisser un commentaire