Archives de catégorie : Canada

Le gouvernement canadien officialise les 10 jours de congé de maladie payés et le transport routier est inclus 

Source: https://bit.ly/3O4KZKO

Le gouvernement canadien officialise les 10 jours de congé de maladie payés et le transport routier est inclus. 

Le ministre O’Regan annonce la version finale du règlement permettant l’entrée en vigueur des dix jours de congé de maladie payé 

L’an dernier, le gouvernement du Canada a inclus dix jours de congé de maladie payé dans le Code canadien du travail afin de mieux protéger les travailleurs, leur emploi et leur famille. L’accès au congé de maladie payé protège les travailleurs tout en veillant à ce qu’ils ne perdent pas leur salaire, car personne ne devrait avoir à choisir entre rester à la maison lorsqu’il est malade et payer ses factures.

Aujourd’hui, le ministre du Travail, Seamus O’Regan Jr., a annoncé que la version finale du règlement permettant l’entrée en vigueur des dix jours de congé de maladie payé le 1er décembre 2022 est maintenant disponible sur Canada.ca. Il s’agit d’un changement permanent apporté au Code canadien du travail qui permettra aux travailleurs de prioriser leur santé et améliorera les conditions de travail de près d’un million de travailleurs du secteur privé sous réglementation fédérale. L’accès aux congés de maladie payés promet de meilleurs résultats pour la santé des travailleurs. En effet, les nouveaux congés de maladie payés devraient réduire le nombre de jours où les travailleurs se présentent au travail alors qu’ils sont malades, freiner la propagation des maladies et aider les travailleurs à se rétablir plus rapidement.

Le règlement a été élaboré et finalisé à la suite de vastes consultations auprès des intervenants, y compris des employeurs et leurs représentants, des syndicats et des groupes de défense des droits. Les changements s’appliqueront à tous les milieux de travail du secteur privé sous réglementation fédérale.

La version finale du Règlement modifiant certains règlements pris en vertu du Code canadien du travail (congé payé pour raisons médicales) décrit les éléments essentiels des nouvelles dispositions sur les congés de maladie payés. Ainsi :

  • Au 31 décembre 2022, les employés qui ont travaillé sans interruption pendant au moins 30 jours auront accès à leurs trois premiers jours de congé de maladie payé. À compter du 1er février 2023, les employés accumuleront un quatrième jour de congé de maladie payé et continueront d’accumuler un jour chaque mois suivant, jusqu’à concurrence de dix jours par année.
  •  Les employeurs peuvent demander un certificat médical si un employé s’absente pendant cinq jours consécutifs ou plus.
  • Les employés en congé de maladie payé qui sont payés autrement qu‘en fonction du temps (p. ex. les vendeurs payés à commission) auront le droit d’être rémunérés à leur taux salarial normal.

Le gouvernement tiendra des séances d’information en novembre; des documents d’orientation sont maintenant accessibles en ligne pour que les intervenants puissent se préparer à l’entrée en vigueur de ces changements le 1er décembre 2022. Les intervenants sont également invités à communiquer avec le Programme du travail au 1-800-641-4049 afin d’obtenir de l’aide pour mieux comprendre et mettre en œuvre ces changements importants.

Citations

« L’une des plus importantes leçons que nous a apprises la COVID-19, c’est que lorsqu’on est malade, on reste chez soi. Les travailleurs ne devraient pas avoir à subir de conséquences pour avoir pris une bonne décision. Un congé payé de 10 jours signifie qu’ils n’auront pas à le faire. » – Le ministre du Travail, Seamus O’Regan Jr.

Faits en bref

  • Le secteur privé sous réglementation fédérale comprend des milieux de travail dans une vaste gamme d’industries, y compris le transport aérien, ferroviaire, routier et maritime interprovincial, les banques et les services postaux et de messagerie. Ce secteur, qui inclut les sociétés d’État fédérales, compte environ 19 000 employeurs pour lesquels travaillent 945 000 employés (ou 6 % de tous les employés au Canada).
  • Le congé de maladie payé (congé payé pour raisons médicales) est un congé rémunéré d’un maximum de 10 jours par année prévu dans la partie III du Code canadien du travail. Ce congé avec protection de l’emploi est offert aux employés du secteur privé sous réglementation fédérale. Les employés de ce secteur ont également accès actuellement à un congé non payé pour raisons médicales, qui prévoit jusqu’à 17 semaines de congé s’ils ne sont pas en mesure de travailler en raison d’une maladie, d’une blessure, d’un don d’organes ou de tissus ou s’ils doivent se rendre à des rendez-vous médicaux, et jusqu’à 16 semaines de congé en cas de quarantaine. Le gouvernement du Canada travaille actuellement à augmenter à 27 semaines la durée maximale du congé non payé pour raisons médicales prévu dans le Code afin de tenir compte de la prolongation à venir des prestations de maladie de l’assurance-emploi (qui passeront de 15 à 26 semaines).
  • Tout comme les autres dispositions du Code, le nouveau congé de maladie payé constitue une norme minimale. Si un avantage existant offert par l’employeur est plus généreux que le nouveau congé, ce congé ou cet avantage sera considéré comme satisfaisant à la norme minimale.
  • D’après Statistique Canada, en 2019, les travailleurs canadiens se sont absentés 8,5 jours en moyenne à cause d’une maladie ou d’une incapacité. Au cours d’une année, certains employés n’auront pas besoin de congés de maladie payés, tandis que d’autres auront besoin de dix jours ou plus. Les dix jours maximums de congé de maladie payé combleront les besoins de la majorité des employés. 

Bison Transport fait l’acquisition d’une entreprise de transport du Maine

Bison Transport, basé à Winnipeg, fait l’acquisition de Pottle’s Transportation.

Source: https://bit.ly/3VnTWlI

Basé à Hermon, dans le Maine, Pottle’s est un transporteur basé dans le nord-est des États-Unis avec plus de 200 tracteurs et plus de 750 remorques et une offre logistique. Pottle’s est une entreprise de 2e génération, fondée il y a plus de 60 ans par Cliff Pottle, puis détenue par son fils, Barry Pottle, jusqu’à son acquisition par Bison. Le succès de Pottle repose sur une clientèle de longue date et réputée, un faible taux de roulement de chauffeurs, l’accent mis sur la sécurité, une flotte de qualité et une culture d’entreprise.

Le président et chef de la direction de Bison, Rob Penner, a déclaré à propos de la transaction : « Nous sommes ravis de la prochaine étape de notre croissance aux États-Unis. L’investissement dans Pottle’s ponctue notre engagement envers la région, les clients et les gens formidables que nous avons dans notre entreprise. Nous sommes impatients de relier notre plus récente acquisition de Hartt Transportation Inc. à Pottles alors que nous continuons à construire Bison Transport USA.

Barry Pottle, ancien président et chef de la direction de Pottle’s Transportation, a déclaré : «J’ai respecté et admiré Bison pour avoir établi la barre en matière de sécurité et de réussite. J’ai appris à bien connaître Bison grâce à nos diverses associations industrielles et en étant membre du même groupe d’analyse comparative TCA, ce qui nous a permis de développer des relations avec bon nombre de leurs employés. Je suis ravi que mon entreprise (Pottle) s’associe à l’équipe de Bison pour des opportunités et un succès sans fin pour les années à venir.

Les détails financiers de la transaction ne seront pas rendus publics.

[AnniversaIre] FedEx célèbre ses 35 ans au Canada

Il y a 35 ans, les consommateurs et les entreprises canadiens qui voulaient expédier rapidement des marchandises partout dans le monde avaient peu d’options. C’était jusqu’à ce que FedEx, révolutionnaire de la première heure dans l’industrie de la logistique, étende son réseau au Canada, qui était son premier marché à l’extérieur des États-Unis. Instantanément, les Canadiens avaient le monde à leur porte.  Aujourd’hui, Federal Express Canada Corporation, filiale de FedEx Corp (NYSE : FDX), est une composante essentielle du plus grand réseau de messageries au monde, réseau sur lequel comptent ses clients expéditeurs pour relier l’économie canadienne à plus de 220 pays et territoires. FedEx a expédié des millions de colis dans le ciel canadien avec rapidité, fiabilité et intégrité, y compris certaines des livraisons les plus mémorables de l’histoire de la logistique canadienne. 

En 1987, FedEx a acheté son franchisé canadien, Cansica Inc., et a fondé FedEx Express Canada, qui a établi son siège social à Mississauga (Ontario). Deux ans plus tard, FedEx inaugurait d’un océan à l’autre son service intra-Canada. L’effectif canadien de FedEx, qui ne comptait pas plus de 400 employés à ses débuts, est aujourd’hui de 14?000 personnes. Ses activités sont basées sur 70 emplacements, soutenus par une flotte aérienne canadienne de 32 aéronefs, et une flotte terrestre d’environ 5?000 véhicules, y compris un plus grand parc de vélos électroniques. 

Pendant 35 ans, FedEx a joué un rôle essentiel pour faire avancer l’économie canadienne avec dynamisme et détermination», a déclaré Lisa Lisson, présidente de FedEx Express Canada. «Ce faisant, nous avons bâti l’une des entreprises les plus respectées du pays et nous demeurons l’un des employeurs les plus fiables au Canada. Nos investissements reflètent notre foi en notre pays et en son potentiel.

Avec la montée en flèche du commerce électronique, soutenue par la pandémie, la plupart des Canadiens associent FedEx Express Canada à l’expédition et à la livraison de marchandises courantes. Toutefois, dans les coulisses, l’entreprise a joué un rôle essentiel dans de nombreux événements et jalons clés au Canada, notamment :

•Réponse à la COVID en 2020. FedEx Express Canada (avec Innomar Strategies, le principal fournisseur de services pharmaceutiques spécialisés au Canada) a été sélectionné par le gouvernement du Canada pour distribuer des vaccins contre la COVID-19 dans chaque province et territoire, ainsi que dans de nombreuses missions canadiennes à l’étranger. Le premier envoi du vaccin Moderna est arrivé au Canada à bord d’un Boeing 777 de FedEx la veille de Noël 2020. À la fin de juillet 2022, plus de 52 millions de doses de vaccins ont été distribuées d’un océan à l’autre et dans 36 destinations 

•2018 Contestation devant la Cour suprême du Canada. Dans l’affaire R. c. Comeau, qui a fait couler beaucoup d’encre et qui concernait le transport d’alcool d’une province canadienne à une autre, FedEx Express Canada a été la seule société de transport à obtenir le statut d’intervenant. Cela a permis à l’avocat de FedEx Express Canada de se présenter devant la Cour suprême du Canada et de plaider devant la Cour une interprétation du droit constitutionnel canadien qui favorise une vision du commerce intraprovincial. En tant que fervent partisan de la suppression des barrières commerciales intraprovinciales, FedEx Express Canada a soutenu de nombreux établissements vinicoles canadiens dans leur démarche visant à expédier du vin directement aux consommateurs d’autres provinces. La défense des intérêts de l’entreprise, en partie, a inspiré de nombreuses provinces à adopter une loi qui permettait l’expédition intraprovinciale à l’intérieur du Canada.

•Transport historique de pandas. Lorsque le Canada a été choisi pour accueillir des pandas géants de la Chine, FedEx Express Canada a fait don de deux vols nolisés pour leur arrivée. Selon de nombreux employés, le premier a eu lieu en 2013 avec l’arrivée de Da Mao et Er Shun de Chengdu, en Chine, et le deuxième en 2018, lorsque Da Mao et Er Shun, ainsi que leurs deux petits, ont voyagé de Toronto au zoo de Calgary. Tout au long de son séjour de cinq ans, FedEx a aussi fait des livraisons hebdomadaires de bambou aux zoos à partir de divers endroits aux États-Unis et en Asie.

•Alliance avec des détaillants canadiens. L’essor du commerce électronique a créé une demande au sein de l’industrie des transports et de la logistique du Canada pour des solutions plus complètes pour les consommateurs qui ont besoin de services pratiques de dépôt et de ramassage. Plutôt que de concurrencer les entreprises canadiennes, FedEx a conclu des alliances stratégiques avec certaines des marques de détail bien connues du Canada, comme Home Hardware, Staples, Super C, Metro, Kent et Penguin Pickup. De plus, sur les quelque 1?200 Expédicentres FedEx accrédités du Canada, plus de 800 sont des petites entreprises. 

Initiatives canadiennes de développement durable et de dons de charité 

FedEx Express Canada demeure déterminée à relier le Canada au reste du monde de façon plus efficace et responsable. Par exemple, Toronto a été sélectionnée comme l’un des premiers marchés du réseau FedEx à mettre à l’essai des vélos électriques écologiques pour les livraisons en zone urbaine. Depuis, au cours des deux dernières années, le projet pilote a pris de l’expansion pour devenir un parc de vélos électroniques à travers le Canada, ce qui a aidé FedEx à se rapprocher de son objectif mondial d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040. Depuis son déploiement en juillet 2020, le parc canadien de vélos électroniques a parcouru plus de 32?000 kilomètres sans émissions, prévenant ainsi l’émission de plus de 9 tonnes de CO.1

Redonner aux communautés qu’elle dessert est également un pilier fondamental de FedEx Express Canada. Au cours de notre dernier exercice financier seulement, FedEx Express Canada a fait des dons d’un million de dollars à Arbres Canada?; elle a offert son soutien à Ecotrust Canada — une organisation qui travaille à l’établissement de collectivités écologiquement durables en mettant l’accent sur l’aide aux collectivités des Premières Nations. Elle a aussi renouvelé sa campagne Tirez pour vois pour appuyer Orbis International, une organisation dont la mission est de fournir des solutions de soins oculovisuels durables à long terme dans les pays à revenu faible et intermédiaire. De plus, FedEx a été à l’avant-garde du soutien humanitaire, en tirant parti de son réseau pour aider aux efforts de secours aux sinistrés au Canada et partout dans le monde.

Un succès construit par nos employés 

Pour toutes les infrastructures et les innovations à sa disposition, le véritable succès qui sous-tend la croissance de l’entreprise et son importance au Canada peut être attribué à ses employés. Lisson, qui a commencé sa carrière comme associée en marketing, est devenue la première femme et la première présidente canadienne de l’histoire de FedEx Express Canada. En 35 ans d’histoire de l’entreprise, FedEx Express Canada a fourni à sa société mère mondiale, FedEx Corp., des cadres de premier plan dont Raj Subramaniam, président et chef de la direction de FedEx Corp., qui a été président de FedEx Express Canada de 2003 à 2006 et Brie Carere, cheffe du service à la clientèle de FedEx Corp. et co-PDG de FedEx Services. Mme Carere a commencé sa carrière chez FedEx comme associée en marketing de FedEx Express Canada.

« Les 35 années passées par FedEx au Canada ont été exaltantes et servir ce pays a été un véritable honneur pour tous ceux qui ont porté nos uniformes violet et orange ou qui les ont soutenus, dit Lisa Lisson. FedEx continuera de soutenir la croissance économique du Canada en apportant des innovations et des investissements qui nous permettront de placer la barre haut maintenant et pour l’avenir de notre industrie. Notre entreprise et notre pays ont encore beaucoup à offrir. » Visionnez la vidéo commémorant les 35 ans de FedEx au Canada : https://youtu.be/2uq2LPGjT7c

La GRC et l’ASFC empêchent 100 kilogrammes de cocaïne d’entrer au pays en arrêtant un camionneur par le Blue Water Bridge 

La GRC et l’ASFC empêchent 100 kilogrammes de cocaïne d’entrer au pays en arrêtant un camionneur par le Blue Water Bridge

Source: https://bit.ly/3asv0Hd

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour la région du Sud de l’Ontario sont déterminées à empêcher l’entrée de drogues illicites au Canada.

Le 21 juin 2022, un conducteur de camion de transport commercial s’est présenté au poste d’inspection primaire du pont Blue Water à Point Edward, en Ontario. Le camion a été renvoyé pour subir une deuxième inspection au cours de laquelle les agents des services frontaliers ont remarqué des valises dissimulées. L’inspection détaillée des valises a permis de découvrir 100 objets en forme de brique de cocaïne présumée (100 kilogrammes). 

Le conducteur a été arrêté et a été confié à la garde de la GRC, tout comme les stupéfiants présumés. La GRC a porté les accusations suivantes contre Nick Shah, de Toronto, en Ontario, âgé de 62 ans :

  • Importation de cocaïne, en violation de l’alinéa 6(1) de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances;
  • Possession de cocaïne en vue d’en faire le trafic, en violation de l’alinéa 5(2) de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances;

L’affaire est actuellement devant la Cour de justice de l’Ontario, à Sarnia, en Ontario.

Citations

« L’ASFC et la GRC sont la première ligne de défense du Canada, et nous soutenons leur excellent travail. Cette importante saisie illustre le rôle essentiel que jouent ces organismes d’exécution de la loi lorsqu’il s’agit d’assurer la sécurité publique. Un travail remarquable de la part de tous les intervenants! » – L’honorable Marco E. L. Mendicino, ministre de la Sécurité publique

« Nous sommes très fiers de nos agents et du grand dévouement dont ils font preuve à l’égard du rôle qu’ils jouent. L’ASFC et la GRC entretiennent d’excellentes relations de travail, ce qui permet d’assurer la sécurité à nos frontières nationales. La diligence dans l’interception des stupéfiants dangereux et le blocage des tentatives de contrebande font une différence profonde dans la sécurité de tous les habitants du Canada. »– An Nguyen, directeur de district, Opérations du district de St. Clair, Agence des services frontaliers du Canada

« Cette enquête couronnée de succès est un autre excellent exemple de la façon dont les partenariats protègent nos collectivités partout au Canada. En travaillant ensemble, la Police fédérale de la GRC et l’ASFC ont une fois de plus retiré des drogues dangereuses de nos quartiers, protégeant ainsi des Canadiens innocents et assurant la sécurité des frontières du Canada. »– Michael Duheme, sous-commissaire de la Police fédérale, GRC

Walmart Canada ouvre un centre de distribution d’épicerie a la fine pointe de la technologie à Surrey, en Colombie-Britannique

Source: https://bit.ly/3uIdk1N

Un centre de distribution d’épicerie a la fine pointe et axée sur la durabilité, a officiellement ouvert ses portes à Surrey, en Colombie-Britannique sous la bannière Walmart. 

L’installation de 300 000 pieds carrés et d’une valeur de 175 millions de dollars fait partie de l’investissement de 3,5 milliards de dollars de Walmart Canada visant à générer une croissance importante et à accélérer le flux de produits dans la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise à travers le Canada.

Le centre de distribution d’épicerie de Surrey emploiera plus de 250 associés une fois pleinement opérationnel et fournira des produits d’épicerie à température ambiante (articles de garde-manger), frais et surgelés à 45 magasins Walmart en Colombie-Britannique. La distribution par l’intermédiaire de l’installation réduira les voyages long-courriers de l’entreprise depuis l’Alberta et réduira directement son empreinte carbone, soutenant le parcours de Walmart pour devenir une entreprise régénératrice.

Cette installation moderne a été construite verticalement, en utilisant environ la moitié de la masse terrestre qui serait nécessaire pour une installation équivalente traditionnelle, et en réduisant directement son empreinte carbone globale. Ceci est rendu possible par l’intégration de la technologie de pointe de WITRON. L’intégration de cette technologie permet d’effectuer jusqu’à 150 000 préparations de commandes par jour, améliorant ainsi l’efficacité et la rapidité de la distribution tout en nécessitant moins d’efforts physiques de la part des associés.

 Les PME craignent que la vaccination obligatoire des camionneurs accentue la hausse des coûts et les problèmes d’approvisionnement

Les PME craignent que la vaccination obligatoire des camionneurs accentue la hausse des coûts et les problèmes d’approvisionnement

Source: https://bit.ly/3nZOqqk

Le gouvernement fédéral doit revenir sur sa politique refusant l’entrée des camionneurs non vaccinés au Canada. L’impact de cette décision risque d’accentuer la hausse des coûts et les problèmes d’approvisionnement et, ainsi, pousser encore plus de PME au bord du gouffre. Dans une lettre envoyée le 12 janvier, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a exhorté le gouvernement à faire machine arrière.

« Les PME subissent déjà d’importantes perturbations de la chaîne d’approvisionnement ainsi qu’une hausse générale des coûts d’exploitation. La vaccination obligatoire des camionneurs imposée aux frontières risque de jeter inutilement de l’huile sur le feu à l’heure où les PME ne peuvent tout simplement pas assumer de coûts supplémentaires ni avoir plus d’incertitudes », déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Perturbations de la chaîne d’approvisionnement et inflation : préoccupations des PME pour 2022

Selon le tout dernier sondage de la FCEI, l’augmentation des prix (81 %) et les problèmes d’approvisionnement (70 %) sont les deux principales préoccupations des PME en ce début d’année. Cette nouvelle mesure à la frontière risque d’accroître la pression exercée sur un système déjà mis à rude épreuve par, notamment, les grèves récentes au Port de Montréal, la congestion au Port de Vancouver et l’interruption du transport routier et ferroviaire en Colombie-Britannique causée par les inondations. Par ailleurs, le secteur des transports est l’un des plus touchés par les pénuries de main-d’œuvre, 68 % des transporteurs ayant du mal à trouver le personnel dont ils ont besoin, comme le montre un rapport de la FCEI publié en décembre 2021.

Les PME prévoient des hausses des prix sur les douze prochains mois atteignant des sommets historiques (4,6 %), selon le Baromètre des affairesMD de la FCEI de la mi-janvier. Des augmentations aussi considérables risquent de nuire à la compétitivité des PME alors que beaucoup d’entre elles peinent toujours à retrouver un niveau de ventes normal. Pour rappel, seulement 30 % des PME ont actuellement un niveau de ventes normal, 42 % ont tout leur personnel et 65 % sont complètement ouvertes.

« Nous voyons déjà que toutes sortes de produits dont on a besoin arrivent avec des retards majeurs. Le gouvernement ne doit pas mettre en place des règles qui créent des obstacles inutiles à la relance des PME. Au contraire, ce qu’il faut, ce sont des politiques qui aideront les PME à faire face aux enjeux actuels », conclut M. Guénette.

Méthodologie

  • Votre voix – Janvier 2022 : Ce sondage de la FCEI a été effectué en ligne entre le 18 et le 21 janvier 2022 auprès de 3 595 membres. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur serait de plus ou moins 1,6 %, 19 fois sur 20. Les résultats sont préliminaires jusqu’ici.
  • Baromètre des affairesMD de la mi-janvier 2021
  • Les résultats de janvier s’appuient sur 503 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données reflètent les réponses reçues les 6 et 7 janvier. Les résultats sont exacts à +/- 4,4 %, 19 fois sur 20.

Trudeau défend le mandat de vaccination pour les camionneurs malgré les  préoccupations concernant la chaîne d’approvisionnement

Source: https://tgam.ca/3rH0DkL

Le premier ministre Justin Trudeau défend la décision du gouvernement fédéral de mettre en œuvre un mandat de vaccination pour les camionneurs malgré les avertissements selon lesquels pourrait aggraver les hausses de prix et les pénuries.

M. Trudeau a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse à Ottawa que le gouvernement fédéral avait été clair depuis novembre sur le fait que l’exigence de camionneurs viendrait ce mois-ci.

Mais les critiques disent que le mandat est mal choisi, venant en hiver, lorsque les Canadiens dépendent des chaînes d’approvisionnement internationales pour les produits frais, et qu’il poussera encore plus haut les niveaux d’inflation déjà élevés.

La suite: https://tgam.ca/3rH0DkL