Archives pour la catégorie Québec

[En photos] Remorquage Provincial Jacques D’Anjou Inc en plein action

Ça se passait sur la route 293 entre Saint-Jean-de-Dieu et Saint-Cyprien. Le chauffeur (heureusement) n’a pas été blessé. 

Depuis 1972, Remorquage Provincial Jacques D’Anjou Inc., effectue le service de remorquages lourd, léger ainsi que du transport spécialisé.

Investissement majeurs a la Halte Routière sortie 228 – La Porte de L’Érable

SAINT-LOUIS-DE-BLANDFORD, le 3 mars 2021 – 3 ans après les investissements initiaux de 8 M$ pour construire la Halte Routière Sortie 228 – La Porte de L’Érable, plusieurs millions de dollars seront à nouveau investis en 2021, et ce, dès la fonte des neiges.

Un clin d’œil aux camionneurs, routiers et chauffeurs d’autobus.

Un important agrandissement faisant tripler à 125 000 pi2 la superficie pavée de stationnement pour camions, autobus et véhicules récréatifs, sera fin prêt pour l’été 2021. Le tout pourra accueillir près d’une quarantaine de véhicules lourds. À cela s’ajoutent des infrastructures pétrolières de ravitaillement pour camions sous la bannière Ultramar – Pipeline.

Ces investissements permettent de remédier au peu de services de halte sécuritaire et confortable pour camions et autres véhicules lourds sur ce tronçon de l’autoroute 20 entre Montréal et Québec.

Porte d’entrée incontournable des régions de Princeville, Plessisville, Thetford Mines et de la Beauce, la Halte Routière Sortie 228 – La Porte de L’Érable dessert également depuis 2018 sa population locale et l’autoroute Jean-Lesage.

Les usagers bénéficient déjà des services offerts par Ultramar, Marché Express, Tim Hortons et A&W ainsi que sur une superstation de recharge rapide 400V (BRCC) pour véhicules électriques.

D’autres ajouts de services sont présentement à l’étude.

De plus, la MRC de L’Érable implantera en 2021 de nouveaux éléments qui contribueront au rayonnement de la région.

[En photos] Le Groupe Boutin remettait vendredi passé les diplômes aux finissants de la cohorte du CFTR

Le Groupe Boutin remettait vendredi passé les diplômes aux finissants de la cohorte du CFTR. 

Sur Facebook, le Groupe Boutin mentionnait qu’ils étaient  fier d’accueillir ces étudiants en tant que nouveaux camionneurs!

Belle initiative de l’entreprise et félicitations aux nouveaux venus l. 

[Aéroport Montréal-Trudeau] Une pétition pour un nouveau nom recueille 17 000 signatures

(Montréal) Une pétition pour faire changer le nom de l’aéroport montréalais Pierre Elliott Trudeau en ce lui de René Lévesque atteignait 17 000 signatures, mardi midi

La Presse Canadienne

Cette pétition de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a été lancée lundi matin à 7 h.

En entrevue mardi, la présidente générale de la SSJB-M, Marie Anne Alepin, s’est dite enchantée de la réception reçue en une trentaine d’heures. 

D’autres pétitions portant sur la désignation de l’aéroport circulent également ; celle de la SSJB porte spécifiquement sur le changement de nom de Pierre Elliott Trudeau à celui de René Lévesque. 

Mme Alepin refuse d’y voir un affront à l’ancien premier ministre canadien. Elle soutient que Pierre Elliott Trudeau « ne nous représente pas » comme Québécois et que René Lévesque est bien plus rassembleur.

Dispositif de consignation électronique (DCE) : où en est le gouvernement?

Le 12 juin 2021, la mise à jour du Règlement sur les heures de service des conducteurs de véhicules utilitaires, publiée par Transports Canada, entrera en vigueur. Ce nouveau règlement rendra obligatoire l’utilisation d’un dispositif de consignation électronique (DCE) pour consigner les heures de travail et de repos des conducteurs de véhicules lourds.

Cependant, l’utilisation du DCE au Québec ne sera pas obligatoire à partir de cette date. Les travaux visant à harmoniser la réglementation à celle du gouvernement fédéral sont toujours en cours. En effet, pour rendre obligatoire l’utilisation du DCE au Québec, des modifications sont requises au Code de la sécurité routière et au Règlement sur les heures de conduite et de repos des conducteurs de véhicules lourds. Les travaux devraient se terminer en 2022.

Avec l’entrée en vigueur prochaine du nouveau règlement fédéral, une foire aux questions a été publiée sur le site Web de la SAAQ. Elle consigne plusieurs questions que nous avons déjà reçues de la part de l’industrie. Nous vous invitons à la consulter dès maintenant.

Fermetures majeures – Fin de semaine du 14 février 2021

Mobilité Montréal informe les usagers de la route que des fermetures majeures seront mises en place durant la fin de semaine, notamment sur l’autoroute 40 et le pont de l’Île-aux-Tourtes en direction est. Ce secteur est à éviter dans la mesure du possible, surtout pour les camions puisque le pont leur sera interdit.

AUTOUROUTE 40 / PONT DE L’ÎLE-AUX-TOURTES

De samedi 7 h à dimanche 18 h

  • Entre Vaudreuil-Dorion et Senneville (île de Montréal), sur l’A-40 EST et le pont de l’Île-aux-Tourtes, fermeture partielle de 2 voies sur 3

Durant cette fermeture, les camions seront interdits sur le pont en direction est

Note : en raison des conditions climatiques défavorables prévues pour samedi et dimanche et de la nature des travaux, ceux-ci pourraient être annulés.

SECTEUR ÎLE DES SŒURS

Samedi, de 6 h à 22 h

  • Sur l’A-15 SUD, fermeture de la sortie 57-N (chemin de la Pointe-Nord)

À PRÉVOIR

  • À Montréal (arr. Lachine), dans l’échangeur Saint-Pierre, fermeture partielle de 1 voie sur 2 dans la bretelle menant de l’A-20 EST à la R-138 OUEST (vers le pont Honoré-Mercier) de dimanche 23 h jusqu’au 7 mars
  • À Montréal (arr. Le Sud-Ouest), fermeture de la rue Notre-Dame Ouest en direction est, entre le boulevard Monk et le chemin de la Côte-Saint-Paul (sous l’A-15), de dimanche 22 h jusqu’à la fin février. En direction ouest, 1 seule voie disponible.

RAPPEL : 

Rond-point Dorval


À Dorval, fermeture complète de l’autoroute 20 dans les deux directions entre les sorties 56 (A-520, avenue Dorval) et les entrées suivantes et de l’autoroute 520 en direction ouest entre la sortie 1-E (avenue Cardinal) et le rond‑point Dorval jusqu’au printemps 2021.

Aussi, fermeture du rond-point Dorval sous les ponts d’étagement de l’autoroute 20. Les tronçons du rond‑point permettant les mouvements est et ouest demeurent toutefois ouverts.

La LIMITE dans les rues de Québec à 30 km/h en 2021

la grande majorité des rues passeront à 30 km/h, alors que la plupart sont en ce moment à 50 km/h. Un «changement majeur», selon le maire, qui assure que ses citoyens sont prêts.

Actuellement, 81 % des rues de la capitale sont limitées à 50 km/h. Cette proportion sera grandement réduite d’ici la fin de l’année et d’ici en décembre, seulement 25 % des rues permettront une vitesse maximale de 50 km/h.

On installera 7000 panneaux à la grandeur de la ville. Les premiers quartiers où les changements seront apportés sont la Cité–Limoilou et Charlesbourg, en mai et juin. Suivront Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge et Beauport en juin à août, puis Les Rivières et la Haute-Saint-Charles en septembre et octobre.

Le « Roadcheck » 2021 portera sur les heures de service et l’éclairage

Mardi, la Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA) a publié de nouvelles informations sur le prochain Roadcheck international de la CVSA. Ça aura lieu du 4 au 6 mai 2021 au États-Unis, Canada et Mexique.

Au cours de l’effort d’application de la loi de cette année, les inspecteurs porteront une attention particulière à deux domaines: les violations des heures de service et les violations de l’éclairage. Selon la Federal Motor Carrier Safety Administration, la violation de l’éclairage «lampes inopérantes» (Titre 49 Code of Federal Regulations 393.9) était la violation numéro un des véhicules au cours de l’exercice 2020, représentant environ 12,24% de toutes les violations de véhicules découvertes cette année-là. Et lors du contrôle routier international de l’année dernière, la principale catégorie d’infractions pour les conducteurs hors service en Amérique du Nord concernait les heures de service, soit 34,7% de toutes les conditions de mise hors service des conducteurs », a déclaré la CVSA dans un communiqué de presse.

La CVSA a également souligné que les chauffeurs routiers qui transportent des expéditions de vaccins COVID-19 ne seront PAS retenus pour inspection sauf en cas de violation majeure de la sécurité.

«CVSA partage à l’avance les dates du contrôle routier international pour rappeler aux transporteurs routiers et aux conducteurs l’importance de l’entretien proactif des véhicules et de la préparation du conducteur», a déclaré le sergent président de l’ACSV. John Samis avec la police de l’État du Delaware. «International Roadcheck vise également à sensibiliser le public au programme d’inspection standard nord-américain et aux règles et réglementations essentielles en matière de sécurité routière en place pour assurer la sécurité de nos routes.»

Source CVSA 

[Covid19] Point de presse de François Legault mardi 17h

En fin de semaine, je pense à vous, à tous les Québécois. J’ai des décisions difficiles à prendre. Il faut trancher sur la suite à donner au confinement actuel.

La date que vous devez encercler est celle du 8 février. Les mesures en place actuellement vont rester les mêmes jusqu’à cette date. Ensuite, j’aimerais pouvoir assouplir certaines règles. J’aimerais, si la situation le permet, pouvoir redonner un peu d’oxygène à nos commerçants.

Ça peut encore changer pour toutes sortes de raisons, mais pour l’instant, on planifie annoncer notre décision mardi prochain, à 17 h. Ça va laisser à tout le monde le temps de s’ajuster d’ici le 8 février.

C’est sûr que c’est une lourde responsabilité de trancher des questions qui affectent la vie d’autant de personnes. Quand on demande aux Québécois leur confiance pour devenir leur premier ministre, on doit être prêt à assumer cette charge. Je suis loin de m’en plaindre. Je suis honoré d’être au service des Québécois.
Il y a toutes sortes de circonstances qui font que, des fois, c’est plus difficile de trancher. Quand la situation est urgente et grave, comme en mars dernier, on n’a pas beaucoup de temps. On n’a pas beaucoup d’informations sur lesquelles on peut se baser. Je peux vous dire que la décision de mettre le Québec sur pause le 23 mars dernier a été l’une des plus difficiles de ma vie. Je me suis senti seul. On n’avait pas le luxe d’attendre. En pensant à la souffrance des entrepreneurs, au monde qui perdait leur emploi et au choc que ça causait, j’ai eu des doutes. Je n’ai pas dormi beaucoup. Mais il fallait trancher et je l’ai fait.

En fin de semaine, je dois encore peser le pour et le contre avant de trancher. Comme premier ministre, je consulte beaucoup de monde avant de prendre des décisions. J’ai eu des discussions avec le Dr Arruda et avec le ministre de la Santé, Christian Dubé. Et j’ai eu de bons échanges avec nos députés, avec mon cabinet et avec l’équipe du ministère du Conseil exécutif.

Une fois que j’ai toutes les informations et l’avis de tout le monde, c’est à moi de prendre les décisions. Et c’est là que je pense le plus à vous. Je pense à ce qui me semble le mieux pour la population québécoise. Ce qui me guide dans le contexte actuel, c’est la prudence. Je me dis que je dois avant tout protéger la santé et la sécurité des Québécois. Je le fais sans tout connaître de l’avenir. Combien de vaccins recevrons-nous au cours des prochaines semaines, des prochains mois? Est-ce que les variants du virus vont s’installer au Québec et provoquer une autre vague? Combien de temps encore les Québécois vont être capables d’endurer les restrictions sanitaires?

C’est ça que je suis en train de faire, en fin de semaine.

Je pense beaucoup à vous.

Votre premier ministre

Cinq installations pour Amazon au Québec

(Montréal) Alors que de plus en plus de consommateurs effectuent leurs emplettes en ligne, Amazon étend son empreinte au Québec en précisant ses intentions d’investissement, qui porteront sur un total de cinq sites et qui devraient créer plus de 1000 emplois.

La Presse Canadienne

Quelques semaines après avoir inauguré un centre de tri à Longueuil, en banlieue sud de Montréal, la multinationale américaine a fait savoir, mardi, qu’elle en ouvrira un autre plus tard cette année à Coteau-du-Lac — son plus important dans la province avec une superficie de plus d’un demi-million de pieds carrés.

Ces sites s’ajouteront à trois postes de livraison, qui constituent la dernière étape du processus entourant l’expédition des commandes. 

« Nos nouvelles installations nous aideront à répondre à la demande croissante d’excellents produits et de délais de livraison plus rapides émise par les clients », a souligné dans un communiqué Jean-François Héroux, directeur de site pour Amazon Canada. 

Celui-ci n’était pas disponible pour accorder des entrevues. De plus, l’entreprise n’avait pas chiffré l’ampleur de ses investissements dans la province.

Amazon avait inauguré son premier « centre d’opérations » au Québec en juillet dernier dans l’arrondissement montréalais de Lachine. Environ 300 salariés y travaillent. 

Sans tambour ni trompette, les activités du premier centre de tri d’Amazon au Québec avaient démarré à Longueuil dans un complexe d’environ 200 000 pieds carrés. 

Au-delà de 1000 personnes devraient travailler dans ces deux centres à terme, selon Amazon, qui a évoqué une « rémunération concurrentielle, des avantages sociaux de premier plan dans l’industrie et des possibilités d’avancement professionnel ». 

En ce qui a trait aux postes de livraison, les activités des deux premiers démarreront plus tard cette année à Laval et Lachine. Un troisième poste de livraison verra également le jour sur le territoire de l’île Jésus l’an prochain.

La multinationale a fait miroiter des « centaines de postes » à temps plein et à temps partiel. 

Au cours d’un entretien téléphonique, le directeur général du Conseil québécois du commerce de détail, Stéphane Drouin, ne s’est pas alarmé de voir Amazon accroître sa présence physique dans la province, soulignant que le géant du web était déjà bien présent en ligne. 

« C’est certain qu’Amazon représente une concurrence importante pour les détaillants québécois, a-t-il dit. Pour les détaillants du Québec, cela les oblige de continuer à implanter de nouvelles pratiques. »