Archives pour la catégorie TRUMP

[Covid] Plus de 2500 morts en 24 h aux États-Unis, un sommet depuis fin avril

(Washington) Les États-Unis, qui font face à une flambée de l’épidémie depuis plusieurs semaines, ont déploré mardi plus de 2500 morts du coronavirus en 24 heures, un sommet depuis fin avril, selon les données de l’université Johns Hopkins qui font référence.

La Presse Canadienne

Le pays a dans le même temps enregistré plus de 180 000 nouveaux cas de COVID-19, selon un relevé effectué à 20 h 30 locales par l’AFP des chiffres de l’université, actualisés en continu.

La dernière fois que le nombre de morts quotidiens avait dépassé celui enregistré mardi, qui s’élève à 2562 décès, remonte à fin avril, au plus fort de la première vague de l’épidémie, qui n’est jamais vraiment retombée dans le pays. 

Le nombre de personnes hospitalisées a lui atteint les 99 000 mardi, un record depuis le début de la pandémie, selon le Covid Tracking Project. La situation est particulièrement préoccupante dans plusieurs États du Midwest, comme l’Indiana ou le Dakota du Sud.  

Quelques jours après Thanksgiving, les experts craignent que les voyages effectués par des millions d’Américains pour fêter cette grande fête familiale avec leurs proches ne provoquent « une flambée s’ajout(ant) à la flambée », selon les mots du très respecté Dr Anthony Fauci.  

Le nombre de nouvelles contaminations se maintient pour le moment à un niveau similaire — très élevé — à celui enregistré ces dernières semaines.

La barre des 2000 morts en une journée, qui était régulièrement franchie au printemps, l’a elle de nouveau plusieurs fois été depuis environ deux semaines.  

Les États-Unis, qui sont le pays le plus touché par la pandémie en chiffres absolus, enregistrent au total plus de 13,7 millions de cas, et 270 450 morts.  

Le vaccin de Moderna efficace à 100 %

La société américaine ajoute que les résultats généraux de l’analyse ayant porté sur un groupe de 196 participants présentant des cas confirmés de COVID-19 a révélé une efficacité de 94,1 %. Parmi les participants, 185 cas de COVID-19 ont été observés dans le groupe placebo, contre 11 cas dans le groupe ARNm-1273.

La Presse Canadienne

La société américaine ajoute que les résultats généraux de l’analyse ayant porté sur un groupe de 196 participants présentant des cas confirmés de COVID-19 a révélé une efficacité de 94,1 %. Parmi les participants, 185 cas de COVID-19 ont été observés dans le groupe placebo, contre 11 cas dans le groupe ARNm-1273.

Moderna assure que le vaccin ARNm-1273 continue d’être généralement bien toléré et qu’aucun problème de sécurité grave n’a été identifié à ce jour.

Le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, affirme que ces résultats confirment la capacité du vaccin à prévenir la COVID-19, surtout ses formes graves. À son avis, cette percée contribuera à changer le cours de la pandémie de coronavirus.

Moderna demandera ce lundi une autorisation d’utilisation d’urgence à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis de son vaccin ARNm-1273, une intention dont elle avait fait part à la mi-novembre.

Un porte-parole de la Maison Blanche a affirmé qu’il s’agit d’une grande nouvelle et l’annonce de ce vaccin fait le plus grand des plaisir au président Trump.

La compagnie américaine prévoit aussi demander lundi une autorisation de mise sur le marché conditionnelle auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et espère une inscription sur la liste des utilisations d’urgence auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le 16 novembre dernier, la compagnie établie au Massachusetts précisait que l’ARNm-1273 devrait rester stable à des températures de réfrigération standard de 2 à 8 degrés Celsius pendant 30 jours. Moderna ajoutait qu’il pourrait être rendu disponible en utilisant des infrastructures de distribution et de stockage de vaccins largement accessibles.

Le gouvernement du Canada a déjà commandé 20 millions de doses auprès de Moderna. Dimanche, le président de la société, Noubar Afeyan, a assuré que le Canada figurait parmi les pays en haut de la liste pour recevoir le vaccin parce qu’il avait précommandé ses doses.

Il y a deux semaines, la compagnie se disait confiante de pouvoir fabriquer entre 500 millions et un milliard de doses du vaccin ARNm-1273 au cours de l’année 2021.

Présidentielle américaine: nouveau revers pour Trump devant un tribunal de Pennsylvanie

Une cour d’appel américaine a rejeté vendredi une plainte de la campagne de Donald Trump affirmant que l’élection n’avait pas été équitable, et a refusé de bloquer la certification de la victoire de Joe Biden dans l’État clé de Pennsylvanie.

via Rueters

«Affirmer qu’une élection est injuste ne la rend pas injuste pour autant», ont écrit les trois juges dans une décision unanime et cinglante, estimant que la campagne de Trump n’avait ni apporté d’accusations fondées, ni de preuves pour les soutenir.

Pour la campagne de Donald Trump, ce revers intervient après une série d’une vingtaine de défaites judiciaires dans tout le pays.

Le président américain continue de rejeter sans preuve la victoire de Joe Biden.

«Juste pour que vous compreniez, cette élection a été frauduleuse», a-t-il dit à des journalistes jeudi.

La campagne de Donald Trump avait intenté ce recours après qu’un juge fédéral eut estimé la semaine dernière «sans fondement» une action en justice emmenée par Rudy Giuliani, avocat personnel du président, alléguant des fraudes électorales substantielles en Pennsylvanie.

À la suite de cet échec judiciaire, la victoire du candidat démocrate en Pennsylvanie avait donc été officiellement certifiée, mardi, et le rejet de l’appel vient confirmer ce processus.

Les équipes du président américain n’ont «jamais prétendu que quiconque ait moins bien traité la campagne Trump ou les voix pour Trump que la campagne Biden ou les voix pour Biden», expliquent les juges de la cour d’appel dans leur jugement.

«Ils ne peuvent pas remporter ce procès. Ils ont reconnu qu’ils ne prétendaient pas qu’il y ait eu de la fraude électorale.»

Une avocate de la campagne de Trump, Jenna Ellis, dénonçant une «machinerie judiciaire militante» en dépit du fait que les trois juges aient été nommés par des présidents républicains, dont un par Donald Trump lui-même, a indiqué sur Twitter leur intention de faire appel devant la Cour suprême.

[Etats-Unis] Trump dit qu’il quittera la Maison-Blanche si la victoire de Biden est confirmée

Via Reuters


Interrogé sur le fait de savoir s’il quitterait la Maison-Blanche en cas de vote du collège des grands électeurs confirmant la victoire du démocrate, le républicain a dit: «Bien sûr que je le ferai. Et vous le savez».

Le président américain Donald Trump a dit jeudi qu’il quitterait «bien sûr» la Maison-Blanche si la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle était officiellement confirmée, tout en répétant qu’il pourrait ne pas reconnaître sa propre défaite.

Mais «s’ils le font, ils feraient une erreur», et «ce sera quelque chose de très dur à accepter», a-t-il ajouté. «Il y a eu une fraude massive», a-t-il dit encore une fois à propos du résultat de l’élection, sans apporter de preuve.

C’est la première fois que Donald Trump répondait à des questions de journalistes depuis l’élection du 3 novembre. Depuis cette date, il a martelé que l’élection avait été truquée, et a multiplié les procédures judiciaires dans plusieurs États, toutes rejetées.

Lors de son point presse de jeudi, jour férié de Thanksgiving, M. Trump a estimé que l’infrastructure électorale des États-Unis était «comme d’un pays du tiers-monde».

Mercredi, le président sortant avait lancé à ses partisans: «Nous devons inverser cette élection». Les démocrates «ont triché. Ç’a été un scrutin frauduleux».

Le président élu Joe Biden avait dit de son côté, presque en même temps, depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware: «En Amérique, nous avons des élections libres et justes, et nous en respectons les résultats. Les habitants et les lois de ce pays n’accepteront pas autre chose».

«Aucune preuve» de bulletins perdus ou modifiés

Plusieurs autorités électorales américaines ont indiqué jeudi dans un communiqué commun, plus d’une semaine après la présidentielle, n’avoir trouvé «aucune preuve» de bulletins perdus ou modifiés, ou de systèmes de vote piratés.

Agence France Presse

«L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des Etats-Unis», ont affirmé ces autorités locales et nationales en charge de la sécurité du scrutin, parmi lesquelles figure notamment l’agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA), qui dépend du ministère de la Sécurité intérieure.

«Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit», soulignent-elles dans leur communiqué.

«Bien que nous sachions que notre processus électoral fasse l’objet de nombreuses affirmations sans fondement et de campagnes de désinformation, nous pouvons vous assurer que nous avons une confiance absolue dans la sécurité et l’intégrité de nos élections», insistent-elles.

Ces affirmations contredisent les accusations de fraude émanant du président sortant Donald Trump et de son entourage, qui refusent toujours de reconnaître la défaite du républicain face à son rival démocrate Joe Biden, donné vainqueur samedi.

Ce refus complique la période de transition du président élu, qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier 2021.

LES CAMIONNEURS SE DRESSENT CONTRE L’ARRIVÉ DU BIDEN AVEC L’ÉVÉNEMENT « STOP THE TIRES » DU 26 AU 29 NOVEMBRE PROCHAIN

L’événement porte le nom de «Stop the Tires», et ce n’est pas la première fois que des camionneurs américains choisissent de se dresser contre le président élu Joe Biden.

Alors que les nouvelles se répandent sur la manière louche dont les médias mainstream ont prématurément appelé Joe Biden «président élu», des milliers de camionneurs indépendants accompagnés de leurs proches et leurs amis, se prépare à manifester.

Leur page Facebook➡️ https://bit.ly/2Ukqz5z

Du 26 au 29 novembre, ils arrêtent tout. Tout avec leurs camions et les livraisons Ils s’arrêteront – de façon spectaculaire afin de montrer leur position précaire dans un domaine qui avait été mutilé par Biden et Obama avant que Donald Trump n’offre un soulagement, et qui voit des temps sombres. à venir, sur la base des plans annoncés de Biden.

Nous ne voulons rien savoir du  Green New Deal de gauche, Biden / Harris. Nous ne soutenons pas l’interdiction de la fracturation hydraulique. Les États-Unis d’Amérique fonctionnent comme une économie capitaliste et le pétrole est le carburant sur lequel elle survit.

La page Facebook officielle de la manifestation explose, passant à plus de 51000 membres en un peu plus de 36 heures, et TickTok voit des milliers de personnes voir le nombre croissant de témoignages de camionneurs indépendants expliquant pourquoi ils se dressent contre Biden.

La suite: https://bit.ly/3nnT3bj

Les camionneurs se dressent contre l’arrivé du Biden avec l’événement « Stop the tires » du 26 au 29 novembre prochain.

L’événement porte le nom de «Stop the Tires», et ce n’est pas la première fois que des camionneurs américains choisissent de se dresser contre le président élu Joe Biden.

Alors que les nouvelles se répandent sur la manière louche dont les médias mainstream ont prématurément appelé Joe Biden «président élu», des milliers de camionneurs indépendants accompagnés de leurs proches et leurs amis, se prépare à manifester.

Leur page Facebook➡️ https://bit.ly/2Ukqz5z

Du 26 au 29 novembre, ils arrêtent tout. Tout avec leurs camions et les livraisons Ils s’arrêteront – de façon spectaculaire afin de montrer leur position précaire dans un domaine qui avait été mutilé par Biden et Obama avant que Donald Trump n’offre un soulagement, et qui voit des temps sombres. à venir, sur la base des plans annoncés de Biden.

Nous ne voulons rien savoir du  Green New Deal de gauche, Biden / Harris. Nous ne soutenons pas l’interdiction de la fracturation hydraulique. Les États-Unis d’Amérique fonctionnent comme une économie capitaliste et le pétrole est le carburant sur lequel elle survit.

La page Facebook officielle de la manifestation explose, passant à plus de 51000 membres en un peu plus de 36 heures, et TickTok voit des milliers de personnes voir le nombre croissant de témoignages de camionneurs indépendants expliquant pourquoi ils se dressent contre Biden.

La suite: https://bit.ly/3nnT3bj

Procédures judiciaires en Pennsylvanie, un employé des postes admet avoir fait des fausses allégations de fraude.

L’enquête réclamée par les républicains commence à porter fruit…

Un employé des postes admet avoir fabriqué des allégations de falsification des bulletins de vote, selon des responsables

Un employé des postes de Pennsylvanie dont les affirmations ont été citées par les principaux républicains comme des preuves potentielles d’irrégularités de vote généralisées a admis aux enquêteurs du service postal américain qu’il avait fabriqué ces allégations, selon trois responsables informés de l’enquête et une déclaration d’un comité du Congrès de la Chambre.

Source

Washington Post: https://wapo.st/35jmGEw

MELANIA TRUMP CONSEIL À SON MARI DE CONCÉDER LA VICTOIRE AU CLAN DEMOCRATE


Associated Press 

Elle rejoint l’opinion de la garde rapprochée du président.

La Première dame Melania Trump a rejoint le chœur grandissant du cercle restreint du président Trump pour lui dire que le moment est venu pour lui d’accepter la défaite, a déclaré une source proche des conversations à FOX et CNN.

Bien qu’elle n’ait pas commenté publiquement les élections, Melania Trump a pesé en privé les questions a déclaré cette personne.

Également, Jared Kushner a approché le président pour concéder l’élection. Ce matin, Trump a continué de tweeter son opposition à la victoire de Joe Biden.

Melania Trump conseil à son mari de concéder la victoire au clan democrate

Associated Press

Elle rejoint l’opinion de la garde rapprochée du président.

La Première dame Melania Trump a rejoint le chœur grandissant du cercle restreint du président Trump pour lui dire que le moment est venu pour lui d’accepter la défaite, a déclaré une source proche des conversations à FOX et CNN.

Bien qu’elle n’ait pas commenté publiquement les élections, Melania Trump a pesé en privé les questions a déclaré cette personne.

Également, Jared Kushner a approché le président pour concéder l’élection. Ce matin, Trump a continué de tweeter son opposition à la victoire de Joe Biden.