Plus de 100 000 nouvelles infections ont été comptabilisées samedi

(Fort Lauderdale) L’épidémie de COVID-19 aux États-Unis a franchi samedi 100 000 nouvelles infections quotidiennes confirmées, un jalon dépassé pour la dernière fois lors de la vague hivernale et qui est entraîné par le variant Delta hautement transmissible et les faibles taux de vaccination dans le sud du pays.

ASSOCIATED PRESS

Les responsables de la santé craignent que les cas, les hospitalisations et les décès continuent d’augmenter si davantage d’Américains ne se font pas vacciner. À l’échelle nationale, 50 % des résidents sont complètement vaccinés et plus de 70 % des adultes ont reçu au moins une dose.

« Nos modèles montrent que si nous ne vaccinons pas plus les gens, nous pourrions aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers de cas par jour, similaire à notre augmentation du début janvier », a déclaré la directrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), Rochelle Walensky, sur les ondes de CNN cette semaine.

Il a fallu environ neuf mois aux États-Unis pour franchir 100 000 cas quotidiens moyens en novembre avant de culminer à environ 250 000 début janvier. Les cas ont atteint leur point le plus bas en juin, avec une moyenne d’environ 11 000 par jour, mais six semaines plus tard, le nombre est de 107 143.

Les hospitalisations et les décès augmentent également, bien qu’ils soient encore en deçà des sommets observés au début de cette année avant que les vaccins ne soient largement disponibles. 

Plus de 44 000 Américains sont actuellement hospitalisés en raison de la COVID-19, selon les CDC, une hausse de 30 % en une semain

Laisser un commentaire