La CONFIANCE envers François Legault s’érode rapidement

Un récent sondage CROP démontre que l’opposition aux mesures sanitaires excessives du gouvernement Legault, les plus sévères et anti-scientifiques en Amérique du Nord, est fortement à la hausse.

En Janvier 2021, 31% des répondants étaient d’accord que les « restrictions dues à la COVID-19 ont assez duré, il est temps que l’on retrouve notre liberté ».

Seulement trois mois plus tard, en mars, les répondants qui veulent retrouver leur liberté et qui en ont assez des mesures excessives sont désormais à 46%, un bond de quinze pourcents.

Près de la moitié du Québec est donc en faveur de l’annulation des restrictions excessives du gouvernement Legault.

La province fait piètre figure à l’internationale. En plus d’avoir les mesures les plus strictes en Amérique du Nord, le Québec est le seul territoire du continent ou un couvre-feu est en place depuis plusieurs mois.

C’est aussi l’un des seuls territoires ou le gouvernement a fait fermer les salles à manger pendant une période de six mois, d’octobre à aujourd’hui.

Pourtant, le gouvernement Legault ne peut pas se vanter d’un bilan hors-pair. Le bilan des décès au Québec est l’un des pires en Amérique du Nord et sur la planète, une tâche noire sur l’histoire de la province qui est largement attribuable au fiasco des CHSLDs et à la piètre réponse du gouvernement.

Il n’est donc pas surprenant que les Québécois commencent à se réveiller. La science est claire : les études menées par des scientifiques de haut niveau, notamment dans le prestigieux journal Nature, démontrent que le confinement n’a aucun effet positif. Pourtant, le gouvernement Legault ne semble savoir faire qu’une chose depuis le début de la pandémie : confiner.

Le narratif de la « troisième vague » et des « variants » ne génère pas la peur désirée chez la population par les médias. Les Québécois commencent à comprendre que les médias de masse du Québec ont largement utilisé la peur pour générer des clics et des revenus tout au long de la pandémie.

Alors qu’au Québec, la peur et les mesure anti-scientifiques règnent toujours et que les médias soutiennent l’incompétence du gouvernement Legault, évitant la moindre citrique ou interrogation, nos voisins du Sud sont en mode déconfinement.

Il n’est donc pas surprenant que les québécois désirent suivre la science et le déconfinement plutôt que de vivre dans la peur alimentée par le gouvernement Legault et ses apôtres médiatiques.

Laisser un commentaire