[En photos] TPOL de Saint-Lambert-de-Lauzon

Notre équipe a eu la chance de se promener sur le Facebook de TPOL de Saint-Lambert-de-Lauzon

TPOL est une entreprise spécialisée en transport, recyclage et valorisation de matière caoutchouteuse de tous genres. Grâce à une technologie de broyage adaptée, notre usine située à Saint-Lambert-de-Lauzon, sur la rive sud de Québec, recycle plusieurs tonnes de caoutchouc en granules ou en combustible de remplacement. Notre flotte de camions et nos conteneurs d’entreposage ont permis à TPOL de devenir un chef de file nord-américain dans le transport, le recyclage et la valorisation des pneus usés.


Transport de pneus usés : l’ADN de TPOL

Depuis sa création, TPOL s’est donné comme mission d’assurer un service rapide et efficace de collecte de pneus auprès des concessionnaires automobiles, des centres de pneus et d’entretien et des autres entreprises qui doivent se débarrasser de pneus usés. Pour y arriver, TPOL compte sur une équipe de chauffeurs dévoués, une flotte de camions et remorques soignés et des procédures qui optimisent les ressources. Car après tout, même le transport de pneus usés se doit de minimiser son empreinte carbone.

Tout commence avec la collecte des pneus… beaucoup de pneus! Avec une couverture géographique à l’échelle de la province, TPOL se devait de trouver la meilleure façon d’acheminer les pneus usés de leur point de rejet initial jusqu’aux centres de recyclage et valorisation. La solution? Une collecte décentralisée, et des centres de transbordement judicieusement localisés.

Une collecte efficace

La flotte de camions avec chargeuse de TPOL est répartie sur l’ensemble du Québec, avec des territoires définis par le volume moyen de pneus à collecter. Le point de départ : les conteneurs de pneus usés situés chez les clients, qui peuvent par ailleurs être loués directement chez TPOL.

C’est l’étape critique : TPOL a d’ailleurs développé ses propres plateformes à ridelles, munies d’une chargeuse à grappin. Martin Blais est chauffeur chez TPOL depuis pratiquement le début de l’entreprise. Son territoire de collecte : Chaudières-Appalaches.

« Je n’ai pas à traverser de pont ou à rester pris dans la circulation », nous raconte Martin Blais. « Ce que j’aime, c’est que je n’ai jamais le même itinéraire, il n’y a pas de routine. »

Les chauffeurs de camions de collecte chez TPOL ont d’ailleurs une très grande latitude. C’est grâce entre autres à une application web créée sur mesure en 2014 pour TPOL, et directement reliée à Recyc-Québec. Le chauffeur doit bien sûr privilégier les demandes urgentes, mais il peut aussi gérer sa route selon la proximité géographique des différentes demandes reçues. Le logiciel permet ainsi aux chauffeurs de mieux planifier leurs journées. Martin Blais apprécie la liberté que ça lui accorde.

« Je peux gérer mon horaire comme je veux, en autant que le travail soit fait et que les collectes ne soient pas en retard. C’est un gros avantage, d’être un peu comme le patron de mon territoire de collecte. »

Pour le président de TPOL, Pierre-Olivier Labrecque, il y a de nombreux avantages à cette façon de procéder et à l’application développée pour la collecte des pneus.

« Cette façon de faire nous a permis, en moins de deux ans, de réduire la taille de notre flotte, parce qu’on maximise la collecte. Nous pouvons ainsi faire la collecte d’un maximum de pneus, sans pertes de temps. En plus de réduire nos coûts, cette efficience diminue notre empreinte environnementale, et réduit au minimum le nombre de plaintes de clients de Recyc-Québec. »

Le transbordement et la valorisation

Une fois rempli, le camion de collecte de pneus usés se dirige vers un centre de transbordement situé de façon stratégique dans son territoire. Selon le volume de pneus et les distances, certains territoires ont un seul centre de transbordement, d’autres, plusieurs.

Une fois au centre de transbordement, le camion de collecte est vidé dans une remorque à plancher mobile, pour faire de la place pour les collectes suivantes. Ici, c’est la flotte de tracteurs et de remorques de TPOL qui prend la relève. Et une fois de plus, l’accent est mis sur l’efficience, la réduction des voyages à vide et des pertes de temps.

Le cycle est simple : le chauffeur du tracteur se rend au centre de transbordement avec une remorque vide, qu’il laisse sur place, pour repartir avec la remorque pleine de pneus usés. De là, il se dirige vers le centre de traitement des pneus usés de TPOL à Saint-Lambert-de-Lauzon ou l’un des centres de traitement partenaires, pour vider son chargement de pneus. Il prend alors une remorque pleine de caoutchouc traité, soit en copeaux soit en poudrette, pour transporter cette matière première recyclée vers l’un des partenaires de valorisation, où le caoutchouc recyclé sera transformé, pour fabriquer les nombreux produits qui peuvent être faits de cette matière. Et enfin, du producteur de produits finis, il retourne au centre de transbordement, reprend une nouvelle remorque pleine de pneus pour un nouveau cycle.

D’autres circuits de transport sont aussi effectués, notamment pour l’industrie minière dans le nord et le nord-ouest du Québec et en Ontario. Quant aux pneus collectés au Nouveau-Brunswick, ils prennent soit le chemin de l’entreprise de recyclage de pneu TRACC à Minto, ou de l’usine de traitement de TPOL, puisqu’ils ne sont pas couverts, tout comme les pneus miniers ontariens, par le programme de Recyc-Québec.

TPOL dessert aussi l’usine de rechapage de pneus usés TechnoPneu à Rimouski. Une partie des pneus récupérés est donc triée, pour ne conserver que les pneus qui pourront être rechapés.

Une flotte soignée, des chauffeurs appréciés

Depuis la fondation de TPOL, le transport constitue donc un élément fondamental de l’entreprise, même si au fil des ans, TPOL s’est diversifiée dans le traitement des pneus et la production de granules comme carburant alternatif pour des industries comme les cimenteries. À titre de principal partenaire de Recyc-Québec pour la collecte de pneus usés, TPOL dessert la très grande majorité des concessionnaires d’automobiles, centres de pneus et d’entretien de véhicules au Québec, à l’exception de l’île de Montréal.

Avec une telle présence partout dans la province, Pierre-Olivier Labrecque est conscient que l’image de son entreprise est sur la route, visible de tous. Pas surprenant que la flotte de camions de l’entreprise soit une question de fierté pour lui.

« On est fier de nos camions, et nos chauffeurs aussi. Et il faut bien l’admettre, pour attirer les meilleurs chauffeurs et les retenir, il faut leur offrir de beaux camions! »

Martin Blais, qui participe depuis plus de 10 ans au succès de TPOL, reconnaît que pour lui, c’est important.

« On a tous des camions récents. Et des camions bien construits pour le travail dur qu’on fait. Le mien, c’est un beau Western Star 2019. »

La prochaine fois que vous verrez passer un de ces beaux camions aux couleurs de TPOL, vous serez maintenant à même de comprendre tout le cycle de transport des pneus usés, qui permet au Québec d’éviter l’enfouissement de centaines de milliers de pneus chaque année, et de valoriser ces pneus pour leur donner une deuxième vie.

Laisser un commentaire