GM s’installe à Bécancour

GM et POSCO Chemical traiteront les matériaux actifs de cathode dans une nouvelle usine en coentreprise au Québec

Aujourd’hui, la Compagnie General Motors (NYSE : GM) et POSCO Chemical ont annoncé qu’ils collaborent avec les gouvernements du Canada et du Québec pour construire une nouvelle usine à Bécancour, au Québec, dont le coût est estimé à 500 millions de dollars canadiens (400 millions de dollars). Cette nouvelle usine produira des matériaux actifs de cathode pour les batteries Ultium de GM, qui alimenteront des véhicules électriques comme le Chevrolet 

Les entreprises avaient précédemment annoncé leur intention de créer une coentreprise de traitement des matériaux actifs de cathode en décembre 2021, détenue majoritairement par POSCO Chemical. La construction de la nouvelle installation qui sera exploitée par la coentreprise débutera immédiatement et créera environ 200 emplois. La construction du site laissera place à la possibilité d’un agrandissement futur alors que GM continue de poursuivre de nombreux projets potentiels liés à la chaîne d’approvisionnement en VE.  

« GM et ses fournisseurs partenaires créent un nouvel écosystème plus sécuritaire et plus durable pour les VE, fondé sur les ressources, la technologie et l’expertise de fabrication nord-américaines », a déclaré Doug Parks, vice-président exécutif de GM, Développement des produits mondiaux, achats et chaîne d’approvisionnement.  « Le Canada joue un rôle important dans notre avenir tout électrique, et nous sommes reconnaissants du soutien solide que nous avons reçu des responsables locaux, provinciaux et nationaux pour développer une chaîne de valeur des VE axée sur l’Amérique du Nord. » 

Le site du Québec traitera les matériaux actifs de cathode, un matériau de batterie clé composé de composants comme le nickel traité, le lithium et d’autres matériaux représentant environ 40 % du coût d’une cellule de batterie.  

« Il est très emballant de voir GM Canada et le Québec jouer un rôle clé dans la création en Amérique du Nord de l’écosystème émergent des batteries de VE selon l’approche « Des mines à la mobilité » », a déclaré Scott Bell, président et directeur général de GM Canada. « Avec cette nouvelle installation de traitement à Bécancour, GM contribuera de diriger la chaîne d’approvisionnement des batteries de VE tout en lançant la première usine de fabrication de véhicules électriques au Canada à Ingersoll, en Ontario, plus tard cette année. »  

« POSCO Chemical est prête à élargir la capacité à fournir des matériaux de batteries en Amérique du Nord en créant une usine de matériaux de cathode au Canada » a déclaré Min Kyung-Zoon, président et directeur général de POSCO Chemical. « Nous dirigerons la transition réussie vers l’ère des véhicules électriques en renforçant davantage le partenariat stratégique avec GM et en sécurisant une chaîne de production avec une compétitivité technologique de classe mondiale. » 

D’ici la fin de 2025, GM prévoit d’avoir la capacité de construire un million de véhicules électriques en Amérique du Nord, et l’entreprise vise à ce que la majorité des composants, en termes de valeur, proviennent de sources durables, soient traités ou soient fabriqués en Amérique du Nord. 

GM a annoncé une série de mesures visant à créer une nouvelle chaîne d’approvisionnement plus sécuritaire pour les VE, y compris des projets ciblant les matériaux et composants clés des VE : 

Lithium avec Controlled Thermal Resources (CTR) pour obtenir le lithium produit par la première étape de son projet Hell’s Kitchen en Californie. 

Matériaux de terres rares avec GE pour mettre au point une chaîne de valeur des terres rares. 

Paillettes d’alliage avec MP Materials, qui établira le premier site de traitement des paillettes d’alliage en Amérique du Nord. L’entreprise se lancera ensuite dans la fabrication d’aimants vers 2025 dans sa nouvelle usine de production à Fort Worth, au Texas. 

Aimants permanents avec VAC, le plus grand producteur d’aimants permanents de l’hémisphère occidental comptant près de 100 ans d’expérience. VAC établira une empreinte en Amérique du Nord pour répondre aux besoins de GM en matière d’aimants à partir de 2024, y compris les matières premières d’origine locale et la production d’aimants finis.

Laisser un commentaire