Élargissement de l’autoroute 50 : le gouvernement confirme l’horizon de réalisation

Une étape importante est franchie aujourd’hui dans le cadre de l’élargissement de l’autoroute 50 alors que le gouvernement confirme l’horizon de réalisation du projet permettant enfin de relier l’Outaouais au reste du Québec. 

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, le député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe, le député de Gatineau, M. Robert Bussière, et le député de Chapleau, M. Mathieu Lévesque, en ont fait l’annonce lors de la conférence de presse portant sur les investissements 2022-2024 du ministère des Transports pour la région de l’Outaouais.

Les travaux d’élargissement de l’autoroute 50, qui seront réalisés en sept lots de travail, se poursuivront jusqu’en 2032. Ces différents lots s’ajouteront au premier tronçon, pour lequel les travaux sont en cours depuis janvier. À terme, le projet permettra de doter la région d’une autoroute à quatre voies avec chaussées séparées sur les 96 kilomètres qui sont actuellement à voies contiguës. Le projet sera réalisé en lots de travail dont la conception sera réalisée en parallèle, mais pour lesquels les travaux se réaliseront successivement.

Ce grand chantier permettra non seulement d’accroître la sécurité de cette importante route, mais aussi de répondre à une volonté exprimée de longue date par les citoyennes et citoyens de l’Outaouais et des Basses-Laurentides.

Citations

« Au cours des dernières années, le Ministère s’était engagé à améliorer la sécurité sur cet axe routier qui constitue un lien économique stratégique avec l’Ontario. Nous avons priorisé deux tronçons de voies contiguës. C’est maintenant chose faite : les travaux du premier tronçon en Outaouais ont été lancés en janvier 2022 et, aujourd’hui, nous offrons aux citoyens un horizon de réalisation pour l’élargissement complet. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« À titre de député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, je suis très fier aujourd’hui de participer à cette annonce historique pour Papineau et pour toute la population de l’Outaouais. J’ai souvent dit que je serais le “champion de l’autoroute 50” : alors aujourd’hui, après trois ans de travail, c’est mission accomplie. L’Outaouais sera connecté au reste du Québec par une véritable autoroute à quatre voies sur deux chaussées séparées. Les travaux d’élargissement en cours se poursuivront donc, tronçon par tronçon, jusqu’à ce que l’autoroute 50 ait véritablement quatre voies entre Gatineau et Mirabel. Nous avons la ferme volonté d’y arriver d’ici 2032. Nous agissons concrètement pour améliorer la sécurité des citoyennes et des citoyens, et le doublement des voies de l’autoroute 50, sur son ensemble, est un incontournable en matière de transport et d’économie pour Papineau et pour l’Outaouais. »

Mathieu Lacombe, député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais

« Avec l’annonce d’aujourd’hui, notre gouvernement réalise concrètement une promesse phare que nous nous sommes engagés à réaliser dans un temps record. Je suis très heureux du fait que notre région aura une infrastructure autoroutière digne de ce nom, qui relie l’Outaouais aux autres grandes régions du Québec d’une manière sécuritaire. Je suis également persuadé que cette infrastructure routière majeure sera un outil qui catalysera notre développement économique. »

Robert Bussière, député de Gatineau

« L’autoroute 50 a trop souvent été le théâtre d’accidents. Je suis heureux que notre gouvernement ait accordé à ce projet toute l’importance qu’il mérite. Je suivrai avec beaucoup d’intérêt les différentes étapes de ces travaux. »

Mathieu Lévesque, député de Chapleau et adjoint parlementaire du ministre de la Justice

Faits saillants

Le projet d’élargissement et de réaménagement de l’autoroute 50, entre Gatineau et Mirabel, vise les 96 kilomètres de voies contiguës.

La construction du premier tronçon, situé entre le chemin Findlay, à Gatineau, et l’est du chemin Doherty, à L’Ange-Gardien, a débuté dans la semaine du 17 janvier 2022.

  • Ce projet, qui s’échelonnera sur environ deux ans, consiste à construire une deuxième chaussée sur un tronçon de 9,7 kilomètres de l’autoroute 50.
  • Ces travaux ont marqué le début d’une série d’interventions à venir au cours des prochaines années pour améliorer la sécurité de l’ensemble de l’autoroute 50.

Le projet est inscrit à la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, qui vise à stimuler la relance économique du Québec.

Laisser un commentaire