L’Ontario réduit les taxes sur l’essence et le carburant pendant six mois Offrir un soulagement financier aux entreprises et aux familles

Source: https://bit.ly/3LET2vx

Dans le cadre du plan pour réduire les dépenses des familles et des entreprises de l’Ontario, le gouvernement de l’Ontario présente un projet de loi qui, s’il est adopté, réduirait la taxe sur l’essence de 5,7 cents le litre et la taxe sur les carburants de 5,3 cents le litre pendant six mois à compter du 1er juillet 2022.

Les propriétaires de véhicules en Ontario bénéficieraient d’économies directes importantes grâce à la réduction proposée de la taxe sur l’essence et à l’élimination récemment annoncée des frais de renouvellement des plaques d’immatriculation. Les ménages bénéficieraient d’une économie moyenne combinée d’environ 465 $ en 2022.

« Les défis constants de la chaîne d’approvisionnement et les conflits géopolitiques font grimper le coût de la vie, de l’essence à l’épicerie », a déclaré Peter Bethlenfalvy, ministre des Finances. « En raison de ces pressions supplémentaires, les ménages et les entreprises ont besoin d’une aide supplémentaire pour maintenir les coûts à un niveau bas. C’est pourquoi le gouvernement a l’intention de présenter une législation qui fera baisser les taxes à la pompe et remettra de l’argent dans les poches des gens. »

Du 1er juillet au 31 décembre 2022, le taux de la taxe sur l’essence passerait de 14,7 cents à 9 cents par litre, soit une réduction de 5,7 cents par litre. Le taux de la taxe sur les carburants, qui inclut le diésel, serait diminué de 14,3 cents par litre à 9 cents par litre, soit une réduction de 5,3 cents par litre.

Le gouvernement de l’Ontario continue également de demander au gouvernement fédéral d’aider les familles et les entreprises à faire face à la hausse des coûts en réduisant la taxe sur le carbone, qui est passée à 11,05 cents le litre sur l’essence et à 13,41 cents le litre sur le diésel le 1er avril 2022.

« La province gagne en force et, grâce à ce projet de loi, le gouvernement fait sa part pour soutenir les travailleurs et les familles », a déclaré le ministre Bethlenfalvy. « Il est maintenant temps pour le gouvernement fédéral de se joindre à nous pour prêter main-forte aux travailleurs canadiens en réduisant la taxe sur le carbone. »

Le plan de l’Ontario visant à réduire les taxes sur l’essence et les carburants fait partie d’un ensemble plus large d’allégements immédiats du coût de la vie, notamment :

  • Réduire les coûts pour des millions de propriétaires de véhicules de l’Ontario en remboursant les frais de renouvellement des vignettes d’immatriculation payés depuis mars 2020, en éliminant les frais de renouvellement des plaques d’immatriculation, et, à l’avenir, en éliminant les vignettes de plaque d’immatriculation. Ces changements permettront aux propriétaires de véhicules d’économiser 120 $ par an dans le Sud de l’Ontario et 60 $ par an dans le Nord de l’Ontario dans le cas des véhicules de tourisme et les véhicules commerciaux légers.
  • Suppression définitive des péages sur les autoroutes 412 et 418 à compter du 5 avril.
  • Offrir un allégement fiscal aux travailleurs, aux familles et aux personnes âgées grâce au crédit d’impôt pour les travailleurs à faible revenu, au crédit d’impôt aux aînés pour la sécurité à domicile, au crédit d’impôt de l’Ontario pour la formation et au crédit d’impôt de l’Ontario pour la garde d’enfants.
  • La conclusion d’une entente avec le gouvernement fédéral pour le financement de 13,2 milliards de dollars d’un plan pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants qui permettra aux familles ontariennes ayant des enfants de cinq ans ou moins dans des garderies agréées participantes d’économiser jusqu’à 25 %, jusqu’à un minimum de 12 $ par jour, rétroactivement au 1er avril 2022. Cet accord permettra de verser une moyenne de 10 dollars par jour destiné au service de garde des enfants admissibles d’ici septembre 2025.

Faits en bref

  • Les propriétaires de véhicules en Ontario bénéficieraient d’économies directes importantes grâce à la réduction proposée de la taxe sur l’essence et à l’élimination récemment annoncée des frais de renouvellement des plaques d’immatriculation. Par exemple, une famille du sud de l’Ontario qui possède deux voitures et qui conduit régulièrement économiserait environ 815 $ en 2022. Les ménages qui ne possèdent pas de véhicule ressentiraient la réduction de taxe sur l’essence proposée dans les prix qu’ils paient pour les taxis, la livraison de nourriture et les produits de consommation.
  • Le prix payé à la pompe est composé du coût du pétrole brut, des marges de gros, des marges de détail, de la taxe d’accise fédérale, de la taxe fédérale sur le carbone, de la taxe sur l’essence et le carburant de l’Ontario et de la TVH.
  • Cette proposition de réduction de la taxe entrerait en vigueur le 1er juillet 2022 afin de donner au secteur, y compris les producteurs, les grossistes et les détaillants, le temps nécessaire pour ajuster leurs systèmes et leurs procédés opérationnels.
  • En 2018, le gouvernement a adopté une loi visant à éliminer la taxe sur le carbone de plafonnement et d’échange du gouvernement précédent afin de réduire le prix de l’essence de 4,3 cents par litre. Si l’on ajoute les économies réalisées grâce à la législation proposée par le gouvernement, la réduction des taxes et des frais provinciaux sur l’essence totaliserait 10 cents par litre.
  • Le programme ontarien de financement par la taxe sur l’essence soutient le transport en commun dans les municipalités de l’Ontario en fournissant deux cents par litre de la taxe provinciale sur l’essence pour améliorer et étendre le transport en commun. Le gouvernement de l’Ontario veillera à ce que ce financement ne soit pas affecté par cette proposition de réduction.

Laisser un commentaire