[Chauffeurs INC] Le gouvernement canadien s’en mêle avec des investissements pour la protection des droits des travailleurs de l’industrie du camionnage

Le ministre O’Regan souligne les investissements prévus pour protéger les droits des travailleurs de l’industrie du camionnage, en collaboration avec l’Alliance canadienne du camionnage et Teamsters

Source: https://bit.ly/3fL5Qq7

Aujourd’hui, le ministre du Travail, Seamus O’Regan Jr., a rencontré les représentants de l’Alliance canadienne du camionnage et de Teamsters à Toronto, dans l’Ontario, pour discuter des investissements visant à corriger la soustraction de travailleurs au statut d’employé et à protéger les droits des travailleurs routiers.

Des entreprises de camionnage utilisent depuis longtemps la pratique trompeuse consistant à encourager les conducteurs – contre leur volonté – à se constituer en société et à prétendre agir comme entrepreneurs indépendants, sans qu’on leur ait fourni de renseignements sur les inconvénients de cette façon de faire. En considérant les employés comme des entrepreneurs indépendants, les entreprises leur retirent d’importants droits et avantages, qui leur sont pourtant octroyés en vertu du Code canadien du travail. Citons notamment le congé de maladie payé, les normes de santé et de sécurité, les contributions que doit verser l’employeur à l’assurance-emploi et au Régime de pensions du Canada, et les compensations en cas de blessure occasionnée sur le lieu de travail.

Afin de protéger les camionneurs contre cette pratique illégale, le gouvernement propose, dans l’Énoncé économique de l’automne, de consacrer 26,3 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2023-2024, à des mesures plus fortes contre les employeurs qui refuseront de se conformer au Code, telles que des injonctions et des amendes. Les travailleurs recevront ainsi les avantages pour lesquels ils travaillent avec tant d’acharnement.

Cet investissement accroîtra la capacité du Programme du travail à faire appliquer les actuelles dispositions du Code à ce sujet.

L’Énoncé économique de l’automne comprend aussi des mesures visant à aider les familles à assumer le coût toujours plus élevé de la vie. Le gouvernement offre un soutien ciblé aux Canadiennes et aux Canadiens qui en ont le plus besoin, notamment en doublant le crédit pour la TPS pour 11 millions de Canadiens admissibles, en bonifiant l’Allocation canadienne pour les travailleurs afin d’aider 4,2 millions de Canadiens, et en éliminant de façon permanente les intérêts sur les prêts fédéraux aux étudiants et aux apprentis pour les diplômés d’aujourd’hui et de demain.

Le gouvernement met également en place son plan exhaustif visant à rendre le logement plus abordable, notamment en aidant les personnes à économiser en vue d’acheter une maison et en sévissant contre la revente précipitée de propriétés. Enfin, est présenté dans l’Énoncé économique de l’automne un plan ambitieux pour renforcer l’industrie et bâtir une économie carboneutre prospère afin d’offrir des possibilités et des emplois. Ces mesures s’inscrivent toutes dans les efforts du gouvernement pour mettre sur pied une économie qui convient à tous.

« De nombreux camionneurs ne touchent pas les prestations ou les congés payés auxquels ils ont droit. Par conséquent, nous multiplions nos efforts pour faire respecter les lois du travail et mettre un terme à ces écarts. Les travailleurs devraient bénéficier des avantages pour lesquels ils travaillent. » -Le ministre du Travail, Seamus O’Regan Jr.

« Au nom de l’Association canadienne des camionneurs, de ses membres, des camionneurs et de leur famille, nous remercions le gouvernement du Canada de donner, dans l’Énoncé économique de l’automne, la priorité à la lutte contre la soustraction des travailleurs au statut d’employé. Voir le ministre O’Regan mener ce combat nous encourage. Nous le remercions pour son leadership et son dévouement envers cet enjeu. Forcer les camionneurs à se constituer en société est une pratique illégale qui implique de grossières erreurs de classification du travail, l’exploitation des travailleurs, le travail forcé et une importante évasion fiscale de la part des entreprises. Nous sommes ravis de cette chance de travailler aux côtés du gouvernement du Canada pour mettre un terme à cette pratique le plus rapidement possible. » -Le président de l’Association canadienne des camionneurs, Stephen Laskowski

« Nous sommes heureux de voir le gouvernement investir des ressources dans le respect des lois. Cela permettra d’égaliser les chances et d’en finir avec la détérioration des salaires et des conditions de travail qu’entraîne cette constitution forcée en société. » -La directrice générale de Teamsters Canada, Mariam Abou-dib

Laisser un commentaire