[Transport] Une flotte de camions plus verte chez Martin Roy Transport

Le Canada investit dans les technologies propres au Québec

ROUYN-NORANDA, QC, le 16 sept. 2020/CNW/ – Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’innovation et à bâtir un avenir axé sur l’énergie propre pour stimuler l’économie, créer de bons emplois et soutenir le secteur des ressources naturelles. Cet engagement sera plus important que jamais maintenant que nous commençons à rouvrir l’économie et à planifier la relance pour l’après-COVID.

Paul Lefebvre, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan, et Élisabeth Brière, secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles, l’honorable Mélanie Joly, ont annoncé un investissement de plus de 1 440 000 $ pour trois projets qui aideront à bâtir un avenir plus vert au Québec. Les fonds seront versés comme suit :

▪️Au Centre technologique des résidus industriels pour un projet pilote qui mettra à l’essai une nouvelle technique de fragmentation et de broyage pour le secteur minier. L’investissement de 1 150 495 $ aidera à mettre au point une solution de rechange viable aux techniques de concassage et de broyage plus énergivores. Si l’expérience est concluante, le procédé réduira considérablement les émissions, et la consommation d’énergie pourrait baisser de 20 %. Les fonds versés par le gouvernement du Canadaproviennent en partie (442 600 $) du Programme de croissance propre de Ressources naturelles Canada; la portion restante (707 895 $) provient du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canadapour les régions du Québec.

▪️À l’entreprise Martin Roy Transport (MRT) pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les émissions de sa flotte de véhicules lourds. L’investissement de 74 747 $, issu du Programme d’évaluation écoénergétique des flottes de transport des marchandises, permettra à MRT de mettre en application les recommandations de sa première évaluation énergétique. Par exemple, l’entreprise apportera à son équipement 860 modifications aérodynamiques qui réduiront les émissions et la consommation de carburant, en plus d’améliorer la compétitivité.

▪️À l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue pour évaluer, dans une optique de changements climatiques, le rendement à long terme des méthodes de restauration utilisées dans les sites miniers en service et abandonnés. L’investissement de 215 150 $, issu du Programme d’adaptation aux changements climatiques, permettra d’évaluer l’impact qu’auront les changements climatiques sur les plantes utilisées pour la restauration des sites miniers, ce qui aidera le secteur minier à s’adapter et à assurer à long terme la productivité de ces importantes ressources du sol.

Ces annonces ont été faites au terme de la tournée du secrétaire parlementaire dans le nord du Québec, pendant laquelle ce dernier a également effectué une visite du Centre technologique des résidus industriels. Le gouvernement continuera de soutenir des projets novateurs destinés à créer un secteur des ressources naturelles propre, durable et compétitif qui réduit la pollution et combat les changements climatiques.

Citations

« Le gouvernement du Canada est résolu à créer un avenir énergétique propre. Nous continuerons d’utiliser le Plan canadien pour les minéraux et les métaux afin de stimuler la compétitivité, d’investir dans des projets novateurs qui placent les différents secteurs canadiens des ressources naturelles en pointe dans les marchés mondiaux, de promouvoir la compétitivité et d’aider à garantir de bons emplois pour les années à venir. »

Paul Lefebvre
Secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan

« L’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 dépendra beaucoup de nos investissements dans le développement durable des ressources et l’innovation en matière d’efficacité énergétique. »

L’honorable Seamus O’Regan
Ministre des Ressources naturelles du Canada

« Nous avons pris des engagements concrets pour montrer qu’économie et environnement vont de pair. Et ces engagements sont plus importants que jamais à l’heure où nous planifions une reprise économique durable. Je suis heureuse d’annoncer l’octroi par DEC d’un soutien financier au Centre technologique des résidus industriels afin qu’il puisse faire l’acquisition d’équipement novateur. Cet organisme se distingue par son dynamisme, son audace et son esprit d’innovation, et il contribuera au déploiement de notre réseau industriel de technologie propre pour l’avenir du secteur minier. 

L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville
Ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC 

« Le climat demeure l’un des défis les plus importants de notre époque. Il est donc primordial d’encourager les entreprises et organismes de chez nous à développer des procédés plus environnementaux et verts, comme le fait le CTRI pour les sociétés minières. C’est pourquoi nous prenons des mesures robustes pour lutter contre les changements climatiques en appuyant des projets novateurs et essentiels au bien-être des générations futures. »  

Élisabeth Brière
Députée de Sherbrooke et secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles (Agence de développement économique du Canadapour les régions du Québec)

« Alimentée par les nombreux enjeux environnementaux, l’industrie minière d’aujourd’hui entame une nouvelle ère, où les paradigmes du passé et du présent ne seront plus acceptables. Seules les technologies susceptibles de rompre avec les anciens modèles de l’exploitation minière tout en étant une nouvelle source de croissance, aussi bien pour les entreprises qui la mènent que pour leurs partenaires miniers, survivront à ce criblage. Le présent projet mené par le CTRI et ses précieux partenaires est un exemple parfait de ce que pourrait être une nouvelle technologie propre pour le secteur minier. » 

Hassine Bouafif
Directeur général, Centre technologique des résidus industriels


« Assurer le transport de marchandises aux clients de façon efficace, ponctuelle tout en réduisant notre empreinte énergétique est un défi de tous les jours. Martin Roy Transport est soucieux d’intégrer les technologies disponibles et adaptées à sa flotte afin de permettre un transport de marchandises des plus écoénergétiques. »

Johanne Valence 
Relation avec les médias, Martin Roy Transport

 « Allier la productivité des mines avec la protection de l’environnement fait partie intégrante de la mission de l’UQAT. Ce projet sous la responsabilité de l’UQAT s’inscrit dans ce contexte où l’on veut s’assurer que la performance de la restauration des sites miniers ne soit pas affectée significativement à long terme par les changements climatiques et éviter ainsi des problèmes environnementaux futurs. »

Denis Martel, recteur
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s