Élargissement de l’autoroute 30, Québec va de l’avant

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, ainsi que la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Mme Sonia Lebel, annoncent le lancement d’un appel d’offres majeur en lien avec le projet d’élargissement de l’autoroute 30 entre Brossard et Boucherville.

Avec le projet de loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, déposé hier à l’Assemblée nationale, les travaux, attendus depuis longtemps par la population, débuteront dès 2022. C’est un gain important de plus de trois années sur l’échéancier habituel pour l’une des autoroutes les plus achalandées du Québec.

L’amélioration de l’autoroute 30 s’inscrit dans le nouveau Réseau métropolitain de voies réservées du gouvernement du Québec. À terme, cet élargissement pourrait permettre l’ajout d’une voie réservée pour le transport collectif dans chaque direction et la mise en place d’une gestion dynamique des voies pour améliorer la fluidité.

Citations

« L’autoroute 30 a un rôle crucial pour les résidents de la Rive-Sud et pour l’économie de la grande région métropolitaine. En effet, des milliards de dollars en investissements publics et privés bénéficient de la capacité de cet axe routier stratégique d’assurer les déplacements des personnes et des marchandises. C’est pourquoi nous souhaitons que le projet d’élargissement se concrétise dans les plus brefs délais et nous nous donnons tous les outils nécessaires pour commencer les travaux dès que possible. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Le lancement de l’appel d’offres de l’autoroute 30 est un geste concret de votre gouvernement pour accélérer le cheminement d’un projet d’infrastructure. Le projet est une véritable priorité pour notre gouvernement, et, avec le projet de loi 66, nous avons une occasion en or de le faire avancer plus rapidement au bénéfice des citoyens ».

Sonia Lebel, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor

« Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour les citoyens de la Montérégie. Ce projet attendu facilitera grandement les déplacements des usagers de la route, notamment aux heures de pointe, et contribuera au développement d’une offre en transport collectif attrayante et plus efficace. L’autoroute 30 est une composante stratégique du réseau routier et joue un rôle majeur en Montérégie. Avec cette annonce, votre gouvernement démontre, une fois de plus, qu’il est à l’écoute de vos besoins et qu’il respecte ses engagements. » 

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de la Montérégie

« L’annonce d’aujourd’hui est une bonne nouvelle pour Brossard, mais aussi pour toutes les municipalités et tous les organismes économiques membres de la Coalition A-30. Grâce à un travail d’équipe et à une mobilisation sans précédent, nous sommes partie prenante de l’amorce de ce projet dont bénéficieront nos citoyennes et nos citoyens. Je suis convaincue que cette annonce marquera un point tournant qui permettra à l’autoroute 30 de devenir – enfin – une artère adaptée à la réalité de la mobilité d’aujourd’hui et de demain. »

Doreen Assaad, mairesse de Brossard

« L’annonce d’aujourd’hui permettra non seulement d’améliorer la mobilité et de décongestionner l’autoroute 30, qui est un axe majeur en Montérégie, mais sera aussi bénéfique pour la relance économique, l’environnement et la productivité de la région. Je souhaite saluer l’efficacité du gouvernement du Québec pour faire avancer ce dossier sur lequel nous travaillons avec la Coalition A-30 depuis plusieurs années. » 

Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville

Faits saillants

  • Les débits quotidiens de l’autoroute 30 entre les autoroutes 10 et 20 varient entre 47 000 et 81 000 véhicules. 
  • Le projet de bonification de l’autoroute 30 a pour objectif de favoriser le transport collectif et de soutenir le développement économique, alors que le déploiement du Réseau express métropolitain (REM) et le développement des zones industrialo-portuaires ajouteront une pression sur le réseau routier de la Montérégie. 
  • L’étude d’opportunité se conclura au cours des prochaines semaines. Le scénario de mise en œuvre pourra être développé dès que la solution retenue sera connue. 
  • L’avant-projet comprendra notamment la réalisation d’études complémentaires relatives à l’arpentage, la géotechnique, l’environnement, l’hydraulique et l’archéologie, tandis que les plans et devis permettront de passer à la réalisation du projet. 
  • Depuis 1977, l’autoroute est désignée comme « l’autoroute de l’Acier » en raison de sa vocation économique. En effet, elle constitue le principal axe autoroutier d’un bassin industriel qui compte plusieurs entreprises sidérurgiques et métallurgiques, en plus de zones industrialo-portuaires et de pôles industriels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s