Les camionneurs lancent une pétition pour améliorer la sécurité sur les autoroutes 11 et 17 dans le nord de l’Ontario

Traduction de: https://bit.ly/3stgCFq

Les fermetures d’autoroutes et les collisions fréquentes ne sont que deux des raisons pour lesquelles un groupe de camionneurs veut que le gouvernement provincial accorde plus d’attention aux conditions routières dans le nord de l’Ontario.

La pétition, trouvée en ligne, a été lancée par un groupe de conducteurs professionnels qui ont créé leur propre page Facebook, pour souligner leurs préoccupations concernant la conduite sur les principales autoroutes – 11 et 17 – dans le nord-ouest de l’Ontario.

« Certains de nos confrères se font tuer », a déclaré Richard Deschamps, un camionneur qui a voyagé à travers le Canada au cours des 25 dernières années.

« Cela semble être un événement maintenant. Les gens passent dans les virages, les collines. »

Deschamps a déclaré qu’un de ses anciens collègues avait été tué sur la route 102, un raccourci pour les conducteurs traversant le pays sur la route transcanadienne.

Il a dit qu’il avait l’impression qu’il y avait quotidiennement des accidents et des décès cet hiver sur les routes entre le Manitoba et le Québec.

« Nous voulons que le gouvernement sache à quoi ressemblent pour nous la conduite et le travail sur ces routes », a-t-il déclaré.

Deschamps a déclaré qu’un meilleur entretien des routes, ainsi qu’une meilleure formation pour les nouveaux conducteurs, contribueraient grandement à réduire le nombre de collisions sur les routes du nord-ouest.

L’Assemblée législative de l’Ontario a adopté la première lecture du projet de loi 59, la Loi rendant les routes du Nord de l’Ontario plus sûres, plus tôt ce mois-ci.

Le projet de loi a été présenté par Guy Bourgouin, le député néo-démocrate de Mushkegowuk—Baie James. Le projet de loi ferait en sorte que les routes 11 et 17 soient traitées comme des routes de classe 1, qui ont les normes d’entretien des routes les plus élevées de la province.

La désignation obligerait les entrepreneurs à s’assurer que toute la largeur de la chaussée, même si la chaussée ne comporte que deux voies, est complètement déneigée huit heures après la fin d’une chute de neige.

À l’heure actuelle, les autoroutes de la série 400, ainsi que la QEW dans le sud de l’Ontario, sont les seules autres autoroutes de classe 1 dans la province.

Le projet de loi permettrait de classer d’autres autoroutes dans les catégories un à cinq en fonction des volumes de trafic.

Un groupe de camionneurs a créé une pétition en ligne pour souligner les conditions des autoroutes 11 et 17 dans le nord-ouest de l’Ontario. (OPP)