Toujours à l’heure d’été? Les États-Unis pourraient abandonner le changement d’heure

Agence France Presse

Les Américains ont-ils remonté leurs montres pour la dernière fois? À l’unanimité, le Sénat a voté mardi pour abandonner définitivement l’heure d’hiver et rendre celle d’été permanente.

“Changer d’heure est un concept dépassé, qui est source de frustration et de confusion. C’est tout simplement stupide, il n’y a pas d’autre façon de le dire”, a soutenu le sénateur Marco Rubio, auteur du projet de loi.

Dans l’hémicycle mardi, l’élu de Floride a dressé un lien de cause à effet direct entre les changements d’heure et l’augmentation “des crises cardiaques et des accidents de voiture”.

L’heure d’hiver “assombrit nos vies, littéralement”, a aussi plaidé Sheldon Whitehouse, sénateur de l’État du Rhode Island, sur la côte est, où — avec l’heure d’hiver — la nuit tombe autour de 16 h 15 en décembre.

Avec l’heure d’été, le soleil se lève et se couche plus tard.

Le sort de ce projet de loi est toutefois incertain : pour entrer en vigueur, il devra désormais être adopté à la Chambre et promulgué par Joe Biden — qui a le pouvoir d’y apposer son veto. Le président n’a pas encore fait connaître sa position sur ce dossier.

L’idée principale sous-jacente au changement d’heure était à l’origine de faire correspondre heures d’activités et heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

Mais ses détracteurs dénoncent les effets négatifs sur les rythmes biologiques, notamment chez les enfants.

La situation canadienne

Au Canada, neuf des dix provinces deux fois par année.

Le Yukon, la Saskatchewan et certaines régions moins peuplées de la Colombie-Britannique, de même que quelques communautés nordiques en Ontario et au Québec, font ici figure d’exceptions.

Mais les gouvernements ontarien et britanno-colombien se sont engagés en 2020 à rendre l’heure avancée d’été permanente toute l’année. Le Québec et le Nouveau-Brunswick ont laissé entendre qu’ils feraient de même.

Ces provinces disaient attendre que des États américains ferment la marche afin de ne pas nuire à la conduite des affaires.

Outre-Atlantique, l’abandon de l’heure d’hiver est aussi dans les tuyaux : la Commission européenne avait proposé en septembre 2018 de le supprimer… en 2019.

Mais le Parlement européen a voté en mars 2019 un report à 2021. Depuis, la crise de la COVID-19 est passée par là, et le dossier est en suspens.

Laisser un commentaire