Lancement du processus en vue de l’utilisation d’un tunnelier pour le prolongement de la ligne bleue

La STM, maître d’œuvre et gestionnaire du projet de prolongement de la ligne bleue du métro, lance aujourd’hui un Avis de qualification pour la construction du tunnel pour le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal.

Source: https://bit.ly/3JVexXU

Il est prévu que l’excavation se fasse principalement par tunnelier. Cet équipement spécialisé sera aussi utilisé pour l’installation des voussoirs de béton préfabriqué du tunnel.

« Il s’agira d’une première utilisation d’un tunnelier dans l’histoire de la STM. Son usage accélèrera le processus d’excavation et contribuera à la qualité des infrastructures du tronçon prolongé de la ligne bleue du métro de Montréal »

Marie-Claude Léonard, directrice générale par intérim de la STM.

« La publication de l’avis de qualification est une excellente nouvelle pour la STM et c’est une étape de plus dans la réalisation de ce projet structurant pour la STM, ses clients et les citoyens de l’Est de la ville »

Éric-Alan Caldwell président du conseil d’administration de la STM.

Multiples avantages

Cette méthode d’excavation et de construction des tunnels permet une exécution plus rapide des travaux que les méthodes traditionnelles, ce qui contribuera au respect de l’échéancier. Champion dans les sous-sols composés de roc, comme c’est le cas sur le tracé de la ligne bleue, le tunnelier comporte aussi l’avantage d’être moins perceptible par le voisinage en surface tout en causant moins de bruit et de vibrations.

Le recours à cet équipement spécialisé offre également des résultats durables et on estime également que les parois du tunnel seront beaucoup plus étanches, grâce aux voussoirs de béton préfabriqués qui seront installés au fur et à mesure de sa progression. D’un point de vue environnemental, cette véritable usine souterraine mobile a également l’avantage de requérir, pour son fonctionnement, une alimentation électrique, donc moins polluante.

On estime que le tunnelier utilisé pour les travaux d’excavation du prolongement de la ligne bleue parviendra à avancer à une cadence de 13 à 15 mètres par jour, en moyenne.

Quel nom pour le tunnelier

Le public sera appelé à contribuer, puisqu’un appel de propositions, dont les modalités seront dévoilées après que le contrat eut été attribué, sera lancé pour choisir le nom du tunnelier.

Schéma technique d’un tunnelier

Laisser un commentaire