[Crise sans précédant au Texas] Le sénateur Ted Cruz file à Cancún

Via: Associated Press 

Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz était dans la tourmente jeudi pour s’être envolé vers la station balnéaire mexicaine de Cancún, au moment où son État était en prise à une vague de froid inédite et meurtrière.

Le sénateur est parti mercredi en famille par avion à Cancún, abandonnant ses administrés

 au milieu d’une crise sans précédent.

La polémique a débuté lorsque des photos ont circulé le montrant à l’aéroport de Houston et à bord d’un avion vers la célèbre destination touristique tropicale, située dans la péninsule mexicaine du Yucatan.

Dans un communiqué, le sénateur a expliqué que, l’école ayant été annulée pour la semaine, ses filles avaient exprimé le souhait de voyager avec des amis.

«Voulant être un bon père, j’ai pris l’avion avec elles hier soir et je rentrerai cet après-midi», a-t-il écrit.

«Je suis, comme mon équipe, en contact permanent avec les responsables locaux pour déterminer ce qui s’est passé au Texas», a-t-il poursuivi, évoquant les coupures d’électricité qui ont frappé l’État.

Celui qui avait un temps été affublé du surnom moqueur de «Lyin’ Ted» («Ted le menteur») par Donald Trump, s’est rapidement vu attribuer un nouveau surnom sur Twitter: «Flyin’ Ted» («Ted le volant»).

Lors d’une interview radio lundi, M. Cruz avait mis en garde les habitants de son Etat contre les graves perturbations météorologiques à venir, soulignant qu’elles pourraient faire de nombreuses victimes.

«Ne prenez aucun risque. Assurez-vous que votre famille est à l’abri, ne quittez pas votre maison et prenez soin de vos enfants», avait-il déclaré.

Près de 700 000 foyers et entreprises restaient sans électricité jeudi matin au Texas où des températures polaires ont provoqué une envolée spectaculaire de la consommation d’électricité.

Dans l’ensemble des États-Unis, la tempête a provoqué la mort d’au moins une trentaine de personnes.

Candidat lors de la primaire républicaine pour la Maison-Blanche en 2016, Ted Cruz est régulièrement cité comme possible candidat du «Grand Old Party» en 2024.

Élu pour la première fois au Sénat en 2012, il a été réélu de justesse en 2018 face à Beto O’Rourke, alors figure montante du parti démocrate.

Laisser un commentaire