Une tempête de neige «potentiellement meurtrière» a déferlé sur le nord-est des États-Unis

Agence France Presse 

Une tempête de neige «potentiellement meurtrière» a déferlé samedi sur le nord-est des États-Unis avec de terribles rafales de vent, paralysant les transports et la vie quotidienne de 70 millions d’habitants.

Une grande partie de la région de la Nouvelle-Angleterre et l’est du pays ont été toute la journée sous le coup d’une alerte au blizzard, baptisée «bomb cyclone» par la météo américaine.

Face à la neige, New York désertée et battue par un vent glacial, voit de rares passants sur Times Square recouvert de neige être stupéfaits par le célèbre «cow-boy nu», alias Robert Burck, un artiste de rue qui joue de la guitare et chante quel que soit le climat. Comme à son habitude, il ne portait qu’un slip, son chapeau et ses bottes, impassible malgré le froid.

A Brooklyn, dans le quartier branché de Cobble Hill, les trottoirs étaient recouverts d’au moins 30 centimètres de neige et nombre de commerces sont fermés. Au nord de la ville, sur Long Island, le coeur de la tempête, ce sont 60 cm qui se sont accumulés dans la soirée. Malgré les fortes chutes de neige, le réseau de métro de la mégapole a fonctionné à peu près normalement et a servi de refuge aux milliers de personnes sans-abri.

UNE TEMPÊTE DE NEIGE TRÈS SÉRIEUSE

La gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, a mis en garde contre «une tempête très sérieuse» et «potentiellement meurtrière», une femme ayant été retrouvée sans vie dans sa voiture, possiblement morte de froid, selon le chef du comté de Nassau, Bruce Blakeman.

L’état d’urgence avait été décrété dès vendredi soir pour les États de New York et du New Jersey et la gouverneure Hochul avait demandé «d’éviter à tout prix» les déplacements. Les lignes de trains desservant les banlieues nord de New York ont été à l’arrêt toute la journée.

Le service météo national (NWS) a enregistré des rafales de vent de 80 à 120 km/h et faisait le pronostique de températures polaires dans la nuit de samedi à dimanche avec de potentielles coupures de courant, habituelles chaque hiver quand la puissance du vent ou le poids de la neige arrachent les lignes électriques. Quelque 90.000 foyers dans le Massachusetts étaient privés électricité selon le site poweroutage.us vers 20 heures samedi. (01H00 GMT dimanche).

Du côté des aéroports du nord-est, quelque 3.500 vols ont été annulés samedi et plus d’un millier déjà pour dimanche, à l’arrivée ou au départ du pays à cause de la tempête de neige, selon le site de suivi aérien FlightAware.

Même au sud, en Floride, d’habitude tropicale, des alertes pour le gel ont été lancées avec le risque de faire chuter de leurs arbres les fameux iguanes pesant jusqu’à neuf kilogrammes.