Autre confinement OBLIGATOIRE en France

Le gouvernement français a annoncé jeudi un nouveau confinement d’au moins quatre semaines à partir de vendredi pour seize départements français, dont Paris et sa région, face à la progression de la pandémie de COVID-19 dans le pays, dont le bilan approche la barre des 100 000 morts.

« De nouvelles mesures de freinage massives de l’épidémie interviendront à compter de ce vendredi soir minuit au moins pour quatre semaines », a déclaré le premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse, ajoutant que ces restrictions pourraient être étendues « si nécessaire à d’autres parties du territoire ». Il a toutefois précisé que les écoles resteraient ouvertes.

« Il sera possible de sortir de chez soi pour se promener, s’aérer ou faire du sport, en journée, sans aucune limitation de durée, mais avec une attestation et à la condition de rester dans un rayon limité à 10 kilomètres autour de chez soi », a déclaré le premier ministre lors d’une conférence de presse. « Pour les habitants des territoires concernés, les déplacements interrégionaux seront par ailleurs interdits, sauf motifs impérieux ou professionnels », a-t-il ajouté.

Les commerces et rayons de grandes surfaces ne rentrant pas dans la liste de ceux « vendant des biens et des services de première nécessité » fermeront leurs portes dans les 16 départements concernés par le reconfinement.

C’est donc le même dispositif qu’au deuxième confinement de l’automne 2020, avec une différence importante : librairies et disquaires pourront rester ouverts, étant désormais catégorisés comme « de première nécessité ».

Lors des précédents confinements, le gouvernement avait précisé la liste des produits considérés comme essentiels à la poursuite de l’activité économique, comprenant notamment la vente de produits alimentaires, les journaux, la papeterie, les matériaux de construction ou encore la quincaillerie, « ainsi que pour la vente de produits de toilette, d’hygiène, d’entretien et de produits de puériculture ».

Laisser un commentaire