[Transport] Démantèlement et déplacement de la poutre de lancement Anne


L’ABC d’une opération complexe

La poutre de lancement Anne a complété son parcours jusqu’à la station terminale Anse-à-l’Orme dans l’Ouest-de-l’Île à la mi-novembre. Elle y a été démantelée, puis elle a été transportée jusqu’à l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro pour y être réassemblée d’ici la fin de l’année 2021 pour son prochain mandat : construire un tronçon aérien de 1,6 kilomètre dont les travaux débuteront en 2022. Retour sur cette grande opération de démantèlement et de déplacement.


Portions respectives du tracé des poutres de lancement Anne et Marie

Qu’est-ce qui compose une poutre de lancement?


Voici les différentes composantes des poutres de lancement : 

  1. Poutre principale – Deux poutres principales parallèles mesurant 110 mètres de long
  2. Un support arrière
  3. Un support frontal
  4. Un chariot 
  5. La poutre de levage
  6. Les suspentes 

Comment la poutre de lancement Anne a-t-elle été déplacée de Sainte-Anne-de-Bellevue jusqu’à son nouveau site de travail?

La planification des entraves causées par le déplacement de la poutre de lancement est le résultat d’une collaboration étroite de divers partenaires, dont le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Ville de Montréal. Le déplacement s’est fait en plusieurs phases dont plusieurs pendant la nuit afin de limiter, autant que possible, la congestion dans le secteur. Une fois que la planification des déplacements est consolidée, l’opération peut débuter. 

Voici les étapes requises afin de procéder au démantèlement et au déplacement de la poutre Anne :

  • Désassembler les éléments constituants la poutre de lancement afin d’isoler chacune des poutres principales, les déposées au sol en utilisant simultanément deux grues mobiles de 600 tonnes puis les déplacer par convoi spécial. 


Outre le fait que la longueur de chacune des poutres principales sera raccourcie de 110 mètres à 87 mètres pour s’affranchir d’éventuels obstacles de la route, une des composantes essentielles au déplacement des deux poutres principales est le type de transporteur utilisé, désigné sous le terme de « SPMT » (Self-Propelled Modular Transporter. Il s’agit d’une remorque modulaire automotrice dotée d’un large éventail de roues, toutes réglables individuellement et orientables, contrôlée à distance par un opérateur à l’aide d’un ordinateur. Le SPMT permet de naviguer sécuritairement le trajet, en s’ajustant aux différentes conditions de travail rencontrées sur le parcours grâce à la possibilité de modifier les angles et la hauteur de la charge. 


Une fois les poutres bien arrimées sur leurs transporteurs respectifs (2 transporteurs par poutre principale), celles-ci pourront amorcer leur périple vers leur destination finale, la 11e Avenue dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.

  • Étape finale du parcours, le transporteur a rejoint son point d’arrivée, au croisement de la 11e Avenue et du tracé du REM, dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro en circulant dans l’emprise ferroviaire.

Le réassemblage de la poutre

Arrivée à destination, chacune des poutres sera rallongée dans sa configuration opérationnelle de 110 mètres. Les 3 supports (auxiliaire, arrière et frontal) seront positionnés sur des tours temporaires prévues  à cet effet. Les poutres principales seront alors levées l’une après l’autre par deux grues mobiles de 600 tonnes et assises sur les supports. Les autres éléments constituant la poutre de lancement seront alors réassemblés et la poutre sera sécurisée à la mi-décembre 2021 pour passer l’hiver.

Durant l’hiver 2021-2022, les composants hydrauliques et électriques seront entreposés à l’abri des conditions climatiques et régulièrement vérifiés. À son redémarrage au printemps 2022, la poutre de lancement sera remise en fonctionnement et vérifiée par un organisme d’ingénierie agréé avant la reprise des travaux de montage des travées. 

Les travaux à venir pour Anne et Marie en 2022

Une fois arrivée dans Pierrefonds-Roxboro, la poutre de lancement Anne devra assembler un tracé aérien d’un peu plus d’un km, entre la 11e avenue et le boulevard des Sources.  Sa jumelle, Marie, sera déplacée de façon similaire entre la station Fairview-Pointe-Claire et l’intersection de l’A40 et du boulevard Henri-Bourassa Ouest afin d’assembler le segment aérien jusqu’à la station Marie-Curie située dans le Technoparc.  

Laisser un commentaire