Archives pour la catégorie Camionnage

[Ça se passe en Californie] Transporterais-tu des défunts?

ORANGE, Californie – Des conteneurs d’expédition réfrigérés sont en route vers le sud de la Californie pour stocker les corps de personnes qui ont perdu la vie à cause du COVID-19.

Selon Jake Knotts, copropriétaire et directeur général de Mid-State Containers, 10 de ses unités étaient en route vers le comté de San Bernardino mardi. Dix autres se dirigeaient vers le Texas.

«C’est certainement la première fois que nous voyons des conteneurs être loués et équipés pour stocker des défunts et c’est vraiment, vraiment étrange», a déclaré Knotts.

Knotts a déclaré qu’il les louait généralement à des brasseries, des établissements vinicoles, des restaurants et à l’agriculture. Lorsque des étagères seront ajoutées, chacune pourra contenir les corps de 50 personnes décédées du COVID-19 par remorque réfrigérée.

La suite: https://bit.ly/3i77EXc

[Déjà 5 ans] Retour sur l’affaissement du pont de Nipigon en 2016

Il y’a 5 ans, le pont de Nipigon au nord-ouest de l’Ontario s’affaissait et ce après quelques mois de sa construction. Cet événement à séparer le Canada en deux pour plusieurs heures. 

Le pont Nipigon, qui fait partie de la Transcanadienne, est le lien entre les routes 11 et 17 qui relie  le pays d’est en ouest. 

L’affaissement a donc causé un casse-tête pour des camionneurs transportant des marchandises.

« Les gens ne pouvaient pas croire que ce pont était le seul moyen de traverser le Canada. Il y avait plusieurs médias qui m’appelaient et qui voulaient vraiment obtenir une clarification parce qu’ils n’en revenaient pas. » -Richard Harvey, maire de Nipigon

Te souviens-tu de cette période?

La suite: https://bit.ly/2LnG4J1

Source: Radio-Canada 

[TRANSACTION] BISON TRANSPORT PASSE AUX MAINS DE JAMES RICHARDSON & SONS

Un accord inattendu n’apportera aucun changement majeur dans l’une des plus grandes entreprises canadiennes de transport et de logistique, selon les entreprises

Bison Transport, l’une des plus importantes entreprises de camionnage et de logistique au Canada, a été acquise par James Richardson & Sons, un grand conglomérat agricole et industriel canadien.

L’accord a été annoncé mardi, sans que le prix ou les conditions ne soient dévoilés. James Richardson & Sons a acheté Bison à Wescan Capital, une société de portefeuille appartenant à la famille Jessiman.

Basée à Winnipeg, Bison possède une flotte de plus de 2 000 camions, avec des opérations basées au Canada et aux États-Unis. L’entreprise privée compte parmi les noms les plus importants et les plus respectés du camionnage au Canada.

La suite: https://bit.ly/2JSXEnz

[Transaction] Bison Transport passe au main de James Richardson & Sons

Un accord inattendu n’apportera aucun changement majeur dans l’une des plus grandes entreprises canadiennes de transport et de logistique, selon les entreprises

Bison Transport, l’une des plus importantes entreprises de camionnage et de logistique au Canada, a été acquise par James Richardson & Sons, un grand conglomérat agricole et industriel canadien.

L’accord a été annoncé mardi, sans que le prix ou les conditions ne soient dévoilés. James Richardson & Sons a acheté Bison à Wescan Capital, une société de portefeuille appartenant à la famille Jessiman.

Basée à Winnipeg, Bison possède une flotte de plus de 2 000 camions, avec des opérations basées au Canada et aux États-Unis. L’entreprise privée compte parmi les noms les plus importants et les plus respectés du camionnage au Canada.

La suite: https://bit.ly/2JSXEnz

[SOIRÉE DIFFICILE EN VUE] JUSQU’À 20 CENTIMÈTRES DE NEIGE SONT PRÉVUS AU NORD DU FLEUVE, ENTRE LES LAURENTIDES ET LA RÉGION DE QUÉBEC.

Le ministère des Transports avise les usagers de la route qu’ils devront faire preuve de prudence au cours des prochaines heures alors que les conditions routières pourraient se dégrader rapidement au Québec. Selon les prévisions météorologiques présentement en vigueur, la neige débutera graduellement en mi-journée sur le sud-ouest de la province pour s’intensifier en soirée. Jusqu’à 20 centimètres de neige sont prévus au nord du fleuve, entre les Laurentides et la région de Québec.

L’accumulation rapide de neige pourrait rendre les conditions routières difficiles, les usagers de la route sont donc invités à reporter les déplacements non essentiels. Si vous devez vous déplacer, le Ministère rappelle que vous pouvez consulter le www.quebec511.info pour connaître l’état des routes, incluant les conditions de la chaussée, la visibilité (bonne, réduite ou nulle) ainsi que les entraves et les fermetures de routes en vigueur. 

Dès le début des précipitations, les équipes seront à l’œuvre pour effectuer les différentes opérations adaptées selon les conditions météo et garder nos routes sécuritaires.

Toutefois, il est important de mentionner que dans le contexte de la pandémie, il est fort possible que les ressources d’hébergement temporaires ne soient pas disponibles dans plusieurs régions. Si vous devez absolument vous déplacer, adaptez votre conduite et munissez-vous d’une trousse de secours dans laquelle on retrouve notamment une couverture, des vêtements chauds, une lampe de poche et des piles de rechange.

[Soirée diFficile en vue] Jusqu’à 20 centimètres de neige sont prévus au nord du fleuve, entre les Laurentides et la région de Québec.


Le ministère des Transports avise les usagers de la route qu’ils devront faire preuve de prudence au cours des prochaines heures alors que les conditions routières pourraient se dégrader rapidement au Québec. Selon les prévisions météorologiques présentement en vigueur, la neige débutera graduellement en mi-journée sur le sud-ouest de la province pour s’intensifier en soirée. Jusqu’à 20 centimètres de neige sont prévus au nord du fleuve, entre les Laurentides et la région de Québec.

L’accumulation rapide de neige pourrait rendre les conditions routières difficiles, les usagers de la route sont donc invités à reporter les déplacements non essentiels. Si vous devez vous déplacer, le Ministère rappelle que vous pouvez consulter le www.quebec511.info pour connaître l’état des routes, incluant les conditions de la chaussée, la visibilité (bonne, réduite ou nulle) ainsi que les entraves et les fermetures de routes en vigueur. 

Dès le début des précipitations, les équipes seront à l’œuvre pour effectuer les différentes opérations adaptées selon les conditions météo et garder nos routes sécuritaires.

Toutefois, il est important de mentionner que dans le contexte de la pandémie, il est fort possible que les ressources d’hébergement temporaires ne soient pas disponibles dans plusieurs régions. Si vous devez absolument vous déplacer, adaptez votre conduite et munissez-vous d’une trousse de secours dans laquelle on retrouve notamment une couverture, des vêtements chauds, une lampe de poche et des piles de rechange.

C’est une question de temps avant le vaccin obligatoire et le passeport pour entrer aux États-Unis

Maintenant que les vaccins contre la covid commencent à être déployés aux États-Unis et à l’étranger, de nombreuses personnes peuvent rêver du jour où elles pourront voyager, faire du shopping et aller au cinéma à nouveau. Mais pour faire ces activités, vous aurez éventuellement besoin de quelque chose en plus du vaccin: une demande de passeport vaccinal.

Plusieurs entreprises et groupes technologiques ont commencé à développer des applications ou des systèmes pour smartphone permettant aux individus de télécharger les détails de leurs tests et vaccinations COVID-19, créant des informations d’identification numériques qui pourraient être affichées afin d’entrer dans les salles de concert, les stades, les cinémas, les bureaux ou même les pays.

La suite: https://bit.ly/3ryyUBY

Un énorme accident s’est produit à une balance de la Caroline du Nord. Un camionneur blessé gravement


Un camionneur a été transporté par avion à l’hôpital mardi à la suite d’un accident impliquant plusieurs semi-remorques en attente à une balance. 

L’accident s’est produit vers 11 heures du matin dans le comté de Catawba, en Caroline du Nord.

Selon le Statesville Record & Landmark, des semi-remorques étaient en fil d’attente sur l’interstate 40 quand un camion conduit par Christopher Cornelison a percuté l’arrière d’un semi-remorque à plateau arrêté. La force de l’impact a ensuite poussé la plate-forme dans un troisième semi-remorque; qui s’est écrasé contre une quatrième. 

La réaction en chaîne a laissé Cornelison piégé à l’intérieur de sa plate-forme détruite, et les équipages ont travaillé pour le dégager avant de le transporter par hélicoptère pour être transporté par avion vers un hôpital voisin.

Aucun des autres camionneurs n’a subi plus que des blessures mineures lors de l’incident.

L’accident a fermé les voies est et ouest de la I-40 pendant environ trois heures.

Les voies ont depuis été rouvertes. Aucune autre information sur l’état du conducteur blessé n’a été publiée.

Source: https://bit.ly/34F9F7e

Le Royaume-Uni craint le chaos dans ses approvisionnements

(Londres) En partie reconfinés et maintenant brutalement coupés du monde en raison d’une mutation du nouveau coronavirus, les Britanniques craignent de se retrouver privés d’approvisionnements, à quelques jours de Noël et du Brexit.

Agence France Presse

En un week-end, la nouvelle variante du nouveau coronavirus, 70 % plus contagieuse selon Londres, a provoqué une double déflagration. D’abord le reconfinement annoncé par le premier ministre Boris Johnson pour 16 millions d’habitants de Londres et du sud-est de l’Angleterre.  

Puis la décision de nombreux pays, au premier rang desquels la France, de suspendre les liaisons avec la Grande-Bretagne. Le tout en pleins préparatifs de Noël mais aussi au moment où les entreprises remplissent leurs stocks avant la sortie du marché unique européen au 31 décembre. 

Pour organiser la riposte face à ce soudain isolement, Boris Johnson doit présider dans l’après-midi une réunion de crise « pour discuter de la situation concernant les déplacements internationaux et en particulier les flux réguliers du fret », selon un porte-parole de Downing Street. 

Insistant sur la nécessité de débloquer le trafic « dès que possible » après la fermeture « jusqu’à nouvel ordre » du port de Douvres dans le sens des départs, le ministre des Transports britannique Grant Shapps s’est voulu rassurant. 

Les routiers touchés sont principalement européens, a-t-il souligné, « les marchandises sont principalement les leurs, ils ne veulent pas qu’elles se perdent, pas plus que nous voulons que la frontière soit fermée », a-t-il souligné.


L’ancien aéroport de Manston est prêt à accueillir jusqu’à 4000 camions pour décongestionner le réseau routier. 

Une réunion d’experts de l’Union européenne était prévue lundi pour discuter de la réponse à apporter à cette crise, avant une rencontre des ambassadeurs des 27. 

Sur Twitter, le ministre français Jean-Baptiste Djebbari a assuré que serait mis en place « dans les prochaines heures » un « protocole sanitaire solide » au « niveau européen » pour « que les flux depuis le Royaume-Uni puissent reprendre ». 

Les Français « nous ont dit qu’ils veulent que le trafic des camions reprenne aussi vite que possible », a expliqué Grant Shapps, appelant les Britanniques à « ne pas se déplacer ». 

Repousser le Brexit ? 

Le Royaume-Uni, un des pays les plus durement touchés en Europe avec plus de 67 000 morts et un record de près de 36 000 cas enregistrés dimanche, voit l’épidémie repartir brutalement avec une mutation du SARS-CoV-2.  

Déjà très critiqué pour sa gestion de la pandémie, marquée par des hésitations et revirements, le gouvernement de Boris Johnson a contraint nombre de Britanniques de faire une croix sur leurs retrouvailles de Noël, après avoir assuré vouloir tout faire pour les préserver. 

Admettant dimanche que cette nouvelle variante du virus était « hors de contrôle », le ministre de la Santé Matt Hancock a affirmé qu’il serait « difficile » de la contenir jusqu’à ce que la vaccination soit largement déployée, ce qui prendra plusieurs mois. 

Malgré les assurances des autorités, les marchés financiers ont accueilli avec inquiétude cette nouvelle fermeture des frontières, la livre sterling piquant du nez. 

Selon un porte-parole de la chaîne de supermarchés Sainsbury’s, « tous les produits » pour le repas de Noël se trouvent déjà sur le sol britannique. En revanche, « si rien ne change », salades, « choux-fleurs, brocolis et agrumes » importés du continent pourraient bientôt manquer.

Selon le British Retail Consortium (BRC), organisme fédérant des entreprises du commerce de détail, « toute fermeture prolongée de la frontière française serait problématique » à l’approche de la fin de la période de transition post-Brexit qui s’achève au 31 décembre. 

À dix jours de l’échéance, les négociations commerciales post-Brexit entre Londres et Bruxelles n’ont toujours pas abouti et en cas d’échec, l’irruption de quotas et droits de douanes fait craindre le chaos dans les approvisionnements du pays. 

Pour l’éviter, la première ministre écossaise Nicola Sturgeon (indépendantiste) et le maire travailliste de Londres Sadiq Khan ont appelé le gouvernement à demander une extension de la période de transition post-Brexit au-delà du 31 décembre.