Archives pour la catégorie new york

[États-Unis] les routiers parmi les premiers à recevoir le vaccin contre la COVID

Les premières vaccinations pourraient débuter dès la semaine prochaine dans le cadre du programme Operation Warp Speed. Des dizaines d’entreprises de transport travaillent déjà pour des laboratoires pour acheminer les vaccins.

Via: Rueters

Le Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation du Center for Disease Control and Prevention a officiellement notifié que les premiers vaccins COVID-19 disponibles et approuvés devraient être administrés aux agents de santé et aux travailleurs de première ligne dont font partie les routiers.

Les associations de transport routier militent, on le comprend, pour que leurs salariés bénéficient rapidement de la vaccination contre la COVID. Elles ont adressé 4 lettres identiques au président Donald Trump, au président élu Joe Biden, au gouverneur de New York Andrew Cuomo, au président de la National Governors Association et au comité consultatif du CDC sur les pratiques d’immunisation. Elles rappellent dans leur courrier qu’en mars, le Department of Homeland Security et la Cyber ​​and Infrastructure Security Agency avaient désigné les routiers comme des travailleurs des infrastructures essentielles.

Les associations mettent en avant que leurs salariés vont acheminer les millions de doses de vaccins et qu’ils doivent être en bonne santé : « comme l’industrie du camionnage est appelée à livrer des vaccins à travers le pays, il est impératif que les chauffeurs routiers aient un accès prioritaire au vaccin afin de minimiser le potentiel de retards et de perturbations de la chaîne d’approvisionnement. »

Le 30 novembre, la société de biotechnologie Moderna a demandé à la FDA une autorisation d’utilisation d’urgence. La société pharmaceutique Pfizer a déposé sa demande auprès de l’agence le 20 novembre.

New York referme ses écoles dès demain


Les écoles publiques de la ville de New York, qui avaient rouvert après beaucoup d’hésitations fin septembre, vont refermer à partir de ce jeudi, après que le taux de positivité à la COVID-19 eut atteint les 3%.

Agence France Presse

«Nous avons atteint le seuil des 3% de positivité des tests: malheureusement, cela signifie que les établissements scolaires seront fermés à compter de jeudi 19 novembre par mesure de précaution», a tweeté mercredi le maire Bill de Blasio.

La mesure était attendue depuis plusieurs jours: le maire de la première métropole américaine s’était engagé, lors de la réouverture des établissements fin septembre, notamment auprès d’un puissant syndicat d’enseignants, à fermer les établissements dès ce seuil atteint.

Mais la fermeture est controversée: des tests réalisés au hasard dans les écoles ont montré que le taux de positivité y était très inférieur au taux moyen de la ville (0,19%), a rappelé Richard Carranza, chef du district scolaire de la ville dans un courriel adressé aux chefs d’établissements mercredi.

Et beaucoup citent l’exemple européen, où de nombreux pays ont maintenu les écoles ouvertes tout en re-confinant le reste de la population.

Le maire n’a pas immédiatement précisé la durée de cette fermeture, qui intervient quelques jours avant les congés de la fête de Thanksgiving, le 26 novembre.

En fin de semaine dernière, alors que la ville semblait proche d’atteindre ce taux de 3%, il avait cependant assuré que la fermeture serait « de courte durée » et consulté les responsables scolaires pour voir dans quelles conditions les rouvrir rapidement.

Quelque 1,1 million d’élèves sont scolarisés dans les écoles publiques new-yorkaises, plus gros district scolaire du pays.

Mais moins du tiers d’entre eux – environ 300 000 – ont repris l’école en présentiel en septembre, beaucoup de parents choisissant l’option 100% en ligne par peur du virus.

Jusqu’au 15 novembre, c’est opération « low bridge » dans l’état de New York

Le gouverneur Cuomo a mentionné que du lundi 9 novembre au dimanche 15 novembre, la police de l’État de New York, le Département des transports de l’État de New York et le Comité de la sécurité routière du gouverneur mèneront des activités de répression destinées à freiner les accidents du à la hauteur de plusieurs viaducs.

«Dans le cadre de l’effort d’application de la loi, les patrouilleurs de l’État concentreront leurs patrouilles actives dans les zones de où il y a eu des collisions sur des ponts par de gros véhicules commerciaux. Ces collisions sur des ponts sont plus susceptibles de se produire sur les routes dotées de ponts ferroviaires bas et sur les promenades de l’État de New York. Les camions commerciaux sont interdits sur les promenades, mais les opérateurs guidés par des appareils GPS grand public peuvent se retrouver sur les promenades, et lorsque cela se produit, une collision avec un pont est inévitable. Les appareils GPS grand public n’inclus pas d’informations sur la hauteur des ponts, les camionneurs sont tenus d’utiliser à la place des systèmes GPS de qualité commerciale qui fournissent des détails sur les hauteurs et les itinéraires restreints », a déclaré le bureau de Cuomo.

Des représentants de l’État distribueront également du matériel pédagogique aux relais routiers et aux aires de repos dans l’espoir d’arrêter les accidents regrettables.

Le commissaire de la police d’État, Keith M. Corlett, a déclaré: «Les hauteurs de ponts continuent d’être un problème dans tout l’État, mettant en danger la sécurité des automobilistes, contestant la circulation et causant des dommages. Ces patrouilles ciblées font partie d’un effort avec nos partenaires du DOT et du comité de sécurité routière du gouverneur pour sensibiliser le public à ce problème et réduire, voire éliminer, les collisions aux ponts dans tout l’État. « 

En plus de la semaine d’application de la CMV, Cuomo a également annoncé l’achèvement d’un projet de remplacement du pont Old State Road sur le NYS Thruway (I-90) dans le comté d’Albany. Le pont, qui est situé entre la sortie 24 (Albany – I-87) et la sortie 25 (Schenectady – I-890) a été heurté par de «nombreux» camions surdimensionnés au cours des dernières années, dit Cuomo.

Le nouveau pont présente une hauteur de dégagement de 16 pieds 6 pouces, ce qui, selon les responsables, devrait empêcher des frappes supplémentaires.

Les responsables disent qu’il y a 220 accidents par an dans tout l’État de New York, et qu’il y a eu plus de 1100 dans l’État depuis 2015.

Source: https://bit.ly/36ecnk0

Jusqu’au 15 novembre, c’est opération « low ridge » dans l’état de New York

Le gouverneur Cuomo a mentionné que du lundi 9 novembre au dimanche 15 novembre, la police de l’État de New York, le Département des transports de l’État de New York et le Comité de la sécurité routière du gouverneur mèneront des activités de répression destinées à freiner les accidents du à la hauteur de plusieurs viaducs.

«Dans le cadre de l’effort d’application de la loi, les patrouilleurs de l’État concentreront leurs patrouilles actives dans les zones de où il y a eu des collisions sur des ponts par de gros véhicules commerciaux. Ces collisions sur des ponts sont plus susceptibles de se produire sur les routes dotées de ponts ferroviaires bas et sur les promenades de l’État de New York. Les camions commerciaux sont interdits sur les promenades, mais les opérateurs guidés par des appareils GPS grand public peuvent se retrouver sur les promenades, et lorsque cela se produit, une collision avec un pont est inévitable. Les appareils GPS grand public n’inclus pas d’informations sur la hauteur des ponts, les camionneurs sont tenus d’utiliser à la place des systèmes GPS de qualité commerciale qui fournissent des détails sur les hauteurs et les itinéraires restreints », a déclaré le bureau de Cuomo.

Des représentants de l’État distribueront également du matériel pédagogique aux relais routiers et aux aires de repos dans l’espoir d’arrêter les accidents regrettables.

Le commissaire de la police d’État, Keith M. Corlett, a déclaré: «Les hauteurs de ponts continuent d’être un problème dans tout l’État, mettant en danger la sécurité des automobilistes, contestant la circulation et causant des dommages. Ces patrouilles ciblées font partie d’un effort avec nos partenaires du DOT et du comité de sécurité routière du gouverneur pour sensibiliser le public à ce problème et réduire, voire éliminer, les collisions aux ponts dans tout l’État. « 

En plus de la semaine d’application de la CMV, Cuomo a également annoncé l’achèvement d’un projet de remplacement du pont Old State Road sur le NYS Thruway (I-90) dans le comté d’Albany. Le pont, qui est situé entre la sortie 24 (Albany – I-87) et la sortie 25 (Schenectady – I-890) a été heurté par de «nombreux» camions surdimensionnés au cours des dernières années, dit Cuomo.

Le nouveau pont présente une hauteur de dégagement de 16 pieds 6 pouces, ce qui, selon les responsables, devrait empêcher des frappes supplémentaires.

Les responsables disent qu’il y a 220 accidents par an dans tout l’État de New York, et qu’il y a eu plus de 1100 dans l’État depuis 2015.

Source: https://bit.ly/36ecnk0

[Covid19] New York : un mariage à 10 000 invités interdit par les autorités

AFP

Les autorités ont interdit la tenue d’un mariage dans l’État de New York après avoir appris qu’il aurait pu rassembler plus de 10 000 invités, en violation des mesures de lutte contre le coronavirus, a annoncé samedi le gouverneur Andrew Cuomo. 

Les autorités ont interdit la tenue d’un mariage dans l’État de New York après avoir appris qu’il aurait pu rassembler plus de 10 000 invités, en violation des mesures de lutte contre le coronavirus, a annoncé samedi le gouverneur Andrew Cuomo. 

Selon Elizabeth Garvey, une conseillère de M. Cuomo, « plus de 10 000 personnes prévoyaient d’assister » à cette cérémonie.

« Écoutez, vous pouvez vous marier, mais vous ne pouvez pas inviter un millier de personnes à votre mariage. Vous obtenez les mêmes résultats à la fin de la journée. Et c’est moins cher aussi ! », a plaisanté le gouverneur.

Selon la presse locale, il s’agissait d’un mariage juif orthodoxe, une communauté qui a protesté récemment à New York contre les restrictions localisées mises en place pour lutter contre une nouvelle vague du coronavirus.

Les cas de coronavirus augmentent à nouveau à New York et dans sa banlieue, surtout dans des quartiers où les juifs orthodoxes sont nombreux, et certains d’entre eux accusent les autorités de stigmatisation.

Andrew Cuomo a ordonné la semaine dernière la fermeture d’entreprises non essentielles jusqu’à la fin du mois et limité la fréquentation des lieux de culte de ces quartiers à 10 personnes. Les écoles ont également fermé leurs portes. 

Le gouverneur a affirmé samedi que ces mesures donnaient déjà des résultats.

New York a été l’épicentre de la pandémie aux États-Unis au printemps avec plus de 23 800 morts dans la ville, avant de réussir à contrôler la situation au prix de sévères restrictions.

M. Cuomo a également annoncé la réouverture le 23 octobre des cinémas dans les zones où la positivité au virus est inférieure à 2%, avec une capacité maximale de 25%, soit 50 personnes par salle.

[Covid19] Nombreuses fermetures à prévoir dans plusieurs quartiers de New York dans les prochains jours

Via le NY Times

Le maire Bill de Blasio a annoncé dimanche son intention d’annuler la réouverture de neuf quartiers de New York qui ont eu un taux de positivité de plus de 3% au cours des sept derniers jours.

Cela signifie la fermeture d’entreprises non essentielles et d’écoles publiques et privées dans ces quartiers, à Brooklyn et dans le Queens. Beaucoup d’entre eux ont de grandes populations de juifs orthodoxes et le virus s’est propagé rapidement dans ces communautés ces dernières semaines.

«Aujourd’hui, malheureusement, ce n’est pas un jour de fête», a déclaré M. de Blasio. «Aujourd’hui est une journée plus difficile.»

Le plan du maire, qui doit encore être approuvé par le gouverneur Andrew M. Cuomo, marque le premier renversement majeur de la réouverture de la ville depuis qu’elle a été durement touchée par le coronavirus en mars.

Source: https://nyti.ms/34rsjPd

Plus de 1000 cas quotidiens de COVID-19, une première depuis juin

Agence France Presse

L’État de New York, ancien épicentre de l’épidémie de COVID-19 aux États-Unis, a enregistré, pour la première fois depuis juin, plus de 1000 cas de contamination en une journée, ont fait savoir samedi les autorités locales.

« Parmi les 99 953 tests communiqués hier (vendredi) à l’État de New York, 1005 étaient positifs », ont-elles précisé. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le 5 juin.

« Il est essentiel,  à l’approche de l’automne et de la saison de la grippe, que les New-Yorkais continuent à respecter les gestes barrières nous permettant de lutter contre la COVID-19 », a commenté le gouverneur démocrate Andrew Cuomo. 

« Nous continuerons à surveiller de près les données et à tenir les New-Yorkais informés afin qu’ils puissent prendre en connaissance de cause des décisions pour eux et leurs familles », a-t-il ajouté. 

La situation sanitaire s’est toutefois nettement améliorée dans l’État de New York depuis le printemps, au plus fort de la crise.  

Les restaurants de la ville de New York, qui servaient déjà en extérieur, pourront rouvrir leurs salles mercredi, à 25 % de leur capacité.

Les États-Unis ont atteint vendredi la barre des 7 millions de cas recensés de COVID-19 depuis le début de la pandémie. 

La maladie a par ailleurs fait dans le pays près de 205 000 morts, selon le comptage de référence de l’université Johns Hopkins.  

La vitesse sous haute surveillance dans l’état de NY


Pour les camionneurs, faire gaffe aux chantiers de construction…

Pour les camionneurs qui voyagent vers ou à travers l’État de New York, sachez que la police y sera à la recherche de contrevenants enfreignant la limite de vitesse.

Le gouverneur Andrew M. Cuomo a annoncé jeudi 6 août que la police de l’État de New York et les forces de l’ordre locales augmenteraient les patrouilles au cours de la semaine prochaine pour réprimer les excès de vitesse à travers l’État.

«Les limites de vitesse ne sont pas une suggestion, elles sont la loi et elles sauvent des vies», a déclaré Cuomo. «Il n’y a aucune excuse pour conduire à grande vitesse – c’est inutile et met tout le monde en danger sur la route – et j’exhorte les New-Yorkais à être intelligents et à ralentir car il ne vaut pas la peine de risquer des vies pour gagner quelques secondes lors de votre prochain trajet ou voyage. »

Cette campagne d’application à haute visibilité sera jusqu’au 12 août et est soutenue par le Comité de la sécurité routière du gouverneur pour arrêter les excès de vitesse et prévenir les accidents évitables causés par une vitesse dangereuse. Tout au long de la campagne éclair, une annonce d’intérêt public «No Excuses» sera diffusée sur les réseaux de diffusion et de câble dans tout l’État, soulignant la sanction pour excès de vitesse. En outre, le Département d’État des transports aura des panneaux à messages variables alertant les automobilistes des dangers de la vitesse.

La vitesse dangereuse a contribué à 34% de tous les accidents mortels de janvier à mai de cette année, contre 30% des accidents mortels au cours de la même période en 2019, selon les données de l’Institute for Traffic Safety Management and Research de l’Université de Collège Rockefeller d’Albany.

McDonald’s impose le masque dans tous ses restaurants aux États-Unis

(New York) Le géant américain de la restauration rapide McDonald’s va obliger tous les clients entrant dans ses restaurants aux États-Unis à porter un masque à partir du 1er août, imitant ainsi plusieurs grands groupes accueillant du public comme Walmart.

Alors que les cas de COVID-19 explosent actuellement dans certaines parties du pays, « les dernières recherches scientifiques suggèrent que les postillons qui restent dans l’air pendant un certain temps augmentent le risque de propagation du virus, en particulier quand ils viennent de porteurs asymptomatiques », justifie la société.  

Près de 82 % des enseignes McDonald’s sont déjà situées dans des zones obligeant les consommateurs à se couvrir en partie le visage dans des établissements publics, mais le groupe dit vouloir protéger « tous » ses salariés et clients.  

McDonald’s ne précise pas si les clients seront obligés de porter le masque une fois assis dans les restaurants offrant actuellement la possibilité de manger à l’intérieur. 

Interrogé par l’AFP, le groupe ne précise pas non plus le nombre d’établissements ayant rouvert leurs tables au public.  

Il indique simplement qu’il va continuer, pendant 30 jours supplémentaires, à ne pas autoriser la réouverture de nouvelles salles.  

Si les clients refusent de porter un masque, McDonald’s a prévu des procédures pour les servir « poliment et rapidement ». 

L’imposition du port de masques dans les établissements publics gagne du terrain aux États-Unis.  

Les géants de la distribution Walmart et Kroger obligent depuis cette semaine les clients venant faire leurs emplettes dans les milliers de supermarchés qu’ils gèrent à se couvrir le nez et la bouche, suivant ainsi les exemples d’Apple ou de Starbucks. 

Toutes les grandes compagnies aériennes imposent aussi désormais le masque dans leurs avions.  

Le port d’une protection faciale est conseillé par les autorités sanitaires américaines et le président Donald Trump lui-même, après avoir longtemps été réticent, a appelé cette semaine « tout le monde » à porter un masque quand la distanciation physique n’était pas possible.

[Rochester, NY] Des manifestants bloqueront la 490 dimanche le 19

Un groupe de manifestants a annoncé qu’ils allaient fermer l’Interstate 490 ce week-end.

La fermeture est prévue ce dimanche à 14h00 à Rochester, New York, indique l’événement Facebook.

Selon l’événement Facebook, le groupe proteste parce que «la police de Rochester a refusé d’avoir une simple conversation avec nous sur la libération de détenus ayant commis des délits non violents, nous allons donc la FERMER. D’autres villes l’ont fait et cela a vraiment été un moyen percutant de protester et de sensibiliser aux problèmes de Black Lives Matter… Nous ne nous arrêterons pas tant que plus d’argent ne sera dépensé pour les quartiers noirs au lieu des armes, de l’équipement et des véhicules inutilisés de la police !!! . »

Le groupe doit se retrouver au parc MLK. Ils disent qu’ils feront un itinéraire «non divulgué» vers l’autoroute.

La suite (en anglais): https://bit.ly/3hdfhtq