La STM testera sur son réseau de bus un système à la fine pointe de la technologie combinant caméras et écrans à haute définition en remplacement des rétroviseurs.

Source: https://bit.ly/3tk0V3G

Dans le cadre d’un projet pilote qui place la Société de transport de Montréal parmi les pionniers en Amérique du Nord, la STM testera sur son réseau de bus un système à la fine pointe de la technologie combinant caméras et écrans à haute définition en remplacement des rétroviseurs. Au courant des prochains jours, deux bus dotés de ces équipements seront mis en service clientèle pour une période d’essai d’un an. Des bénéfices pour la sécurité de l’ensemble des usagers de la route sont attendus.

C’est un jalon important dans la démarche d’essais, de validation et de mise au point amorcée avant la pandémie, alors que le système a pu être éprouvé en circuit fermé dans différentes conditions d’exploitation. « Les chauffeurs ayant participé aux essais sont très enthousiastes et je salue l’implication des représentants du syndicat. C’est un projet prometteur où l’esprit d’innovation de nos équipes est mis à profit pour solutionner des problématiques bien concrètes et qui s’inscrit dans le principe de Vision Zéro soutenu par la Ville de Montréal. », a déclaré Marie-Claude Léonard, directrice exécutive Exploitation Bus et métro, STM.

Bénéfices multiples

Le système de rétrovision par caméra contribue à réduire les angles morts du véhicule, notamment lors des virages à gauche et améliore le champ de vision du chauffeur, tout en permettant une meilleure visibilité même dans des conditions difficiles (nuit, contrejour, tunnel, pluie, neige, etc.). Ce projet pilote devrait donc contribuer à accroître la sécurité de l’ensemble des usagers de la route et s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue de la STM à cet égard. 

Un bénéfice additionnel escompté réside dans la durabilité d’un tel système. Chaque jour, des bus doivent être immobilisés ou retournés au garage en raison d’accrochages qui occasionnent des bris. Leur remplacement par des caméras beaucoup plus compactes et robustes devrait permettre de garder les bus sur la route plus longtemps. La STM évaluera également si des économies potentielles à long terme pourraient être dégagées, en tenant compte de la durée de vie estimée d’un tel dispositif.

Un système ingénieux

L’emplacement des écrans affichant les images issues des caméras, sur les piliers de gauche et droite qui entourent l’habitacle de conduite, vise à permettre aux chauffeurs de conserver leurs habitudes de balayage visuel au volant. Ils seront ainsi en mesure de passer facilement d’un bus doté de rétroviseurs réguliers à un véhicule muni de caméras.

Pour maximiser l’efficacité du système, notamment face aux conditions hivernales, les équipes de la STM ont conçu un ingénieux système afin de garder propre la lentille de la caméra. Utilisant le système pneumatique déjà présent sur l’ensemble des véhicules, ce dispositif permet de diriger, au besoin ou de façon automatisée, un jet d’air pulsé sur la lentille de la caméra pour la nettoyer.

Un réseau de surface qui se modernise

Dans le cadre du projet pilote, la STM visera à évaluer la performance du système sous différentes conditions, sa robustesse et sa fiabilité, ainsi que son appréciation par les chauffeurs. Les résultats de ces essais contribueront à alimenter la réflexion de la STM pour évaluer la possibilité de doter ses véhicules, actuels et futurs, de ces équipements.  Avec le virage vers l’électrification qui est bien amorcé, c’est un autre signe tangible de la modernisation du réseau de bus de la STM!

Laisser un commentaire