Archives pour la catégorie covid19

Le Texas lève l’obligation du port du masque et va rouvrir l’économie à 100%

Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé mardi la fin du port du masque obligatoire et la réouverture totale des commerces, estimant que le deuxième État le plus peuplé des États-Unis avait «les moyens de protéger» sa population du coronavirus.

Agence France Presse

«À partir de mercredi prochain, tous les commerces de tout type peuvent ouvrir à 100% de leur capacité», a affirmé le gouverneur dans un décret qui «met fin au port obligatoire du masque dans tout l’État» en place depuis juillet 2020.

«Grâce aux avancées médicales des vaccins et des traitements aux anticorps, le Texas a désormais les moyens de protéger les Texans du virus», a ajouté Greg Abbott.

Même si «la COVID-19 n’a pas disparu», l’État du sud du pays «est bien meilleure position» qu’en octobre, quand la capacité des commerces avait été limitée à 75%.

«Il est maintenant temps d’ouvrir le Texas à 100%», a-t-il dit lors d’une visite dans un restaurant de Lubbock, dans le nord-ouest de l’État.


«Depuis près de six mois, trop de Texans ont été privés de l’opportunité de travailler, trop de petits chefs d’entreprises ont eu du mal à payer leurs factures», a ajouté M. Abbott. «Nous nous assurons que tous les commerces et les familles au Texas aient la liberté de déterminer leur propre destin.»

Les entreprises peuvent toutefois limiter la capacité d’accueil de leurs locaux ou mettre en place des protocoles sanitaires, souligne le décret du gouverneur.

Près de 44 000 personnes sont mortes de la COVID-19 au Texas depuis le début de l’épidémie, selon les données de l’université Johns Hopkins.

Lundi, la directrice des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique du pays, avait mis en garde contre tout relâchement, notamment sur le port du masque.

«Je suis très inquiète des informations selon lesquelles de plus en plus d’États lèvent précisément les mesures que nous avons recommandées pour protéger les gens», avait déclaré Rochelle Walensky lors d’un point presse. »Ce n’est pas le moment d’assouplir les dispositifs cruciaux dont nous savons qu’ils peuvent stopper la diffusion de la COVID-19.»

[ACQ] Chauffeurs entrant au Canada; clarifications supplémentaires à l’égard de l’application ArriveCan

Comme vous le savez, depuis la semaine dernière l’ACQ travaille avec l’Alliance canadienne du camionnage (ACC), l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et Transports Canada pour que les exigences concernant l’application ArriveCan perturbent le moins possible la chaîne d’approvisionnement. 

D’après les commentaires reçus, l’ASFC s’est bel et bien assurée que les agents frontaliers acceptent les déclarations verbales et veillent à ce que les camions continuent de circuler en rencontrant le moins d’entrave possible. 

Dans les derniers jours, des questions sur la mise en œuvre de la politique nous ont été posées et on nous a signalé des problèmes techniques. Parmi les problèmes reportés, certaines pages Web ne se téléchargent pas et certaines adresses courriels ne sont pas compatibles avec ArriveCan. 

Nous avons également noté les préoccupations concernant la saisie exacte de la date et de l’heure d’arrivée qui ont eu une incidence sur le respect des exigences de conformité. L’ASFC a été informée par l’ACQ de ces difficultés et s’efforce actuellement de s’assurer que celles-ci ne sont pas entraînées par des problèmes autres que des augmentations de volume. 

Certains transporteurs nous ont également fait état des chauffeurs qui ne sont pas familiers avec les téléphones intelligents et la navigation Internet. Devant cet enjeu, l’ACQ s’est entendu avec l’ACC pour préparer du matériel didactique que les transporteurs pourront utiliser à des fins de formations. La vidéo tutorielle expliquera comment télécharger l’application ArriveCan et la façon de remplir adéquatement le formulaire en ligne.

Des infographies seront également incluses pour décrire les étapes à suivre. Cette initiative compte parmi l’une de nos présentes priorités et nous faisons le nécessaire pour transmettre le matériel didactique aux membres dans les meilleurs délais.  

D’autre part, nous avons été informés que certains douaniers comprennent à tort que les chauffeurs de camion professionnels sont exemptés d’utiliser ArriveCan. Cela étant, nous tenons à rappeler que l’application ArriveCan est une nouvelle exigence en matière de voyagepour tous les voyageurs qui désirent entrer au Canada y compris les camionneurs canadiens et américains. Pour l’instant, avec le concours de notre fédération, nous faisons les représentations nécessaires pour que l’exemption de tests COVID-19 à l’entrée au pays soit maintenue pour les chauffeurs de camion professionnels. 

L’ACQ continue de suivre ce dossier de très près et tiendra les membres informés dès que les informations supplémentaires seront disponibles.

[ArriveCAN] Nouvelle procédures pour votre traverser à la frontière canadienne

Effectivement, depuis minuit aujourd’hui, les personnes (même les travailleurs essentiels) doivent fournir des renseignements pour leur retour au Canada. 

Les renseignements doivent être transmis par voies électroniques AVANT de traverser la douane ou verbalement à votre arrivé. 

Donc voici les trois façons de vous y conformer:

◾️Application  ArriveCAN (Google play ou Apple)

◾️Sur le web (arrivecan) 

◾️Déclaration verbale (pour le moment)

La déclaration verbale n’est que temporaire et transitoire. Le délai de cette transition n’est pas encore connue. 

Sur l’application, une fois inscrit vous devez: 

◽️Choisir votre mode d’entré (terrestre)

◽️Après avoir lu les explications, vous devez cliquer sur l’onglet: JE COMPRENDS au bas de la page. 

◽️Ensuite, on vous demande si vous avez eu un résultat positif à la covid sur un échantillon prélevé de 14 à 90 jours avant votre arrivé au poste frontalier, cliquer sur oui ou non au bas de la page. 

◽️Ensuite, une autre page avec de l’information supplémentaire au bas vous cliquez sur l’onglet: JE COMPRENDS.

◽️La prochaine page vous demande si votre voyage est exempté et étant donné que le transport frontalier est exempté vous devez donc répondre oui au bas de la page. 

◽️La page suivante vous demandera de quel type est votre voyage exempté. Vous devez cocher: COMMERCE OU TRANSPORT (dernier choix au bas de la page) 

En terminant, vous devez enter le port d’entré où vous allez passer et indiquer date et heure de l’arrivé. Une fois fait, cliquez sur ENREGISTRER ET FERMER. 

Prenez le temps de répondre, car la moindre erreur peut affecter votre retour, vous placer dans une situation compliquée avec les agents et militaires sur place.

Vous avez des questions? Il est important de parler à la conformité de votre entreprise. Vous n’avez pas de téléphone intelligent? Vous pouvez le faire verbalement pour le moment.

La frontière canado-américaine demeurera fermée jusqu’au 21 mars, annonce Blair

La Presse Canadienne

OTTAWA — La frontière canado-américaine demeurera fermée pour les voyages non essentiels jusqu’au 21 mars, a annoncé vendredi le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, sur son compte Twitter.

«Nous continuerons de baser nos décisions sur les meilleurs conseils de santé publique disponibles afin de protéger les Canadiens contre la COVID-19», a-t-il écrit.

La frontière entre les deux pays est fermée depuis le 18 mars 2020 afin de limiter les risques de propagation du nouveau coronavirus. Les deux pays prolongent de mois en mois cette fermeture.

La pandémie de la COVID-19 a fait près de 500 000 morts aux États-Unis et plus de 21 000 morts au Canada.

Le MATS (Mid-America Trucking Show) annulé pour une deuxième année consécutive

Les organisateurs de l’événement ont confirmé que le Mid-America Trucking Show (MATS) n’aura pas lieu en 2021 en raison de problèmes persistants de COVID-19.

Mardi, les organisateurs du MATS ont officiellement confirmé que l’événement serait repoussé de la date provisoirement prévue du 16 au 18 septembre 2021 au 24 au 26 mars 2022.

L’événement devrait toujours avoir lieu au Kentucky Exposition Center à Louisville.

Les organisateurs disent qu’ils sont toujours ravis de célébrer le 50e anniversaire du MATS l’année prochaine: «Au cours de l’année écoulée, les professionnels du camionnage ont fait de nombreux sacrifices et ont travaillé sans relâche pour surmonter des défis sans précédent pour faire avancer notre pays. Nous sommes honorés de votre dévouement et honorés de faire partie d’une industrie aussi assidue. Nous sommes impatients de voir tout le monde au # MATS50 et de célébrer ensemble notre formidable industrie! »

Le séjour à l’hôtel obligatoire dès le 22 février


(Ottawa) Le séjour à l’hôtel obligatoire de trois jours sera obligatoire pour tous les voyageurs internationaux à compter du 22 février.

La Presse Canadienne


Le premier ministre Justin Trudeau devrait en faire l’annonce dans un point de presse vendredi matin.

Ce séjour à l’hôtel fait partie d’une série de mesures visant à décourager les voyages annoncées par le gouvernement fédéral il y a deux semaines. 

Les voyageurs entrant au pays seront tenus de subir un autre test de dépistage à l’aéroport, puis d’attendre les résultats de leur test à l’hôtel, à leurs frais. Ce court séjour coûtera environ 2000 $. 

Les voyageurs qui obtiennent un test négatif pourront poursuivre leur quarantaine chez eux. Ceux qui ont un test positif seront relocalisés dans un centre choisi par la Santé publique.

[Covid19] Point de presse de François Legault mardi 17h

En fin de semaine, je pense à vous, à tous les Québécois. J’ai des décisions difficiles à prendre. Il faut trancher sur la suite à donner au confinement actuel.

La date que vous devez encercler est celle du 8 février. Les mesures en place actuellement vont rester les mêmes jusqu’à cette date. Ensuite, j’aimerais pouvoir assouplir certaines règles. J’aimerais, si la situation le permet, pouvoir redonner un peu d’oxygène à nos commerçants.

Ça peut encore changer pour toutes sortes de raisons, mais pour l’instant, on planifie annoncer notre décision mardi prochain, à 17 h. Ça va laisser à tout le monde le temps de s’ajuster d’ici le 8 février.

C’est sûr que c’est une lourde responsabilité de trancher des questions qui affectent la vie d’autant de personnes. Quand on demande aux Québécois leur confiance pour devenir leur premier ministre, on doit être prêt à assumer cette charge. Je suis loin de m’en plaindre. Je suis honoré d’être au service des Québécois.
Il y a toutes sortes de circonstances qui font que, des fois, c’est plus difficile de trancher. Quand la situation est urgente et grave, comme en mars dernier, on n’a pas beaucoup de temps. On n’a pas beaucoup d’informations sur lesquelles on peut se baser. Je peux vous dire que la décision de mettre le Québec sur pause le 23 mars dernier a été l’une des plus difficiles de ma vie. Je me suis senti seul. On n’avait pas le luxe d’attendre. En pensant à la souffrance des entrepreneurs, au monde qui perdait leur emploi et au choc que ça causait, j’ai eu des doutes. Je n’ai pas dormi beaucoup. Mais il fallait trancher et je l’ai fait.

En fin de semaine, je dois encore peser le pour et le contre avant de trancher. Comme premier ministre, je consulte beaucoup de monde avant de prendre des décisions. J’ai eu des discussions avec le Dr Arruda et avec le ministre de la Santé, Christian Dubé. Et j’ai eu de bons échanges avec nos députés, avec mon cabinet et avec l’équipe du ministère du Conseil exécutif.

Une fois que j’ai toutes les informations et l’avis de tout le monde, c’est à moi de prendre les décisions. Et c’est là que je pense le plus à vous. Je pense à ce qui me semble le mieux pour la population québécoise. Ce qui me guide dans le contexte actuel, c’est la prudence. Je me dis que je dois avant tout protéger la santé et la sécurité des Québécois. Je le fais sans tout connaître de l’avenir. Combien de vaccins recevrons-nous au cours des prochaines semaines, des prochains mois? Est-ce que les variants du virus vont s’installer au Québec et provoquer une autre vague? Combien de temps encore les Québécois vont être capables d’endurer les restrictions sanitaires?

C’est ça que je suis en train de faire, en fin de semaine.

Je pense beaucoup à vous.

Votre premier ministre

COVID-19: Trudeau annoncerait vendredi de nouvelles restrictions aux voyageurs

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau pourrait annoncer vendredi l’application de nouvelles mesures de restriction sur les voyages internationaux afin de contrer autant que possible la propagation au Canada du coronavirus.

u cours des dernières semaines, M. Trudeau a souventes fois exhorté les Canadiens à ne pas effectuer à l’étranger des voyages qui ne sont pas essentiels. Il a aussi imposé aux voyageurs des mesures rendant leur retour au pays plus contraignant.

À l’approche de la relâche hivernale, ces mesures demeurent insuffisantes aux yeux du premier ministre du Québec François Legault, qui réclame depuis plusieurs jours que le gouvernement fédéral impose aux gens rentrant au Canada une quarantaine de deux semaines dans un hôtel, à leurs frais.

Le premier ministre Trudeau a jusqu’ici manifesté une certaine ouverture face à cette suggestion.

Depuis le 7 janvier, le gouvernement du Canada exige de toute personne voulant monter à bord d’un avion en partance pour le Canada de produire un résultat négatif à un test de COVID-19 qui aura été subi 72 heures avant le départ.

Les premiers ministres Legault et Doug Ford, de l’Ontario, demandent qu’Ottawa rende aussi obligatoire un test dès l’arrivée au Canada et interdise les vols en provenance de pays affectés par les nouveaux variants du coronavirus.

Le Canada a imposé une telle interdiction après que le Royaume-Uni ait rapporté la présence d’un variant en décembre, mais la mesure a été levée lorsque l’obligation de produire un test négatif avant d’entrer dans l’avion a été mise en place.

Par ailleurs, le premier ministre Trudeau pourrait profiter de la conférence de presse qu’il tiendra à 11 h 30 à Ottawa pour annoncer une nouvelle aide financière aux provinces et territoires pour rendre leurs écoles plus sécuritaires pendant la pandémie.

Le 26 août dernier, il avait consacré un premier investissement pouvant atteindre jusqu’à 2 milliards $ dans le cadre du Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire.

La nouvelle enveloppe devrait notamment servir à l’aménagement de structures de distanciation physique, à l’amélioration de la qualité de l’air des écoles, à l’achat d’équipements de protection et à d’autres initiatives en matière d’hygiène.

Des conducteurs bloqués dans une tempête de neige reçoivent des vaccins COVID-19 restants

Des travailleurs de la santé de l’Oregon ont mis en place une clinique de vaccination contre le COVID-19 impromptue après avoir été bloqués dans la neige alors qu’ils rentraient chez eux après une campagne de vaccination.

Un groupe d’environ 20 travailleurs de la santé du département de santé publique du comté de Josephine revenait d’un événement de vaccination dans un lycée local lorsqu’une tempête de neige les a bloqués sur une autoroute, selon le département de la santé.

Les travailleurs ont quitté l’événement avec six doses restantes de vaccins contre le COVID-19, qu’ils prévoyaient d’administrer aux bénéficiaires à proximité de Grants Pass, dans l’Oregon.

Réalisant que les doses expireraient alors qu’ils étaient coincés dans la tempête, les travailleurs de la santé ont marché de voiture en voiture pour offrir à d’autres automobilistes bloqués une chance de recevoir le vaccin.

Les photos partagées par le département de la santé sur Facebook montrent les travailleurs de la santé portant des masques, qui avaient également une ambulance sous la main, administrant des vaccins à des automobilistes surpris.

Les six doses de vaccin restantes ont été administrées pendant la tempête de neige, selon le département de la santé.

Une personne qui a reçu le vaccin sur la route était un employé du bureau du shérif du comté de Josephine qui est arrivé trop tard pour l’événement de vaccination au lycée, mais s’est retrouvé bloqué au même endroit que les travailleurs de la santé sur le chemin du retour.

« Honnêtement, une fois que nous avons su que nous n’allions pas rentrer en ville à temps pour utiliser le vaccin, c’était le choix évident à faire », a déclaré Michael Weber, directeur de la santé publique du comté de Josephine, au New York Times à propos de l’administration de vaccins sur le route. « Notre règle n ° 1 pour le moment est que nous gaspillons rien. »

Source: https://gma.abc/3t5hxtg

Un généreux pourboire de 1400$ par un client au Colorado

On ne voit pas ça souvent, du moins si généreux. Le client  d’un restaurant du Colorado a laissé pas moins de 1400$ de pourboire à l’équipe et leur a laissé un message à l’équipe.

Ce dernier  s’est présenté mercredi au Notchtop Bakery & Cafe où il a mangé un déjeuner.

Lors de la réception de la facture de 20,04$, il s’est informé en demandant combien de personnes travaillaient ce jour-là. 

200$ à chacun des sept employés du restaurant à été laissé totalisant 1400$.

On a pu lire sur la facture , «COVID Sucks!».

Ce geste de grande  générosité a grandement ému les employés. Nous étions tous sous le choc», raconte la propriétaire Nailya Khametvalieva.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que David n’était pas un client régulier du restaurant puisque c’était seulement sa deuxième visite!

Les temps ont été difficiles pour le restaurant et les employés, mais ils remercient grandement leurs clients qui les appuient pendant la crise sanitaire.