Archives de catégorie : SAAQ

Le pont Gédéon-Ouimet, situé sur l’autoroute 15 et reliant Laval et Boisbriand, sera reconstruit.

Les détails: 

D’un peu plus de 1 kilomètre, le nouveau pont sera doté: 

•de 4 voies de circulation dans chaque direction, dont 1 voie prévue pour le transport collectif; 

•d’accotements de 3 mètres aménagés de part et d’autre des voies de circulation. 

C’est le moment de vous faire entendre! Une consultation publique, menée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, est en cours. 

Cette consultation s’inscrit dans le cadre de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement. Vous pouvez faire part de vos observations et préoccupations sur les enjeux que l’étude d’impact du projet devrait aborder.

Pour participer, c’est ici: https://bit.ly/3zHi2g2

La fatigue au volant, il faut y voir


Les conducteurs de véhicules lourds ont été très occupés sur les routes du Québec au cours de la pandémie. La fatigue que vous vivez au volant doit être prise au sérieux. Dans les dernières années, une part importante des accidents mortels au Québec impliquant un véhicule lourd avaient la fatigue comme facteur contributif. Comme conducteur de véhicules lourds, vous avez un rôle actif à jouer afin de prévenir les accidents, au même titre que les autres acteurs de l’industrie.

Dans le cadre de ses activités de prévention et de sensibilisation, la SAAQ a mis à jour le Guide de gestion de la fatigue, qui se décline maintenant en deux guides distincts : l’un à l’attention des conducteurs, et l’autre, plus complet, qui s’adresse à l’ensemble de l’industriedu transport routier. Nous vous invitons à consulter ces guides et à les diffuser dans votre réseau afin de réduire le nombre d’accidents dus à la fatigue, qui touche tous les conducteurs.

N’oubliez pas, adoptez de saines habitudes de vie et de sommeil et planifiez vos trajets de manière à pouvoir prendre des moments de repos. Bonne route!

Arrêtez-vous avant que la fatigue ne vous arrête

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) lance une campagne de sensibilisation sur la fatigue au volant afin de sensibiliser les conducteurs au fait que la fatigue peut entraîner des accidents. Elle souhaite ainsi inciter les conducteurs à s’arrêter au besoin durant leurs déplacements.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du plan d’action Fatigue de la Stratégie de prévention en sécurité routière 2021-2023 de la SAAQ, qui vise à responsabiliser chaque conducteur à l’égard de sa fatigue et des risques qu’elle comporte. Les plus récentes statistiques indiquent qu’en moyenne, au cours des 5 dernières années, la fatigue serait en cause dans 22 % des accidents mortels et dans 23 % de l’ensemble des accidents avec blessures corporelles sur les routes au Québec. 

Citations : 

« À l’approche des vacances estivales, nous souhaitons rappeler aux conducteurs que la fatigue représente un réel risque d’accident. En effet, tout comme la consommation d’alcool, l’accumulation de fatigue diminue la concentration, le jugement et le temps de réaction, donc la capacité de conduire. » 

François Bonnardel, ministre des Transports

« La fatigue au volant peut avoir des conséquences graves. La volonté ou l’expérience de conduite n’y changent rien, c’est pourquoi les conducteurs doivent être attentifs à leurs signes de fatigue et s’arrêter pour se reposer dès que ceux-ci apparaissent. Il est également conseillé de prévoir ses déplacements pour y inclure des pauses à intervalles réguliers, par exemple lorsque l’on planifie ses vacances. Il s’agit de mesures simples qui peuvent contribuer aux déplacements sécuritaires. » 

Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec

Rappel des signes de fatigue 

Quand ces signes apparaissent, votre capacité de conduire est déjà affectée :

Vous avez de la difficulté à vous concentrer, à rester vigilant et attentif. 

Vos réactions sont plus lentes. 

Vous avez des pertes de mémoire (vous avez de la difficulté à vous souvenir des derniers kilomètres parcourus). 

Vous vous sentez irritable ou agité (vous avez de la difficulté à trouver une position confortable). 

Vos pensées sont décousues. 

Vous avez du mal à interpréter votre environnement (vous imaginez une ombre sur la route ou vous avez l’impression que votre vision est réduite comme si vous conduisiez avec des oeillères). 

Vous avez de la difficulté à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes (vous changez involontairement de voie, vous roulez sur les bandes rugueuses en bordure de la route). 

Vous bâillez souvent. 

Vos yeux picotent. 

Vous cognez des clous. 

Source: SAAQ

Transport d’un Boeing 737 sur l’autoroute de Trois-Rivières à Québec


Une des plus grosses pièces jamais transportées sur la route au Québec selon le ministère des Transports

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un Boeing 737 transporté par la route au Québec… en fait, ce n’est jamais arrivé. Le gigantesque avion, dont la carlingue mesure plus de 100 pieds, sera déplacé de l’aéroport de Trois-Rivières vers Québec sous escorte policière à 21 heures dès ce soir. À eux seuls, la planification et le démantèlement de cet avion, en vue du transport par la route, auront pris plus de trois mois. Avec son diamètre de 14 pieds, il s’agit, selon le ministère des Transports du Québec, de l’une des plus grosses pièces ayant jamais été transportées sur l’autoroute au Québec.

Étapes clés des déplacements

Départ prévu et adresse de la destination de départ : 21 heures, à l’aéroport de Trois-Rivières au 3500, chemin de l’Aéroport, Trois-Rivières.

Parcours : Après le départ de l’aéroport, le convoi empruntera l’autoroute 55 pour joindre l’autoroute 40 et se diriger vers l’autoroute 540 (Duplessis).

Arrivée prévue et adresse de la destination finale : Entre 1h et 2h am au 937, 9e rue de l’aéroport 

Des défis et un passage clé

L’opération de transport, unique en son genre au Québec, a évidemment demandé l’expertise d’une compagnie de transport spécialisée alors qu’à certains passages, comme sous des viaducs, il n’y aura que quelques centimètres de dégagement. Il faut savoir que la carlingue d’un Boeing 737 fait 14 pieds de diamètre et que la hauteur maximale de certains viaducs est de 16 pieds. Il faut donc utiliser une remorque articulée, unique en son genre, qui ne dépasse pas deux pieds de hauteur. Le passage le plus complexe, qui devrait avoir lieu entre 1h et 2h am sur le boulevard Hamel à Duplessis, à Québec, s’avèrera particulièrement délicat.

Quelques détails concernant l’opération

  • Au total, l’opération nécessitera cinq camions de transport : un pour la carlingue, un pour la queue, deux autres pour les ailes et un dernier pour le train d’atterrissage. 
  • Le démantèlement (qui a pris plus d’un mois) et le transport ont nécessité un investissement de centaines de milliers de dollars et l’expertise de plusieurs entreprises québécoises. 
  • Pendant 10 jours, une vingtaine de personnes travailleront à réassembler l’avion.

Pourquoi ce déplacement ? Qui est derrière cette opération ?

Pour l’instant, nous ne pouvons pas en dire plus sinon que des informations concernant la nouvelle fonction de ce Boeing 737 seront divulguées dans les prochaines semaines.

SOURCE Le 737


Période de dégel – Dates officielles et visées

Le Ministère rappelle aux utilisateurs de véhicules lourds et aux expéditeurs que les limites de charge autorisées sont réduites en période de dégel sur l’ensemble des chemins publics. Il en est ainsi chaque année afin de tenir compte de la capacité portante plus faible du réseau routier durant cette période.

Pour la période de dégel 2021, les dates officielles et visées de début et de fin de la période de restriction des chargespour chacune des zones de dégel sont les suivantes :

Dates officielles pour 2021

Zone 1

  • Du lundi 22 mars (00 h 01) au vendredi 21 mai (23 h 59)

Zone 2

  • Du lundi 22 mars (00 h 01) au vendredi 21 mai (23 h 59)

Dates visées pour 2021

Zone 3

  • Du lundi 29 mars (00 h 01) au vendredi 28 mai (23 h 59)

Selon l’évolution des conditions météorologiques, le début et la fin de la période de restriction des charges peuvent être devancés ou retardés

Nouveaux services chez les mandataires en permis et en immatriculation

Par l’entremise de ses mandataires, la SAAQ offrira désormais un nouveau service aux conducteurs de véhicules lourds.

En effet, les futurs conducteurs de véhicules des classes 1, 2 et 3 pourront dès maintenant se présenter dans n’importe lequel des points de service de la SAAQ pour obtenir un permis d’apprenti conducteur de la classe appropriée, faire les tests visuels et remettre le rapport médical requis.

L’ajout de ce service permettra le désengorgement des centres de services de la Société et l’offre d’un plus grand nombre de rendez-vous.

Prenez rendez-vous dans le point de service le plus près de chez vous en consultant saaq.gouv.qc.ca/rendez-vous.

TÉMOIN LUMINEUX ET AVERTISSEUR SONORE DE BENNE BASCULANTE RELEVÉE

Les nouvelles mesures du Code de la sécurité routière comprennent l’obligation d’ajouter un équipement aux camions, aux remorques et aux semi-remorques à benne basculante.

La version finale du Règlement sur les dispositifs de sécurité de bennes basculantesCe lien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre a été publiée le 24 avril 2019. Le 1er septembre 2020, tous les véhicules visés devront être munis d’un dispositif.

La nouvelle disposition du Code de la sécurité routièrequi exige ces dispositifs, soit l’article 257.1, est entrée en vigueur le 18 avril 2019. C’est cet article qui a permis l’adoption du règlement dans lequel sont précisés les véhicules visés ainsi que les spécifications techniques des dispositifs, tels le niveau sonore, l’emplacement du témoin lumineux ou la fréquence de clignotement. L’amende prévue au nouvel article 285.1 du Code de la sécurité routièreest de 350 $ à 1 050 $ pour les contrevenants.

Pour en savoir plus, consultez le document Questions-réponses sur les dispositifs de sécurité de bennes basculantes (PDF, 240 ko)Ce fichier n’est pas conforme aux standards sur l’accessibilité du Web.. Ce document est régulièrement mis à jour suivant les questions qui nous sont adressées.