Archives pour la catégorie Justice

Un lot de marijuana retrouvés cachés dans une cargaison de papayes d’une valeur de 27 millions

Plus de 12 000 livres de marijuana ont été découvertes à l’intérieur d’un semi-remorque transportant des papayes cette semaine en Californie.

La contrebande a été découverte le lundi 22 février vers 17 h 45. au port d’entrée d’Otay Mesa en Californie.

Selon la patrouille des douanes et des frontières, la plate-forme a été envoyée au système d’imagerie à rayons X, où les agents des douanes et de la patrouille frontalière ont identifié des «anomalies» dans la remorque. Un chien de détection des drogues a été appelé et immédiatement alerté de l’envoi, ce qui a incité à une inspection plus approfondie.

Les agents ont inspecté le chargement et découvert 873 paquets enveloppés de marijuana cachés parmi le chargement de papayes.

Le camionneur mexicain âgé de 50 ans a depuis été placé en garde à vue par des agents des services d’immigration et des douanes américaines, des enquêtes sur la sécurité intérieure (HSI) et a été transporté au Metropolitan Correction Center de San Diego. Le camion, la remorque et les stupéfiants ont également été saisis.

Les 12 000 livres de marijuana ont une valeur marchande estimée à 27 millions de dollars.

«Les agents du CBP sont vigilants pour arrêter ceux qui ont l’intention de faire du transport illégal aux frontières, alors qu’ils tentent d’entrer aux États-Unis», a déclaré Anne Maricich, directrice par intérim des opérations sur le terrain pour le CBP à San Diego. «Leurs efforts d’application de la loi et leur expérience sont régulièrement mis à l’épreuve, et les résultats sont phénoménaux, car leur objectif est toujours de protéger le pays.»

Source: https://bit.ly/3dKU4IK

Le Congrès obtient les voix nécessaires à la mise en accusation de Trump

WASHINGTON | Une majorité d’élus de la Chambre des représentants a voté mercredi la mise en accusation formelle de Donald Trump pour avoir incité aux violences du Capitole, ouvrant la voie à un deuxième procès historique du président des États-Unis. 

Le seuil de 217 voix en faveur de l’inculpation de M. Trump a été dépassé, la Chambre à majorité démocrate continuant à voter sur l’adoption de l’acte d’accusation visant le milliardaire républicain, dans une capitale fédérale sous haute tension. Dix républicains ont déjà voté avec les démocrates en faveur de l’impeachment.

Le procès de Donald Trump, par les sénateurs, devrait se dérouler après son départ de la Maison-Blanche, le 20 janvier.

Dans une ville de Washington sous haute tension une semaine après l’assaut de ses partisans sur le Capitole et à sept jours de l’investiture du président élu démocrate Joe Biden, Donald Trump a lancé un nouvel appel au calme tardif.

« PAS de violence, PAS de délits, PAS de vandalisme », a-t-il exhorté dans un communiqué alors que de nouvelles manifestations sont annoncées pour le week-end.

« J’appelle TOUS les Américains à contribuer à apaiser les tensions », a ajouté celui qui a été privé ces derniers jours de l’essentiel de ses canaux de communication préférés sur les réseaux sociaux.

La capitale fédérale, placée sous très haute sécurité, était méconnaissable. 

Militaires au Capitole

Images saisissantes: des dizaines de militaires réservistes ont passé la nuit à l’intérieur du Congrès, dormant encore à même le sol alors même que les élus affluaient.

Des blocs de béton ont été disposés pour bloquer les principaux axes du centre-ville, d’immenses grilles métalliques entourent nombre de bâtiments fédéraux, dont la Maison-Blanche. La Garde nationale est omniprésente.

[VIDÉO] Arrêtée par la Police pour avoir publié le vidéo d’un hôpital vide sur facebook

Debbie Hicks a été arrêtée chez elle à Stroud, UK après que la femme de 46 ans se soit promenée dans l’hôpital Royal de Gloucester en affirmant qu’il était vide.

Debbie Hicks s’est rendue lundi dans l’hôpital de Gloucester et elle a commencé le tournage.

« Nous avons été mis au niveau maximale pour ça? » dit la femme Stroud. “C’est une honte. J’ai vu moins de 20 personnes.”

La Police s’est rendue chez la dame pour l’arrêter 48 heures plus tard prétextant qu’elle avait commis une infraction à l’ordre public en relation avec la vidéo.

De plus, les gestionnaires de l’hôpital clament que filmer des patients qui attendent sans leur consentement est à la fois intrusif et bouleversant, car le maintien de la confidentialité des patients est essentiel pour que nos hôpitaux soient un espace sûr.

A suivre

Source https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/anti-lockdown-activist-arrested-dressing-23248926

Justin Trudeau serait-il à la Barbade ?

Des informations circulent à l’effet qu’un des 5 CL600 détenu par le Gouvernement Canadien serait présentement à la Barbade.

La seule information confirmée sur ce vol est qu’il s’agit d’un challenger de série 600 Jet appartenant au gouvernement du Canada qui a quitté Ottawa hier matin et qui est arrivé 3 heures et 47 minutes plus tard à la Barbade et plus précisément au Bridgetown Grantley Adams Airport.

Un homme a d’ailleurs publié les photos de l’avion en question arrivant sur l’île des Caraïbes prétendant qu’il pourrait bien s’agir de Justin Trudeau.

C’est une question de temps avant le vaccin obligatoire et le passeport pour entrer aux États-Unis

Maintenant que les vaccins contre la covid commencent à être déployés aux États-Unis et à l’étranger, de nombreuses personnes peuvent rêver du jour où elles pourront voyager, faire du shopping et aller au cinéma à nouveau. Mais pour faire ces activités, vous aurez éventuellement besoin de quelque chose en plus du vaccin: une demande de passeport vaccinal.

Plusieurs entreprises et groupes technologiques ont commencé à développer des applications ou des systèmes pour smartphone permettant aux individus de télécharger les détails de leurs tests et vaccinations COVID-19, créant des informations d’identification numériques qui pourraient être affichées afin d’entrer dans les salles de concert, les stades, les cinémas, les bureaux ou même les pays.

La suite: https://bit.ly/3ryyUBY

Contester une contravention Covid: Est-ce que j’ai des chances de gagner ?

En date du 30 novembre, le Directeur des poursuites criminelles et pénales avait signifié 3876 constats liés au décret sanitaire à l’échelle de la province. Du nombre, 1526 ont fait l’objet d’un plaidoyer de non-culpabilité et 1642 n’ont fait l’objet d’aucun plaidoyer dans les temps requis. Seulement 349 personnes ont payé l’amende sans la contester, et 271 ont plaidé coupable.

Me Alain-Robert Nadeau tenait dans une lettre ouverte publiée en octobre les propos suivants

« rien dans la Loi sur la santé publique n’autorise le gouvernement à adopter des mesures conférant des pouvoirs discrétionnaires aux policiers ou à imposer des sanctions pénales ».

-Me Nadeau

Kareen Savoie faisait partie de ce groupe, ayant elle-même reçue une contravention dans un Dollorama de St-Calixte pour « avoir refuser d’obéir à l’ordre de ne ps accéder à un lieu visé par cet ordre ou de s’y trouver sans porter de couvre-visage ».

Le montant de la contravention était de 1000$ plus 296$ de frais et 250$ de contribution pour un grand total de 1546$.

Kareen a immédiatement contesté sa contravention et le 16 décembre 2020, Le Ministère de la Justice lui a envoyé une lettre pour lui dire que les chefs d’accusations avaient été retirés conformément à l’article 12 du code de procédure pénale.

Morale de cette histoire ? Faites valoir vos droits.

Un camionneur se fait offrir un «téléphone portable, 200$ et une chambre d’hôtel» pour transporter 86 immigrants illégaux

Des agents de la patrouille frontalière américaine ont découvert 86 immigrants illégaux à l’arrière d’une remorque au point de contrôle de l’Interstate 35 au Texas.

Ronald Knight, de Savannah, Tennessee, a été arrêté et accusé de transport, tentative de transport et conspiration pour transporter des immigrants qui avaient franchi la frontière illégalement.

L’inspection de la remorque a eu lieu le 25 novembre lorsqu’une unité K-9 a alerté sur une possible contrebande dans un semi-remorque bleu tirant une remorque blanche.

Knight a été identifié comme le conducteur et lorsqu’on lui a demandé ce qu’il transportait, Knight aurait répondu «San Antonio».

Knight a été renvoyé à une inspection secondaire, où les agents ont fouillé la remorque et ont trouvé 86 immigrants illégaux.

Des agents spéciaux de la Sécurité intérieure ont répondu pour reprendre l’affaire.

Knight a accepté de fournir une déclaration post-arrestation. Il a déclaré avoir vu des voitures se rendre à la remorque pour charger. Il a dit qu’on lui avait également dit d’effectuer un comptage des effectifs avant de partir.

Selon l’affidavit, «Knight a ouvert la remorque et a vu tous les (immigrants). Knight a déclaré qu’on lui avait fourni un téléphone portable, 200 $ et une chambre d’hôtel pour conduire la remorque jusqu’à San Antonio, au Texas.

Source: https://bit.ly/3mVbEeS

[Raid important] Le gouvernement fédéral américain saisit 3,5 millions de dollars en espèces, ainsi que des médicaments, des gilets pare-balles et des munitions dans un stationnement de camions à San Diego

Des agents fédéraux ont arrêté trois personnes la semaine dernière dans «ce qui est considéré comme la plus grande saisie d’argent, de stupéfiants et de munitions» dans le district sud de la Californie.

Les arrestations et les saisies ont été effectuées le 20 novembre dans un stationnement de camions non divulgué à San Diego, en Californie, à la suite d’une enquête de plusieurs années sur des associés du cartel de Sinaloa menée par la Drug Enforcement Administration, Homeland Security Investigations, le San Diego Sheriff’s Department, la police de San Diego et le bureau du procureur des États-Unis pour le district sud de la Californie.

Au cours du raid, les agents ont déclaré avoir saisi environ 3,5 millions de dollars en vrac de devises américaines, 685 kilogrammes de cocaïne, 24 kilogrammes de fentanyl et environ 20 000 cartouches de calibre .50 et des centaines de gilets pare-balles dans le stationnement des camions.

Jesus Burgos Arias, 32 ans, Juan Alatorre Venegas, 44 ans, et Jose Yee Perez, 54 ans, tous ressortissants mexicains, ont été placés en état d’arrestation et accusés de complot en vue de posséder dans l’intention de distribuer une substance contrôlée.

L’arrestation et les saisies font suite à une enquête qui a débuté en 2011 et qui «s’est transformée en une vaste enquête multi-nationale et multi-États qui a abouti à des dizaines d’arrestations et de saisies de 1397 kilogrammes de méthamphétamine, 2214 kilogrammes de cocaïne, 17,2 tonnes de marijuana, 95,84 kilogrammes d’héroïne et 27 892 706 dollars de stupéfiants. »

«Grâce au travail de collaboration avec nos partenaires d’application de la loi de l’État et du gouvernement fédéral, nous sommes en mesure d’annoncer ce coup dur aux cartels mexicains opérant à San Diego», a déclaré l’agent spécial de la DEA en charge, John W. Callery. «Nous sommes en outre encouragés d’avoir pu les séparer de leurs dangereuses munitions de calibre .50 et de plus de 3 millions de dollars de produits de la drogue qu’ils ont gagnés en vendant la mort ici dans notre communauté et partout aux États-Unis.

S’ils sont reconnus coupables, les trois suspects encourent un minimum obligatoire de 10 ans et une peine d’emprisonnement à perpétuité en plus d’une amende de 10 millions de dollars.

Source: https://bit.ly/3m9c80m

[Texas] Plus de 60 millions de dollars de méthamphétamine ont été saisis à la frontière américano-mexicaine à Laredo la semaine dernière.

Les saisies ont eu lieu les 27 et 28 octobre près du port d’entrée de Laredo à Laredo, au Texas.

Selon Fox 29 News, lors de la première découverte, des agents se sont méfiés d’un semi-remorque Freightliner 2006 vide venant du Mexique. Les agents ont ensuite inspecté le camion à l’aide d’un «système d’imagerie non intrusif» et de chiens, ce qui a conduit à la découverte de 618 colis contenant de la méthamphétamine présumée cachés dans la remorque vide. Les stupéfiants cachés ont une valeur marchande estimée à 39 762 165 $.

La deuxième découverte a eu lieu au World Trade Bridge dans la même installation. Au cours de cet incident, des agents ont envoyé un semi-remorque Freightliner 1999 transportant des légumes surgelés du Mexique pour une inspection plus approfondie.

Au cours de l’inspection, les agents ont utilisé le même système d’imagerie non intrusif pour inspecter la plate-forme, mais ce sont les chiens  qui ont alerté les agents de la présence de drogues illicites, permettant aux agents de déterrer 52 paquets contenant 1049,84 livres de méthamphétamine présumée cachés parmi les congelés. des légumes.

Les stupéfiants saisis lors des deux tentatives de contrebande ont une valeur marchande combinée estimée à 60 758 775 $.

Les deux cas ont été confiés aux agents spéciaux des enquêtes de sécurité intérieure et d’immigration des États-Unis d’Amérique pour une enquête plus approfondie.

Source: https://bit.ly/2I3fCm4

[Covid19] Les gyms renoncent à rouvrir leurs portes jeudi

(Montréal) Tout indique que les dirigeants des quelque 200 centres de sport qui ont annoncé lundi dernier qu’ils allaient rouvrir leurs établissements jeudi en défiant la loi aient choisi de reculer.

La Presse Canadienne

Ils annoncent mercredi matin qu’ils ont pris la décision d’inviter plutôt leurs clients à une contestation devant leurs installations jeudi à partir de 8 h 30. Ils assurent que cette contestation sera menée en conformité avec les règles sanitaires en vigueur pendant la pandémie de coronavirus.

Mardi, le premier ministre François Legault a annoncé que lors de sa réunion hebdomadaire du lendemain, le conseil des ministres pourrait adopter un décret fixant les montants des amendes à être distribuées aux établissements et à leurs clients qui choisiraient de défier la loi. 

Mercredi, la coalition des Centres d’activités physiques du Québec annonce que l’invitation à la contestation transmise aux clients ne sera que le premier pas d’un mouvement qu’elle souhaite voir grandir afin que le gouvernement Legault réalise qu’il doit mieux tenir compte de la santé physique et mentale des Québécois. 

La coalition précise qu’en fonction de l’ouverture ou de la fermeture à leurs revendications, elle évaluera la possibilité de poser d’autres actions futures. 

Il y a un mois, dans l’espoir de réduire au minimum le nombre de contacts interpersonnels, principale source de contamination de la COVID-19, le gouvernement décidait de fermer plusieurs lieux de rassemblement, notamment les gyms, restaurants, bars, théâtres et salles de cinéma. On interdisait aussi la pratique des sports d’équipe, de même que les rassemblements privés, en famille ou entre amis.


Cette mesure était en vigueur jusqu’au 28 octobre ; cette semaine, le gouvernement du Québec a annoncé qu’elle serait prolongée jusqu’au 23 novembre, dans les zones rouges.