Archives de catégorie : Automatisation

[Texas] J.B. Hunt est le premier transporteur avec des camions autonomes en collaboration avec Waymo

Source: https://bit.ly/3qwtwRs

Un méga transporteur prévoit bientôt des trajets de transport « entièrement autonomes » grâce à son partenariat continu avec un fabricant de technologies sans conducteur de premier plan.

J.B. Hunt Transport Services Inc. a annoncé qu’il étendait son partenariat et sa collaboration avec Waymo Via, qui, selon le transporteur, conduira à des trajets autonomes au Texas dans les « prochaines années ».

Les deux sociétés ont achevé leurs premiers essais l’année dernière en déplaçant du fret le long de l’Interstate 45 pour l’un des plus gros clients de J.B. Hunt, qui n’a pas été identifié.

« Notre projet pilote l’année dernière avec Waymo Via nous a vraiment aidés à comprendre comment la technologie de conduite autonome pourrait être mise en œuvre dans nos opérations », a déclaré Craig Harper, directeur du développement durable et vice-président exécutif chez J.B. Hunt. 

De plus, le partenariat comprendra également l’exploration de solutions pour fusionner la technologie de conduite autonome de Waymo Via avec J.B. Hunt 360°, la plateforme de fret numérique du méga transporteur.

« Nous croyons que la technologie de conduite autonome nous aidera à créer un réseau de transport le plus efficace en Amérique du Nord, et notre collaboration avec Waymo Via est une étape cruciale vers l’accomplissement de cette mission », a commenté Harper.

[Vidéo] Le trajet complet d’un camion autonome sans conducteur en Arizona

Source: https://bit.ly/32SEGql

Le développeur de camions autonomes a réussi sa première course sans conducteur

Effectivement, la start-up de technologie de conduite de camion autonome TuSimple a déclaré avoir achevé avec succès le mois dernier ce qu’elle présente comme « le premier semi-remorque entièrement autonome au monde à circuler sur des routes publiques sans conducteur et sans intervention humaine ».

Le trajet a eu lieu le 22 décembre avec le semi-remorque autonome aménagé de TuSimple. Sa course a commencé à une gare de triage de Tucson, en Arizona, parcourant plus de 80 miles sur les rues et les autoroutes de nuit jusqu’à sa destination. Tout au long du trajet, le système de conduite autonome (ADS) de TuSimple a parcouru les rues, les feux de circulation, les bretelles d’accès, les bretelles de sortie, les véhicules de secours et les changements de voie dans la circulation tout en interagissant avec d’autres automobilistes.

La suite (en anglais): https://bit.ly/32SEGql

Gatik et Walmart réalisent des livraisons sans chauffeur, une première pour l’industrie du camionnage autonome dans le monde

Réalisé par Gatik, la suppression d’un chauffeur de sécurité dans ses opérations quotidiennes marque une étape historique dans la commercialisation de la livraison autonome en toute sécurité et à grande échelle dans le secteur de la logistique court-courrier.

Gatik et Walmart Inc. ont annoncé cette semaine que Gatik opère quotidiennement sans chauffeur des livraisons avec des itinéraires planifiés pour Walmart à Bentonville en Arkansas.

Le déploiement de Gatik avec Walmart dans l’État représente une première.

Les opérations entièrement sans conducteur de Gatik, qui ont commencé en août 2021, impliquent des livraisons cohérentes et répétées plusieurs fois par jour, sept jours par semaine sur les routes publiques et libèrent tous les avantages de la livraison autonome pour les clients de Walmart : une vitesse et une réactivité accrues lors de l’exécution du commerce électronique. commandes, une utilisation accrue des actifs et une sécurité accrue pour tous les usagers de la route.

La suite (en anglais) https://bwnews.pr/3BVlKmx

Tesla retarde la venue de son semi-remorque électrique pour une troisième fois

Tesla a annoncé lundi qu’il reporterait les débuts de son tracteur électrique de classe 8 à l’année prochaine, pour la troisième fois depuis son dévoilement en 2017.

Citant les problèmes actuels de la chaîne d’approvisionnement – y compris une pénurie mondiale de conducteurs et les défis de l’accélération de la production de véhicules sur de nouveaux sites de fabrication à travers le monde – la société a déclaré que « le rythme des rampes de production respectives sera influencé par l’introduction réussie de nombreux nouveaux produits et fabrications. technologiques, les défis actuels liés à la chaîne d’approvisionnement et les autorisations régionales.

Pour mieux se concentrer sur ces usines, et en raison de la disponibilité limitée des cellules de batterie et des défis de la chaîne d’approvisionnement mondiale, nous avons reporté le lancement du programme de semi-remorque à 2022. »

La suite: https://bit.ly/3ifIY04

Arrivée des 300 bus: La STM réalise l’agrandissement de trois centres de transport existants

Dans le cadre de sa stratégie d’accueil des 300 bus, la Société de transport de Montréal (STM) annonce la réalisation des travaux d’agrandissement dans les trois centres de transport prévus, ce qui permet d’accueillir un total de 160 bus supplémentaires.



Ainsi: 

  • ▪️Le centre de transport Legendre peut accueillir 56 bus supplémentaires;
  • ▪️Le centre de transport Saint-Laurent peut accueillir 52 bus supplémentaires;
  • ▪️Le centre de transport Anjou peut accueillir 52 bus supplémentaires.

En plus des stationnements pour bus, les agrandissements comportent de nouvelles baies d’entretien avec des passerelles pour favoriser l’accès au toit des véhicules et des ponts roulants, des espaces pour les employés, des salles de réunion, de même que des emplacements pour les installations électriques et mécaniques, notamment pour la recharge éventuelle des bus électriques. Les trois agrandissements comportent aussi un toit vert.

Les travaux dans les trois centres de transport ont été réalisés au coût de 219 M$.

Une stratégie d’accueil des 300 bus en cinq points

Il s’agit de la 3e solution complétée de la stratégie d’accueil des 300 bus qui prévoit :

  • ▪️Le réaménagement d’un bâtiment industriel en location pour cinq ans afin d’accueillir 50 bus – complété en 2019;
  • ▪️La réfection de la toiture du Centre de transport St-Denis afin de prolonger sa durée de vie bus – complétée en 2019;
  • ▪️L’agrandissement de trois centres de transport existants – Anjou, Legendre, St-Laurent – pouvant accueillir, au total, 160 bus supplémentaires – complété en 2021
  • ▪️La construction du Centre transport de Bellechasse, débutée en 2019, pour une mise en service en 2023;
  • Le début des études pour la construction d’un centre de transport dans l’Est de Montréal.

Source: https://bit.ly/36tWyGL

Elon Musk admet qu’il « ne s’attendait pas » à ce que la conception de l’autonomies soient si « difficiles »


De quoi (on l’espère) calmer la manne de charmants qui tentent de faire peur aux routiers/routières sur une future précarité d’emploi.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, s’est récemment rendu sur Twitter pour admettre que le développement de la technologie des véhicules autonomes n’est pas aussi facile qu’il l’avait imaginé.

Musk est l’un des partisans les plus en vue de la technologie de conduite automatisée, mais après avoir travaillé sur le développement de voitures et de camions autonomes pendant des années, il dit qu’il comprend enfin que c’est plus difficile qu’il ne le pensait.

En réponse à un utilisateur de Twitter lui reprochant la date cible manquée pour la livraison du logiciel Full Self-Driving (FSD) pour une Tesla Model 3, Musk a répondu :

Musk a dévoilé le Tesla Semi électrique équipé de la technologie d’atténuation des collisions Advanced Autopilot à la fin de 2017. Alors qu’une poignée de camions Tesla ont été repérés sur les routes depuis lors, la société devrait à nouveau retarder la livraison du Tesla Semi jusqu’en 2022 en raison de problèmes de batterie et l’approvisionnement en cellules continue. La société a également perdu le président de Tesla Heavy Trucking, Jerome Guillen, en juin, lorsqu’il a démissionné après seulement trois mois à ce poste.

D’autres entreprises comme Waymo, Plus.ai, TuSimple et Starsky Robotics travaillent d’arrache-pied sur la technologie des camions autonomes depuis de nombreuses années maintenant, mais beaucoup restent sceptiques quant à la réalisme de retirer totalement les conducteurs de la cabine.

Raj Venkatesan, professeur à la Darden School of Business de l’Université de Virginie, a déclaré à la BBC : « Il n’est pas clair du tout maintenant s’il y aura même un déplacement. Vous avez besoin du pilote de secours. D’ici cinq ou dix ans, il semble raisonnable de s’attendre à une certaine évolution vers l’autonomie, mais avec un copilote. À mon avis, c’est comme un vol long-courrier. L’avion peut être mis en pilote automatique, mais vous avez toujours le pilote.

Source: https://bit.ly/3jPC42Y

Le port de Los Angeles dévoile sa flotte de Kenworth électriques à pile à combustible (FCEV)

Le port de Los Angeles et ses partenaires lancent une nouvelle ère de transport de marchandises sans pollution avec le lancement de cinq nouveaux véhicules électriques à pile à combustible (FCEV) à hydrogène et l’inauguration de deux stations de ravitaillement en hydrogène. 

Dans le cadre du projet Shore-to-Store (S2S) de 82,5 millions de dollars, plus d’une douzaine de partenaires des secteurs public et privé se sont associés pour une démonstration de 12 mois des camions zéro émission de classe 8 et étendront le projet pour inclure cinq autres hydrogène. -camions lourds alimentés en carburant, deux tracteurs de triage électriques à batterie et deux chariots élévateurs électriques à batterie.

Ce sont des modèles Kenworth. 

La suite (en anglais): https://bit.ly/3dHL5af

Le Groupe Morneau deviendra propriétaire du tout premier tracteur électrique 10 roues de Volvo vendu au Canada


En ce Jour de la Terre, le Groupe Morneau est extrêmement fier d’annoncer l’acquisition d’un camion électrique de marque Volvo. Cet achat s’inscrit dans la vision de développement durable de l’entreprise et rencontre ses valeurs de responsabilité sociale.

Le Groupe deviendra propriétaire du tout premier tracteur électrique 10 roues de Volvo vendu au Canada se positionnant ainsi comme un réel leader de l’industrie.

Catherine Morneau, notre vice-présidente opérations explique :

« Nous sommes très heureux de participer au développement d’initiatives visant la réduction de l’impact climatique dans le transport routier avec l’ajout d’un camion électrique à notre flotte pour nos livraisons locales »

Les camions électriques génèrent moins de bruit et contribuent à des villes plus silencieuses. Ils ne produisent aucune émission d’échappement nocive et participent donc à l’amélioration de la qualité de l’air.

Le camion sera basé à Québec et sa livraison est attendue en septembre 2021.

Le DOT de l’Arizona a annonce un partenariat de partage de données avec une entreprise de camions autonomes

Le Département des transports de l’Arizona (ADOT) et Embark Trucks Inc. ont convenu de travailler ensemble pour partager des informations afin de promouvoir la sécurité dans les zones de travail sur les autoroutes lorsque des véhicules automatisés seront déployés.

Embark a annoncé le 24 mars le partenariat «premier du genre» avec l’ADOT après que les deux parties ont signé un protocole d’accord (MOU).

«Dans le cadre du protocole d’entente non contraignant et non exclusif, Embark et l’ADOT ont l’intention de travailler ensemble pour partager des données qui soutiendront la navigation continue en toute sécurité dans les zones de travaux routiers par des camions autonomes. En utilisant les données collectées au cours de ses opérations, Embark fournira à l’Arizona des commentaires sur des domaines d’intérêt mutuellement définis tels que la santé des infrastructures, la conception des routes et la qualité des données sur les zones de travail accessibles au public. Embark fournira également des séances d’information techniques aux responsables de l’Arizona afin de contribuer à la sensibilisation au développement rapide de la technologie audiovisuelle. L’ADOT, à son tour, partagera des données open source sur les zones de travaux qui peuvent contribuer à une navigation sécurisée. Embark et ADOT peuvent chercher à partager avec d’autres parties prenantes du secteur public toutes les conclusions pertinentes qui faciliteraient le déploiement en toute sécurité de véhicules autonomes », a déclaré Embark dans un communiqué de presse.

Embark a mentionné que c’était la première fois qu’une agence gouvernementale et un développeur de systèmes de conduite automatisés travaillaient ensemble pour aborder la sécurité des zones de travaux et le déploiement des véhicules autonomes.

«ADOT s’engage à soutenir les innovations technologiques qui amélioront la sécurité de nos autoroutes. La sécurité des zones de construction et les véhicules automatisés sont des exemples clés de cet engagement. Nous sommes fiers du travail que l’ADOT a accompli jusqu’à présent pour faire progresser la sécurité des zones de travaux et soutenir les tests en toute sécurité des véhicules autonomes. Cette collaboration avec Embark crée l’opportunité de combiner ces efforts. Nous attendons avec impatience les résultats de cet effort et les leçons qui peuvent être appliquées dans tout l’État », a déclaré le directeur de l’ADOT, John Halikowski.

Embark est une start-up californienne fondée en 2016 qui se concentre sur une «approche intermédiaire» du déploiement de camions autonomes, opérant uniquement sur des autoroutes à accès limité et des segments hors route courts vers les centres de distribution.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des camions Embark, regardez la vidéo ci-dessous.

Source; https://bit.ly/3tX5Btr