Archives de catégorie : Automatisation

Tesla retarde la venue de son semi-remorque électrique pour une troisième fois

Tesla a annoncé lundi qu’il reporterait les débuts de son tracteur électrique de classe 8 à l’année prochaine, pour la troisième fois depuis son dévoilement en 2017.

Citant les problèmes actuels de la chaîne d’approvisionnement – y compris une pénurie mondiale de conducteurs et les défis de l’accélération de la production de véhicules sur de nouveaux sites de fabrication à travers le monde – la société a déclaré que « le rythme des rampes de production respectives sera influencé par l’introduction réussie de nombreux nouveaux produits et fabrications. technologiques, les défis actuels liés à la chaîne d’approvisionnement et les autorisations régionales.

Pour mieux se concentrer sur ces usines, et en raison de la disponibilité limitée des cellules de batterie et des défis de la chaîne d’approvisionnement mondiale, nous avons reporté le lancement du programme de semi-remorque à 2022. »

La suite: https://bit.ly/3ifIY04

Arrivée des 300 bus: La STM réalise l’agrandissement de trois centres de transport existants

Dans le cadre de sa stratégie d’accueil des 300 bus, la Société de transport de Montréal (STM) annonce la réalisation des travaux d’agrandissement dans les trois centres de transport prévus, ce qui permet d’accueillir un total de 160 bus supplémentaires.



Ainsi: 

  • ▪️Le centre de transport Legendre peut accueillir 56 bus supplémentaires;
  • ▪️Le centre de transport Saint-Laurent peut accueillir 52 bus supplémentaires;
  • ▪️Le centre de transport Anjou peut accueillir 52 bus supplémentaires.

En plus des stationnements pour bus, les agrandissements comportent de nouvelles baies d’entretien avec des passerelles pour favoriser l’accès au toit des véhicules et des ponts roulants, des espaces pour les employés, des salles de réunion, de même que des emplacements pour les installations électriques et mécaniques, notamment pour la recharge éventuelle des bus électriques. Les trois agrandissements comportent aussi un toit vert.

Les travaux dans les trois centres de transport ont été réalisés au coût de 219 M$.

Une stratégie d’accueil des 300 bus en cinq points

Il s’agit de la 3e solution complétée de la stratégie d’accueil des 300 bus qui prévoit :

  • ▪️Le réaménagement d’un bâtiment industriel en location pour cinq ans afin d’accueillir 50 bus – complété en 2019;
  • ▪️La réfection de la toiture du Centre de transport St-Denis afin de prolonger sa durée de vie bus – complétée en 2019;
  • ▪️L’agrandissement de trois centres de transport existants – Anjou, Legendre, St-Laurent – pouvant accueillir, au total, 160 bus supplémentaires – complété en 2021
  • ▪️La construction du Centre transport de Bellechasse, débutée en 2019, pour une mise en service en 2023;
  • Le début des études pour la construction d’un centre de transport dans l’Est de Montréal.

Source: https://bit.ly/36tWyGL

Elon Musk admet qu’il « ne s’attendait pas » à ce que la conception de l’autonomies soient si « difficiles »


De quoi (on l’espère) calmer la manne de charmants qui tentent de faire peur aux routiers/routières sur une future précarité d’emploi.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, s’est récemment rendu sur Twitter pour admettre que le développement de la technologie des véhicules autonomes n’est pas aussi facile qu’il l’avait imaginé.

Musk est l’un des partisans les plus en vue de la technologie de conduite automatisée, mais après avoir travaillé sur le développement de voitures et de camions autonomes pendant des années, il dit qu’il comprend enfin que c’est plus difficile qu’il ne le pensait.

En réponse à un utilisateur de Twitter lui reprochant la date cible manquée pour la livraison du logiciel Full Self-Driving (FSD) pour une Tesla Model 3, Musk a répondu :

Musk a dévoilé le Tesla Semi électrique équipé de la technologie d’atténuation des collisions Advanced Autopilot à la fin de 2017. Alors qu’une poignée de camions Tesla ont été repérés sur les routes depuis lors, la société devrait à nouveau retarder la livraison du Tesla Semi jusqu’en 2022 en raison de problèmes de batterie et l’approvisionnement en cellules continue. La société a également perdu le président de Tesla Heavy Trucking, Jerome Guillen, en juin, lorsqu’il a démissionné après seulement trois mois à ce poste.

D’autres entreprises comme Waymo, Plus.ai, TuSimple et Starsky Robotics travaillent d’arrache-pied sur la technologie des camions autonomes depuis de nombreuses années maintenant, mais beaucoup restent sceptiques quant à la réalisme de retirer totalement les conducteurs de la cabine.

Raj Venkatesan, professeur à la Darden School of Business de l’Université de Virginie, a déclaré à la BBC : « Il n’est pas clair du tout maintenant s’il y aura même un déplacement. Vous avez besoin du pilote de secours. D’ici cinq ou dix ans, il semble raisonnable de s’attendre à une certaine évolution vers l’autonomie, mais avec un copilote. À mon avis, c’est comme un vol long-courrier. L’avion peut être mis en pilote automatique, mais vous avez toujours le pilote.

Source: https://bit.ly/3jPC42Y

Le port de Los Angeles dévoile sa flotte de Kenworth électriques à pile à combustible (FCEV)

Le port de Los Angeles et ses partenaires lancent une nouvelle ère de transport de marchandises sans pollution avec le lancement de cinq nouveaux véhicules électriques à pile à combustible (FCEV) à hydrogène et l’inauguration de deux stations de ravitaillement en hydrogène. 

Dans le cadre du projet Shore-to-Store (S2S) de 82,5 millions de dollars, plus d’une douzaine de partenaires des secteurs public et privé se sont associés pour une démonstration de 12 mois des camions zéro émission de classe 8 et étendront le projet pour inclure cinq autres hydrogène. -camions lourds alimentés en carburant, deux tracteurs de triage électriques à batterie et deux chariots élévateurs électriques à batterie.

Ce sont des modèles Kenworth. 

La suite (en anglais): https://bit.ly/3dHL5af

Le Groupe Morneau deviendra propriétaire du tout premier tracteur électrique 10 roues de Volvo vendu au Canada


En ce Jour de la Terre, le Groupe Morneau est extrêmement fier d’annoncer l’acquisition d’un camion électrique de marque Volvo. Cet achat s’inscrit dans la vision de développement durable de l’entreprise et rencontre ses valeurs de responsabilité sociale.

Le Groupe deviendra propriétaire du tout premier tracteur électrique 10 roues de Volvo vendu au Canada se positionnant ainsi comme un réel leader de l’industrie.

Catherine Morneau, notre vice-présidente opérations explique :

« Nous sommes très heureux de participer au développement d’initiatives visant la réduction de l’impact climatique dans le transport routier avec l’ajout d’un camion électrique à notre flotte pour nos livraisons locales »

Les camions électriques génèrent moins de bruit et contribuent à des villes plus silencieuses. Ils ne produisent aucune émission d’échappement nocive et participent donc à l’amélioration de la qualité de l’air.

Le camion sera basé à Québec et sa livraison est attendue en septembre 2021.

Le DOT de l’Arizona a annonce un partenariat de partage de données avec une entreprise de camions autonomes

Le Département des transports de l’Arizona (ADOT) et Embark Trucks Inc. ont convenu de travailler ensemble pour partager des informations afin de promouvoir la sécurité dans les zones de travail sur les autoroutes lorsque des véhicules automatisés seront déployés.

Embark a annoncé le 24 mars le partenariat «premier du genre» avec l’ADOT après que les deux parties ont signé un protocole d’accord (MOU).

«Dans le cadre du protocole d’entente non contraignant et non exclusif, Embark et l’ADOT ont l’intention de travailler ensemble pour partager des données qui soutiendront la navigation continue en toute sécurité dans les zones de travaux routiers par des camions autonomes. En utilisant les données collectées au cours de ses opérations, Embark fournira à l’Arizona des commentaires sur des domaines d’intérêt mutuellement définis tels que la santé des infrastructures, la conception des routes et la qualité des données sur les zones de travail accessibles au public. Embark fournira également des séances d’information techniques aux responsables de l’Arizona afin de contribuer à la sensibilisation au développement rapide de la technologie audiovisuelle. L’ADOT, à son tour, partagera des données open source sur les zones de travaux qui peuvent contribuer à une navigation sécurisée. Embark et ADOT peuvent chercher à partager avec d’autres parties prenantes du secteur public toutes les conclusions pertinentes qui faciliteraient le déploiement en toute sécurité de véhicules autonomes », a déclaré Embark dans un communiqué de presse.

Embark a mentionné que c’était la première fois qu’une agence gouvernementale et un développeur de systèmes de conduite automatisés travaillaient ensemble pour aborder la sécurité des zones de travaux et le déploiement des véhicules autonomes.

«ADOT s’engage à soutenir les innovations technologiques qui amélioront la sécurité de nos autoroutes. La sécurité des zones de construction et les véhicules automatisés sont des exemples clés de cet engagement. Nous sommes fiers du travail que l’ADOT a accompli jusqu’à présent pour faire progresser la sécurité des zones de travaux et soutenir les tests en toute sécurité des véhicules autonomes. Cette collaboration avec Embark crée l’opportunité de combiner ces efforts. Nous attendons avec impatience les résultats de cet effort et les leçons qui peuvent être appliquées dans tout l’État », a déclaré le directeur de l’ADOT, John Halikowski.

Embark est une start-up californienne fondée en 2016 qui se concentre sur une «approche intermédiaire» du déploiement de camions autonomes, opérant uniquement sur des autoroutes à accès limité et des segments hors route courts vers les centres de distribution.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des camions Embark, regardez la vidéo ci-dessous.

Source; https://bit.ly/3tX5Btr

Lion Électrique et Geotab collaborent pour aider à optimiser l’opération de flottes de véhicules lourds zéro émission avec la télémétrie avancée pour VÉ de LionBeat

Lion Électrique (Lion), un manufacturier de premier plan de véhicules urbains de poids moyens et lourds entièrement électriques, a annoncé aujourd’hui une collaboration avec Geotab, un leader mondial de l’IdO et du transport connecté, pour propulser LionBeat, le système de télémétrie optimisé pour véhicules électriques (VÉ). LionBeat a été développé par Lion et Geotab spécifiquement pour des véhicules électriques, offrant une suite de télémétrie complète et flexible conçue pour optimiser tous les aspects des opérations d’une flotte électrique, incluant la productivité, la sécurité ainsi que le coût, en tirant profit de données des véhicules en temps réel – aidant ultimement à réduire le coût total de possession pour les opérateurs de flottes tout en maximisant leur retour sur investissement.

Le système de télémétrie LionBeat est construit sur la plateforme ouverte de solution pour la gestion de flotte de Geotab ; celle-ci est conçue pour s’ajuster aux besoins d’opérateurs de flottes de véhicules de n’importe quelle taille, incluant les flottes mixtes et zéro émission. Offerte à travers LionBeat, la technologie de Geotab permet des solutions intuitives et complètes qui aident les entreprises et les opérateurs à mieux gérer les véhicules et les conducteurs grâce à l’extraction de données en temps-réel et historiques précises, donnant aux opérateurs un meilleur aperçu de la sécurité, de la productivité, de l’optimisation, de la conformité réglementaire et de la durabilité de leur flotte. 

Le système LionBeat sera installé sur tous les camions et autobus zéro émission de Lion, les rendant instantanément compatibles au système de télémétrie. Ceci permettra à Lion et à l’utilisateur de tirer profit des données pour favoriser la croissance de l’entreprise et la prise de décisions des gestionnaires de flotte.

« En développant LionBeat, nous avons créé une solution de télémétrie unique spécifiquement conçue pour des véhicules électriques, et nous avons vu en Geotab le partenaire idéal de par sa technologie. Non seulement leur expertise n’a-t-elle pas d’égale dans le domaine, ils comprennent aussi que les VÉs sont le futur et que collaborer avec un leader du secteur comme Lion est clé pour tirer profit de données importantes de plateformes électrifiées – menant ultimement à des économies pour les opérateurs ainsi qu’une efficacité accrue. » a dit Marc Bédard, Président et fondateur de Lion Électrique.

« Dans un monde évoluant rapidement vers les véhicules électriques, Geotab s’engage à supporter les entreprises et les flottes à atteindre leurs objectifs d’électrification en fournissant aux clients des solutions qui ont environnementalement et économiquement du sens. » a dit Neil Cawse, PDG de Geotab. 

« Geotab est enthousiaste de collaborer avec des FEOs tels que Lion Électrique pour fournir à l’industrie des véhicules moyens et lourds les connaissances et les outils nécessaires pour aider les clients à prendre des décisions informées tout en générant des impacts positifs pour l’avenir au niveau des opérations et de l’entretien. »

En utilisant son expertise dans les véhicules lourds entièrement électriques acquise à travers plus de 10 millions de kilomètres parcourus, Lion a eu accès à de nouveaux signaux de données spécifiques aux VÉs en se concentrant sur le réseau embarqué de ses véhicules. Ces éléments de données s’intègrent à la plateforme Geotab fournissant aux clients de LionBeat les connaissances qui leur sont nécessaires pour tirer le maximum de leur flottes de VÉs – aidant à minimiser les coûts énergétiques et de maintenance tout en maximisant le temps de service. LionBeat est capable d’analyser tous les aspects des données d’un véhicule électrique pour générer des connaissances pratiques sur de l’information clé incluant :

• Gestion de la performance de véhicules électriques

• Priorisation de recharge

• Trajets et transport

• Gestion de la flotte

• Gestion et formation des chauffeurs

• Entretien et diagnostics

• Systèmes avancés d’assistance au conducteur

LionBeat est évolutif et peut se connecter au logiciel de gestion de flotte actuel d’un opérateur, intégrer des systèmes de rétroaction en temps réel et d’identification de chauffeur, des capteurs additionnels sur le véhicule, et plus encore. Les données des véhicules et de la flotte sont accessibles en temps réel en ligne sur le portail LionBeat, ou les données antérieures avec des rapports personnalisables. LionBeat est disponible dès maintenant pour les opérateurs de flottes de VÉs de toutes tailles et industries.

Tous les véhicules Lion sont spécifiquement conçus pour une propulsion 100% électrique et sont construits à l’usine nord-américaine de Lion qui a une capacité de production annuelle de 2500 véhicules. Dans la dernière décennie, Lion s’est imposé comme un chef de file de l’industrie des véhicules lourds 100% électriques, ayant livré plus de 300 autobus et camions entièrement électriques en Amérique du Nord avec plus de 10 millions de kilomètres parcourus depuis 2016.

Manitoulin Transport ouvre un terminal ultramoderne à Barrie, en Ontario

Manitoulin Transport continue d’étendre et d’améliorer ses activités avec l’ouverture d’un nouveau terminal à Barrie, en Ontario. Le nouveau terminal à la fine pointe de la technologie a été construit et conçu pour permettre à Manitoulin de fournir un service supérieur à ses clients. Avec 21 300 pieds carrés d’espace de transbordement et de bureaux et 22 portes de quai, le nouveau terminal de Barrie permettra un chargement et un déchargement plus rapides et plus efficaces des expéditions et des capacités de stockage accrues.

«Nous continuons d’investir considérablement dans nos installations et d’élargir notre couverture nord-américaine pour mieux répondre à la demande croissante et mieux servir nos clients», a déclaré Jeff King, président de Manitoulin Transport. «De par sa taille, son emplacement et la qualité des équipements utilisés, notre nouveau terminal de Barrie nous permettra de fournir une expédition efficace et fiable à nos clients et un environnement de travail sûr et efficace pour notre équipe. Nous avons également la possibilité d’agrandir l’installation de 50% à l’avenir pour répondre à la demande croissante. »

Le nouveau terminal est stratégiquement situé juste au sud de Barrie, en Ontario, à environ une heure au nord de Toronto. Il est situé près de l’autoroute 400 et d’autres grandes artères offrant un accès facile vers et depuis le nord et le sud de l’Ontario. La nouvelle installation de Barrie est une partie importante du vaste réseau de Manitoulin de 82 terminaux en Amérique du Nord, offrant aux clients de Manitoulin une couverture de transport d’un océan à l’autre.

La suite (en anglais): https://bit.ly/3eYMDyn

[Ontario] Canadian Tire testera des camions de livraison autonomes

Canadian Tire testera au cours des deux prochaines années des camions autonomes avec la technologie ontarienne NuPort Robotics. Le trajet de la navette sera entre un centre de distribution de la grande région de Toronto et un terminal ferroviaire situé à 20 kilomètres sera effectué.

En tout temps, un  conducteur sera derrière le volant tout en respectant  l’objectif de tester le pilotage automatique, ce qui en principe,  éviterait au chauffeur d’avoir à tenir le volant. Le projet pilote a reçu une subvention de 1 million du gouvernement de l’Ontario.